Islam politique : la Ville de Grenoble, accusée d’avoir financé le CCIF pendant trois ans, renvoie la faute sur l’État

sep article



 

FOCUS – Comme le révèle le militant féministe et laïque grenoblois Naëm Bestandji, la Ville de Grenoble a subventionné, durant trois ans, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Une association aujourd’hui dans le viseur du gouvernement dans sa lutte contre l’islamisme. Tandis que la Ville renvoie la responsabilité à l’État et au préfet, qui réplique, le CCIF dément tout lien avec les Frères musulmans et l’islam politique.

 

 

A Grenoble, le CCIF a touché des subventions de la Ville

Le CCIF tient ses per­ma­nence juri­diques à la Maison des habi­tants Prémol – DR

Pendant trois ans, de 2016 à 2018, la Ville de Grenoble a aidé finan­ciè­re­ment le CCIF (Collectif contre l’is­la­mo­pho­bie en France). Une sub­ven­tion, jus­qu’a­lors pas­sée inaper­çue, qu’a mise à jour le mili­tant fémi­niste et laïque gre­no­blois Naëm Bestandji.

 

L’association est dans le viseur du gou­ver­ne­ment depuis la déca­pi­ta­tion par un ter­ro­riste, ven­dredi 16 octobre, de Samuel Paty. Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, l’a ainsi qua­li­fiée d”« enne­mie de la République ». Et l’a accu­sée d’a­voir contri­bué à la « fatwa » lan­cée par des parents d’é­lève contre le pro­fes­seur d’his­toire-géo­gra­phie. 

 

 

Le CCIF subventionné à hauteur de 3800 euros en trois ans

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
10141 visites | 9 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 9
  1. Bonjour,
    Je demande la démis­sion du maire de Grenoble et de Saint Martin D’Heres qui ont lar­ge­ment et depuis long­temps joué avec le fait reli­gieux.…..
    Mr Piolle,Mr Queiros vous n’a­vez pas honte.….nous vous avions pré­venu et vous y êtes alles têtes bais­sées.….
    Deux com­munes lea­der dans l’u­ti­li­sa­tion du fait reli­gieux, dans l’u­ti­li­sa­tion de la poli­tique de la ville et des sub­ven­tions.….
    Mr piolle mr quei­ros et main­te­nant vous faites quoi ?????
    Vous avez tous les deux mis à mal l’a­ve­nir de nos enfants.
    Certains pen­saient que la stra­té­gie politique,le ver­se­ment de sub­ven­tions ‚beau­coup de pis­tons étaient suf­fi­sants pour gerer une ville comme Saint Martin ou Grenoble.…
    Tout cela suf­fit pour la ges­tion de vos car­rières.….
    Le pire ils pen­saient même à la pré­si­den­tielle.…

    En atten­dant lais­sons le couple médias poli­tique nous conter une ber­ceuse.
    BENYOUB.A

    sep article
  2. En 2013, à la mos­quée du Bourget, Marwan Muhammad s’af­fiche avec Nader Abou Anas, pré­di­ca­teur qui avait aupa­ra­vant déclaré : « La femme ne sort de chez elle qu’a­vec la per­mis­sion de son mari ».
    En 2015, il sou­tient Rachid Eljay, alias Rachid Abou Houdeyfa, imam de Brest, dont Charlie Hebdo sou­ligne qu’il est connu pour ses pro­pos de mélo­mane, qui esti­mait que « ceux qui écoutent de la musique seront trans­for­més en singes ou en porcs ».
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Marwan_Muhammad
    En 2016, la ville de Grenoble com­mence à sub­ven­tion­ner le CCIF.
    En 2020, le maire de Grenoble dit qu’il ne savait pas.

    sep article
  3. Bonjour la rédac­tion de place gre’­net,
    Elles n’é­taient pas si loin les preuves de l’u­ti­li­sa­tion du fait reli­gieux.…..
    Mais quelle honte je n’ar­rive même pas à y croire.
    J’espere juste que la popu­la­tion ne va pas faire la rela­tion entre poli­tique reli­gieux et organes d’in­for­ma­tions.….
    Une vraie bande de col­la­bos que je regarde agir depuis plus de 20 ans moins pour certains.…..Saint mar­tin d’heres Echirolles fon­taine gre­noble .….….

    LUCIE ET RAYMOND AUBRAC DOIVENT SE RETOURNER DANS LEUR TOMBE.….
    Nous par­lons depuis long­temps mais la presse pas intéressée.…il faut des preuves.…..
    Maintenant nous allons payer la note.…la société a sub­ven­tionné des struc­tures asso­cia­tives des offi­cines consciemment.…maintenant tout ce beau petit monde se relance la balle. .….
    mr piolle vous devez démissionner.….[modéré : pro­pos dif­fa­ma­toires]

    http://www.communique-de-presse-gratuit.com/allonsquartiers/147139-grenoble-allons-quartiers-grenoble-villeneuv.html

    sep article
  4. En niant l’islamo-gauchisme comme il vient de le faire dans Libération, Piolle déclare qu’il en est com­plice.
    Pour rap­pel, l’ancien direc­teur du CCIF, l’islamiste Marwan Muhammad, avait fait scan­der Allahu Akbar dans une mani­fes­ta­tion à Paris où défi­laient avec lui Mélanchon (LFI, avec qui Piolle a tenu tri­bune cet été), Esther Benbassa (EELV), Clémentine Autain (LFI, venue sup­por­ter Piolle à Grenoble pen­dant la cam­pagne), Éric Coquerel (LFI), Ian Brossat (PCF), Elsa Faucillon (PCF), Olivier Besancenot (NPA), Nathalie Arthaud (LO) et même Philippe Martinez (CGT).
    https://www.youtube.com/watch?v=yOxnyUebQNU

    sep article
    • Eric Piolle est un islamo-catho-gau­chiste.
      Vert au départ il vire au rouge écar­late : oppor­tu­nisme ou convic­tion sin­cère ?
      Je pré­fè­re­rais presque la pre­mière expli­ca­tion tant les fana­tiques m’ef­fraient.

      sep article
  5. sep article
  6. il n’a fallu que ça pour s’a­per­ce­voir que les pas­tèques mettent en oeuvre d’une façon sys­té­ma­tique des actions contre l’ordre répu­bli­cain ? Piolle a décoré à Grenoble un pas­seur condamné par la jus­tice fran­çaise, son adjointe se féli­cite du bur­kini dans les pis­cines muni­ci­pales etc etc. Ces Messieurs Dames sont tout sim­ple­ment incom­pa­tibles avec la République, leur but ultime c’est la dic­ta­ture gau­chiste et les isla­mistes sont leur alliés du moment.

    sep article
  7. LA VILLE DE GRENOBLE SAVAIT CE QU’ELLE FAISAIT quand elle a décidé en 2016 de sub­ven­tion­ner le CCIF. Car en 2015, le CCIF et l’EMF (asso­cia­tion étu­diante satel­lite des isla­mistes « frères musul­mans ») avaient orga­nisé une réunion dans le quar­tier de la Villeneuve.
    https://fr-fr.facebook.com/EMF.Grenoble/photos/les-antennes-grenobloises-du-ccif-et-de-lemf-sont-heureuses-de-vous-inviter-%C3%A0-le/1025487507511508/
    Réunion qui était osten­si­ble­ment réser­vée aux femmes et orga­ni­sée en col­la­bo­ra­tion avec la mos­quée que le Préfet a fer­mée en 2019 pour apo­lo­gie du ter­ro­risme.
    https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/grenoble-imam-legitime-djihad-arme-prefet-isere-demande-fermeture-mosquee-al-kawthar-1619289.html

    sep article
  8. Subventions accor­dées à l’Alliance Citoyenne et au CCIF, mais c’est pas nous, m’sieur : c’est l’Etat !!!!
    Depuis 7 ans, le même dis­cours !
    Ni cou­pable, ni res­pon­sable !!!!

    sep article