Le Conseil d’État confirme la dis­so­lu­tion de l’as­so­cia­tion BarakaCity

Le Conseil d’État confirme la dis­so­lu­tion de l’as­so­cia­tion BarakaCity

FLASH INFO – Saisi en référé, le Conseil d’État a confirmé, le 25 novembre 2020, la dis­so­lu­tion de l’as­so­cia­tion BarakaCity.

Le Conseil d'État confirme la dissolution de BarakaCity

Le Conseil d’État confirme la dis­so­lu­tion de l’as­so­cia­tion BarakaCity.

Le ministre de l’Intérieur avait le 28 octobre der­nier pro­noncé la dis­so­lu­tion de l’asso­cia­tion qui se pré­sente comme œuvrant pour la pro­mo­tion et le déve­lop­pe­ment d’actions huma­ni­taires en France et à l’étranger.

Et dont le res­pon­sable avait, à la suite de l’as­sas­si­nat de Samuel Paty, publié des mes­sages hai­neux sur les réseaux sociaux.

« M. Driss Yemmou Sihamedi adresse sur les réseaux sociaux des mes­sages, notam­ment en lien avec l’actualité natio­nale ou inter­na­tio­nale, indif­fé­rem­ment à par­tir de ses comptes per­son­nels ou de ceux l’association requé­rante, qui les uns comme les autres, comptent plu­sieurs dizaines de mil­liers d’abonnés », sou­ligne le Conseil d’État dans son ordonnance.

« Certains de ces mes­sages, notam­ment ceux appe­lant à des « châ­ti­ments » sur les vic­times de l’attentat contre le jour­nal Charlie Hebdo ou expo­sant à la vin­dicte publique des per­sonnes nom­mé­ment dési­gnées, consti­tuaient des dis­cours inci­tant à la dis­cri­mi­na­tion, à la haine ou à la vio­lence, de nature à per­mettre la dis­so­lu­tion de l’association sur le fon­de­ment de l’article L. 212 – 1 du code de la sécu­rité inté­rieure », pré­cise le Conseil d’État dans un communiqué.

Des com­men­taires hai­neux ou anti­sé­mites pas supprimés

« Il juge éga­le­ment que les nom­breux com­men­taires hai­neux, anti­sé­mites ou appe­lant au meurtre sus­ci­tés par les mes­sages du pré­sident de l’association ont pu éga­le­ment être pris en compte en l’absence de toute action récente visant à leur sup­pres­sion et à la mise en garde des abon­nés aux comptes ».

Après Hassan Iquioussen en février dernier, la venue à Échirolles (Isère) de Nader Abou Anas, autre prédicateur controversé, se fait plus discrète.

Après Hassan Iquioussen, la venue à Échirolles de Nader Abou Anas, autre pré­di­ca­teur contro­versé, s’est fait plus discrète.

Le 31 mars 2019, des élus s’é­taient plus ou moins publi­que­ment émus de la venue dans une salle pri­vée d’Échirolles d’Idriss Sihamedi. Le res­pon­sable de BarakaCity n’é­tait pas le seul inter­ve­nant invité par l’as­so­cia­tion D’Clic. À ses côtés, figu­raient notam­ment Nader Abou Anas, imam à la mos­quée d’Aubervilliers et figure du sala­fisme fran­ci­lien, et Mehdi Bouzid, imam, jusqu’en 2013, à la même mos­quée et proche de Cherif Kouachi, l’un des deux auteurs de l’attentat contre Charlie Hebdo.

Gérald Darmanin a éga­le­ment annoncé avoir demandé la dis­so­lu­tion d’une autre asso­cia­tion, le Collectif contre l’is­la­mo­pho­bie en France (CCIF). A Grenoble, le CCIF a pen­dant trois ans été sub­ven­tionné par la Ville et la Métropole de Grenoble.

PC

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble première ville au monde en matière de qualité de vie, selon une étude du cabinet Oxford Economics
Grenoble clas­sée pre­mière ville au monde en matière de qua­lité de vie par le cabi­net Oxford Economics

FLASH INFO - Grenoble serait-elle la première ville au monde en matière de qualité de vie? C'est en tout cas la conclusion d'une étude menée Lire plus

La Région retire sa subvention à Outdoor sport valley... pour avoir appelé à des JO respectueux de l'environnement
« Dîner des som­mets » : « Laurent Wauquiez refuse de se plier à la jus­tice », accuse l’op­po­si­tion socia­liste à la Région

EN BREF - Près d'un mois après la décision du tribunal administratif de Lyon, Laurent Wauquiez n'a toujours pas transmis à l'opposition socialiste la liste Lire plus

Trois membres de Conseils citoyens indépendants (CCI) de Grenoble dénoncent de possibles "dépenses frauduleuses"
Grenoble : trois membres de Conseils citoyens indé­pen­dants (CCI) sus­pectent des « dépenses frauduleuses »

FOCUS - Trois membres du conseil d'administration de l'ACCIG, entité juridique qui répartit à parts égales les subventions accordées aux Conseils citoyens indépendants de Grenoble, Lire plus

Fête de la musique 2023 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Fête de la musique 2024 : les bons plans à ne pas rater à Grenoble et dans l’agglo

ÉVÈNEMENT - Jour du solstice d'été, le vendredi 21 juin 2024 marque cette année la 43e édition de la Fête de la musique instituée par Lire plus

La Ville de Grenoble installe un "espace biodiversité à vocation pédagogique" au sein de son centre horticole
La Ville de Grenoble ins­talle un « espace bio­di­ver­sité à voca­tion péda­go­gique » au sein de son centre horticole

FLASH INFO - La Ville de Grenoble prépare l'installation d'un "espace biodiversité à vocation pédagogique" au sein de son centre horticole, situé sur la commune Lire plus

Lancement d'une souscription pour financer le projet de restauration de la chapelle Notre-Dame-de-Parizet
Seyssinet-Pariset : une sous­crip­tion pour finan­cer le pro­jet de res­tau­ra­tion de la cha­pelle Notre-Dame-de-Parizet

FLASH INFO - La Ville de Seyssinet-Pariset, en partenariat avec l’association Pierres, Terres et Gens de Parizet ainsi que la Fondation du patrimoine, a lancé Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !