La patinoire Pôle Sud à Grenoble après plusieurs mois de travaux. © Tim Buisson – Place Gre’net

Grenoble : la patinoire Polesud fait peau neuve et rouvre ses portes aux sportifs… pour l’instant

Grenoble : la patinoire Polesud fait peau neuve et rouvre ses portes aux sportifs… pour l’instant

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – La patinoire Polesud de Grenoble peut à nouveau accueillir les sportifs, ravis de retrouver leur lieu privilégié d’entraînement. Voilà en effet plusieurs mois que des améliorations ont été apportées pour réduire la consommation d’énergie, améliorer le confort d’accueil et optimiser la fiabilité de la glace. Mais le grand public devra patienter jusqu’en mars… si les conditions sanitaires le permettent.

 

 

Christophe Ferrari, président de la métropole et Thierry Semanaz, vice-président en charge des sports à la métropole de Grenoble dans la salle de traitement de l'air sous les toits de la patinoire. © Tim Buisson – Place Gre’net

Christophe Ferrari, pré­sident de la Métro, et Thierry Semanaz, son vice-pré­sident en charge des sports dans la salle de trai­te­ment de l’air sous les toits de la pati­noire. © Tim Buisson – Place Gre’net

« Tous ces chan­ge­ments per­mettent d’ac­cé­der à des stan­dards inter­na­tio­naux en matière de com­pé­ti­tion que nous n’a­vions sans doute pas jusque-là ! »

 

Christophe Ferrari, pré­sident de la Métropole de Grenoble, ne cache pas son enthou­siasme dans les gra­dins de la pati­noire Polesud. Les tra­vaux y avaient débuté en avril 2020.

 

En contre­bas, les palets glissent à toute vitesse sur la glace de la grande piste. Et pour cause, les joueurs du club de hockey Les Brûleurs de loups s’entraînent à nou­veau dans leurs locaux. Un sou­la­ge­ment en ce début de sai­son per­turbé par la crise sani­taire.

 

 

Fiabiliser la production de glace de la patinoire Polesud

 

Si les pro­fes­sion­nels peuvent s’en­traî­ner, les ama­teurs devront attendre mars 2021 pour fou­ler la glace. De toute manière, les contraintes sani­taires inter­disent la pra­tique d’ac­ti­vi­tés spor­tives d’in­té­rieur. Sachant qu’en période habi­tuelle, la pati­noire Polesud peut accueillir jus­qu’à 4 200 spectateurs.

 

Le maître d’œuvre de la réhabilitation de la patinoire Paul Cairola sur le toit du bâtiment. © Tim Buisson – Place Gre’net

Paul Cairola, maître d’œuvre de la réha­bi­li­ta­tion, sur le toit de  la pati­noire Polesud. © Tim Buisson – Place Gre’net

Sur la grande piste, les ins­tal­la­tions qui pro­duisent du froid ont été chan­gées. « On a trois groupes “froid”. Un pour la grande piste, un pour la petite et un der­nier en cas de secours », pré­cise Paul Cairola, maître d’œuvre du chan­tier de la pati­noire Polesud.

 

Les nou­velles ins­tal­la­tions per­mettent de dimi­nuer la quan­tité d’am­mo­niac uti­li­sée. Un fluide fri­go­ri­gène qui s’avère dan­ge­reux s’il est inhalé à forte dose.

 

Désormais, il n’y a plus que 32 kilo­grammes d’am­mo­niac par groupe, ce qui per­met au bâti­ment de sor­tir de la clas­si­fi­ca­tion ICPE (Installation clas­sée pour la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment). « Du coup, on n’a plus de pro­blé­ma­tique de sécu­rité. C’était l’un des enjeux prin­ci­paux », se féli­cite le maître d’œuvre.

 

 

Diminuer la consommation énergétique des bâtiments

 

Dans le même temps, ces nou­veaux équi­pe­ments doivent per­mettre de réduire l’empreinte car­bone du bâti­ment, grâce à de meilleurs ren­de­ments. « Pour une ins­tal­la­tion qua­si­ment 1,5 fois plus puis­sante qu’à l’o­ri­gine, nous avons en effet réduit de moi­tié la puis­sance maxi­male admis­sible des groupes froid », détaille Paul Cairola. Sans comp­ter l’ins­tal­la­tion d’un sys­tème de récu­pé­ra­tion de la cha­leur pro­duite par ces groupes.

 

Le coulage de la dalle de la petite piste aura lieu entre le 10 et le 20 décembre 2020. © Tim Buisson – Place Gre’net

Le cou­lage de la dalle de la petite piste aura lieu entre le 10 et le 20 décembre 2020. © Tim Buisson – Place Gre’net

La petite piste, quant à elle, va béné­fi­cier d’une refonte de la dalle froide qui n’a­vait jamais été dégla­cée. Avec un mil­lion d’eu­ros de frais sup­plé­men­taires en rai­son de mal­fa­çons sur la dalle exis­tante, la fac­ture s’é­lève tout de même à 5,9 mil­lions d’euros.

 

Un mon­tant que la métro­pole prend en charge à hau­teur de 86%, l’État et le Département de l’Isère com­plé­tant la somme. « Ces tra­vaux sont néces­saires et seront fina­le­ment assez vite ren­ta­bi­li­sés avec la dimi­nu­tion de 30 % de la consom­ma­tion éner­gé­tique », sou­ligne Christophe Ferrari. Qui évoque du reste un inves­tis­se­ment néces­saire pour mettre aux normes cette infra­struc­ture de plus en plus sollicitée.

 

 

Offrir un cadre de spectacle confortable

 

Cette réha­bi­li­ta­tion a éga­le­ment été l’oc­ca­sion d’a­mé­lio­rer le confort de la salle. Le nou­veau sys­tème de ven­ti­la­tion per­met d’ob­te­nir un air sec et une glace froide, véri­table atout pour les compétiteurs.

 

Les nouveaux équipements lumineux permettent de créer des ambiances pour les soirs de match. © Tim Buisson – Place Gre’net

Les nou­veaux équi­pe­ments lumi­neux per­mettent de créer des ambiances pour les soirs de match. © Tim Buisson – Place Gre’net

 

Le nou­veau sys­tème d’é­clai­rage, plus puis­sant, dis­pose à la fois d’a­ni­ma­tions déco­ra­tives et d’un éclai­rage de qua­lité pour les stan­dards inter­na­tio­naux. « Pour nous, ce qu’il faut garan­tir, c’est d’a­voir un équi­pe­ment poly­va­lent pour faire du hockey, du pati­nage ou du short track. On peut aussi faire des concerts », pré­cise le maître d’œuvre Paul Cairola.

 

Une phase de réglages et d’a­jus­te­ments s’ouvre désor­mais durant un an pour opti­mi­ser le fonc­tion­ne­ment de la salle, en par­te­na­riat avec les construc­teurs et les uti­li­sa­teurs. « Cet équi­pe­ment est plu­tôt regardé de façon posi­tive à l’é­chelle natio­nale. Aujourd’hui, on lui donne fina­le­ment encore plus de cré­dit auprès des acteurs du pati­nage », se réjouit Christophe Ferrari.

 

En temps nor­mal, les tri­bunes et les pistes de la pati­noire accueillent 400 000 visi­teurs par an et près de 70 évè­ne­ments. Un haut lieu de la vie spor­tive gre­no­bloise, donc, que la Métropole et les acteurs spor­tifs espèrent bien voir vibrer le plus rapi­de­ment possible.

 

Tim Buisson

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Tim Buisson

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Alliance Citoyenne, Mois décolonial... Alain Carignon fustige une Grenoble "capitale de l'islamo-gauchisme"
Alliance Citoyenne, Mois décolonial… Alain Carignon fustige une Grenoble « capitale de l’islamo-gauchisme »

FLASH INFO — Alors que le maire de Grenoble adresse un courrier au chef de l'État pour alerter sur "l'ultra-droite", le groupe d'opposition municipale de Lire plus

Quand Christophe Ferrari remet au goût du jour la fusion possible entre Actis et Grenoble Habitat
Christophe Ferrari remet au goût du jour la fusion possible entre Actis et Grenoble Habitat

FOCUS - C'est une annonce du président de la Métropole qui n'est pas passée inaperçue. Au cours d'une prise de parole publique sur la question Lire plus

Grenoble annonce à l'association Peta avoir banni le foie gras des réceptions officielles et des cantines scolaires
Grenoble annonce à l’association Peta avoir banni le foie gras des réceptions officielles et des cantines scolaires

FLASH INFO — "À Grenoble, nous ne servons pas de foie gras lors des réceptions officielles et dans les cantines scolaires". Tel est le message Lire plus

Inauguration d'un Parcours des Arts grenoblois de la Bastille à Très-Cloîtres, samedi 27 novembre
Inauguration d’un Parcours des Arts grenoblois, de la Bastille à Très-Cloîtres, samedi 27 novembre

FLASH INFO — "Créer un lien visible entre différents lieux regroupés par une cohérence géographique et thématique". Telle est l'ambition du Parcours des Arts de Lire plus

La Ville de Grenoble et son CCAS lancent une Caravane des Droits dédiée à la jeunesse

FLASH INFO — Après le lancement de la Caravane des Droits en décembre 2019, le CCAS de Grenoble annonce une adaptation du dispositif aux jeunes, Lire plus

Manifestation aux flambeaux pour la Journée de lutte contre les violences faites aux femmes jeudi 25 novembre
Journée de lutte contre les violences faites aux femmes : de nombreux événements et une manifestation aux flambeaux

FIL INFO - La Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, jeudi 25 novembre, est l'occasion d'un certain nombre de manifestations et Lire plus

Flash Info

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

|

30/11

17h09

|

|

30/11

12h42

|

|

30/11

12h10

|

|

30/11

11h46

|

|

30/11

11h01

|

|

30/11

10h04

|

|

29/11

18h12

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin