Les activistes de Fridays for future Grenoble ont investi le hall du siège de la Métro. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Des acti­vistes de Fridays for future Grenoble dénoncent les pro­jets « inutiles et éco­cides » de la Métropole

Des acti­vistes de Fridays for future Grenoble dénoncent les pro­jets « inutiles et éco­cides » de la Métropole

 

REPORTAGE VIDÉO - Des activistes grenoblois de Fridays for future ont investi le siège de la Métropole ce vendredi 25 septembre 2020. Organisée dans le cadre de la journée mondiale d'action pour le climat, cette action de désobéissance civile visait à interpeller les élus métropolitains. Dans la ligne de mire des militants, les grands projets « inutiles, polluants et écocides » en cours sur l'agglomération dont ils souhaitent que la Métro se désengage.

 
 

Les activistes de Fridays for future Grenoble ont investi le hall du siège de la Métro. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les activistes de Fridays for future Grenoble ont investi le hall du siège de la Métro. © Joël Kermabon - Place Gre'net


Ce vendredi 25 septembre 2020 marquait la Journée mondiale d'action pour le climat du mouvement international Youth for climate (YFC).
 
Sous son impulsion, des jeunes du monde entier ont tenu des rassemblements ou mené des actions pour protester contre l’inaction des gouvernants face au dérèglement climatique.
 
En se mobilisant ainsi, la « génération climat » voulait démontrer qu'elle était toujours vigilante. « La pandémie n’a éclipsé ni la crise climatique ni notre combat pour son avenir », clament-ils. À Grenoble, une trentaine de jeunes activiste du mouvement Fridays for future Grenoble (FFF Grenoble) ont investi le hall du siège de la Métropole en milieu d'après-midi. L'objectif ? Interpeller les élus métropolitains quant à leurs actions en faveur du climat.
 
 

Une action de désobéissance civile de Fridays for future menée dans le calme

 
« Nous sommes là pour dénoncer les agissements irresponsables de Grenoble-Alpes Métropole et rappeler aux élus que la situation est urgente », lance au porte-voix l'un des défenseurs du climat. Sauf qu'en l'occurrence aucun élu – à moins qu'il n'ait l’ouïe vraiment très affutée – n'a pu les entendre, le conseil métropolitain se déroulant à quelques kilomètres de là, à Alpexpo.
 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net


 
Raté donc pour l'interpellation des élus en plein conseil métropolitain, mais le petit groupe a pu dérouler tout son discours et ses revendications sans être interrompu un seul instant. Et ce sous la surveillance ostentatoire d'un équipage de la brigade anti-criminalité posté tout près du bâtiment de la Métro.
 
 

« Impulser des changements en profondeur à l'échelle locale »

 
Après plus d'un an et demi de grèves scolaires et d'actions diverses, les jeunes activistes  entendent désormais « impulser des changements en profondeur à l'échelle locale ». Ainsi, une vingtaine de minutes durant, ont-ils exposé et motivé leurs griefs envers la Métropole. Autant qu'ils ont fustigé les grands projets jugés « inutiles, polluants et écocides » en cours dans l'agglomération.
 
Le souhait des militants pour le climat ? Ni plus, ni moins que la Métro s'en désengage au plus vite. Dans leur ligne de mire ? Le centre commercial Neyrpic et l'élargissement de l'A480. Sans oublier l'opération immobilière risquant « d'artificialiser » les Jardins de la Buisserate, craignent les activistes.
 
Retour sur cette action préfigurant de futures mobilisations et qui s'est déroulée dans le plus grand calme.
 

 
 

La pandémie « avant-goût de futures catastrophes » climatiques, écologiques et sociales

 
Si la pandémie a porté un rude coup au mouvement, reléguant la lutte pour le climat au second plan, les activistes ne baissent pas les bras. « Selon les scientifiques [...], la pandémie n'était qu'un avant-goût de ce que provoqueront les catastrophes climatiques, écologiques et sociales à venir », augurent-ils. « A la différence près, que toutes pourraient survenir quasi simultanément : incendies, canicules infernales, inondations, tempêtes... »
 
D'ailleurs, rappellent les défenseurs du climat, Greta Thunberg, la militante suédoise égérie du mouvement, n'a-t-elle pas invité à continuer le combat ? « Nous n’avons pas le choix ! C’est une question de vie ou de mort pour trop de gens », avait-elle ainsi déclaré, jugeant les adultes « irresponsables ».
 

Joël Kermabon

 

Simon Grange

Auteur

6 réflexions sur « Des acti­vistes de Fridays for future Grenoble dénoncent les pro­jets « inutiles et éco­cides » de la Métropole »

  1. sep article
  2. sep article
  3. Ping : Revue de presse 28 Septembre – Se Fédérer

  4. Ping : Revue de presse 28 Septembre – Se Fédérer

  5. les petits chiens aboient, la cara­vane passe. L” ave­nir d’un monde ? D’un monde de glan­deurs illet­trés et égoïstes, peut-être

    sep article
  6. les petits chiens aboient, la cara­vane passe. L” ave­nir d’un monde ? D’un monde de glan­deurs illet­trés et égoïstes, peut-être

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

fusillades
Grenoble : deux nou­veaux bles­sés par balles dans les quar­tiers de l’Alma et Bajatière-Capuche

FLASH INFO - Dans la soirée du 23 mai 2024, deux nouvelles fusillades ont eu lieu à Grenoble, l’une à l’Alma, l’autre à la limite Lire plus

Des riverains de l'avenue Washington (toujours) opposés au projet d'aménagement de la Ville de Grenoble
Des rive­rains de l’a­ve­nue Washington très mobi­li­sés contre le pro­jet d’a­mé­na­ge­ment de la Ville de Grenoble

FOCUS - Les opposants au projet d'aménagement du sud de l'avenue Washington se sont donné rendez-vous devant l'hôtel de Ville de Grenoble mercredi 22 mai Lire plus

Les 48 heures de l’a­gri­cul­ture urbaine de retour à Grenoble le week-end du 25 et 26 mai 2024

ÉVÉNEMENT - Les 48 heures de l'Agriculture urbaine sont de retour sur la métropole grenobloise (comme sur l'ensemble de la France) les samedi 25 et Lire plus

Collèges morts et occupation de Jules-Vallès: la FCPE de Fontaine mobilisée contre les groupes de niveaux
Collèges morts et occu­pa­tion de Jules-Vallès à Fontaine : forte mobi­li­sa­tion contre les groupes de niveaux

FLASH INFO - Les parents d'élève de Fontaine se mobilisent (une fois encore) à l'appel de la FCPE contre la réforme des Chocs des savoirs Lire plus

La réponse au vitriol du conseil d'administration de la MJC-Théâtre Prémol à la Ville de Grenoble
MJC-Théâtre Prémol : la réponse au vitriol du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion à la Ville de Grenoble

FOCUS - Le conseil d'administration de la MJC-Théâtre Prémol a adressé une réponse au vitriol à la Ville de Grenoble, qui lui avait envoyé un Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !