Le Conseil d’État confirme la dissolution de l’association BarakaCity

sep article



 

FLASH INFO – Saisi en référé, le Conseil d’État a confirmé, le 25 novembre 2020, la dissolution de l’association BarakaCity.

 

Le Conseil d'État confirme la dissolution de BarakaCity

Le Conseil d’État confirme la dis­so­lu­tion de l’as­so­cia­tion BarakaCity.

Le ministre de l’Intérieur avait le 28 octobre der­nier pro­noncé la dis­so­lu­tion de l’asso­cia­tion qui se pré­sente comme œuvrant pour la pro­mo­tion et le déve­lop­pe­ment d’actions huma­ni­taires en France et à l’étranger.

 

Et dont le res­pon­sable avait, à la suite de l’as­sas­si­nat de Samuel Paty, publié des mes­sages hai­neux sur les réseaux sociaux.

 

« M. Driss Yemmou Sihamedi adresse sur les réseaux sociaux des mes­sages, notam­ment en lien avec l’actualité natio­nale ou inter­na­tio­nale, indif­fé­rem­ment à par­tir de ses comptes per­son­nels ou de ceux l’association requé­rante, qui les uns comme les autres, comptent plu­sieurs dizaines de mil­liers d’abonnés », sou­ligne le Conseil d’État dans son ordon­nance.

 

« Certains de ces mes­sages, notam­ment ceux appe­lant à des « châ­ti­ments » sur les vic­times de l’attentat contre le jour­nal Charlie Hebdo ou expo­sant à la vin­dicte publique des per­sonnes nom­mé­ment dési­gnées, consti­tuaient des dis­cours inci­tant à la dis­cri­mi­na­tion, à la haine ou à la vio­lence, de nature à per­mettre la dis­so­lu­tion de l’association sur le fon­de­ment de l’article L. 212 – 1 du code de la sécu­rité inté­rieure », pré­cise le Conseil d’État dans un com­mu­ni­qué.

 

 

Des commentaires haineux ou antisémites pas supprimés

 

« Il juge éga­le­ment que les nom­breux com­men­taires hai­neux, anti­sé­mites ou appe­lant au meurtre sus­ci­tés par les mes­sages du pré­sident de l’association ont pu éga­le­ment être pris en compte en l’absence de toute action récente visant à leur sup­pres­sion et à la mise en garde des abon­nés aux comptes ».

 

Après Hassan Iquioussen en février dernier, la venue à Échirolles (Isère) de Nader Abou Anas, autre prédicateur controversé, se fait plus discrète.

Après Hassan Iquioussen, la venue à Échirolles de Nader Abou Anas, autre pré­di­ca­teur contro­versé, s’est fait plus dis­crète.

Le 31 mars 2019, des élus s’é­taient plus ou moins publi­que­ment émus de la venue dans une salle pri­vée d’Échirolles d’Idriss Sihamedi. Le res­pon­sable de BarakaCity n’é­tait pas le seul inter­ve­nant invité par l’as­so­cia­tion D’Clic. À ses côtés, figu­raient notam­ment Nader Abou Anas, imam à la mos­quée d’Aubervilliers et figure du sala­fisme fran­ci­lien, et Mehdi Bouzid, imam, jusqu’en 2013, à la même mos­quée et proche de Cherif Kouachi, l’un des deux auteurs de l’attentat contre Charlie Hebdo.

 

Gérald Darmanin a éga­le­ment annoncé avoir demandé la dis­so­lu­tion d’une autre asso­cia­tion, le Collectif contre l’is­la­mo­pho­bie en France (CCIF). A Grenoble, le CCIF a pen­dant trois ans été sub­ven­tionné par la Ville et la Métropole de Grenoble.

 

PC

 

commentez lire les commentaires
1149 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Le Conseil d’Etat a aussi confirmé la fer­me­ture de la mos­quée de Pantin. Qu’aurait décidé la muni­ci­pa­lité E. PPPiolle qui a versé des sub­ven­tions dégui­sées pour la construc­tion de la mos­quée Teisseire ?
    https://www.placegrenet.fr/2019/07/12/mosquee-teisseire-tuscher-richard-finot/251967
    Alors que ce pro­jet est celui de l’Association des Musulmans Unis, qui est connec­tée aux isla­mistes pour col­lec­ter des fonds.
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/echirolles-venue-du-predicateur-musulman-hassan-iquioussen-suscite-polemique-1622305.html

    sep article
  2. Ping : Novembre 2020