Les activistes de Fridays for future Grenoble ont investi le hall du siège de la Métro. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Des acti­vistes de Fridays for future Grenoble dénoncent les pro­jets « inutiles et éco­cides » de la Métropole

Des acti­vistes de Fridays for future Grenoble dénoncent les pro­jets « inutiles et éco­cides » de la Métropole

 

REPORTAGE VIDÉO - Des activistes grenoblois de Fridays for future ont investi le siège de la Métropole ce vendredi 25 septembre 2020. Organisée dans le cadre de la journée mondiale d'action pour le climat, cette action de désobéissance civile visait à interpeller les élus métropolitains. Dans la ligne de mire des militants, les grands projets « inutiles, polluants et écocides » en cours sur l'agglomération dont ils souhaitent que la Métro se désengage.

 
 

Les activistes de Fridays for future Grenoble ont investi le hall du siège de la Métro. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les activistes de Fridays for future Grenoble ont investi le hall du siège de la Métro. © Joël Kermabon - Place Gre'net


Ce vendredi 25 septembre 2020 marquait la Journée mondiale d'action pour le climat du mouvement international Youth for climate (YFC).
 
Sous son impulsion, des jeunes du monde entier ont tenu des rassemblements ou mené des actions pour protester contre l’inaction des gouvernants face au dérèglement climatique.
 
En se mobilisant ainsi, la « génération climat » voulait démontrer qu'elle était toujours vigilante. « La pandémie n’a éclipsé ni la crise climatique ni notre combat pour son avenir », clament-ils. À Grenoble, une trentaine de jeunes activiste du mouvement Fridays for future Grenoble (FFF Grenoble) ont investi le hall du siège de la Métropole en milieu d'après-midi. L'objectif ? Interpeller les élus métropolitains quant à leurs actions en faveur du climat.
 
 

Une action de désobéissance civile de Fridays for future menée dans le calme

 
« Nous sommes là pour dénoncer les agissements irresponsables de Grenoble-Alpes Métropole et rappeler aux élus que la situation est urgente », lance au porte-voix l'un des défenseurs du climat. Sauf qu'en l'occurrence aucun élu – à moins qu'il n'ait l’ouïe vraiment très affutée – n'a pu les entendre, le conseil métropolitain se déroulant à quelques kilomètres de là, à Alpexpo.
 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net


 
Raté donc pour l'interpellation des élus en plein conseil métropolitain, mais le petit groupe a pu dérouler tout son discours et ses revendications sans être interrompu un seul instant. Et ce sous la surveillance ostentatoire d'un équipage de la brigade anti-criminalité posté tout près du bâtiment de la Métro.
 
 

« Impulser des changements en profondeur à l'échelle locale »

 
Après plus d'un an et demi de grèves scolaires et d'actions diverses, les jeunes activistes  entendent désormais « impulser des changements en profondeur à l'échelle locale ». Ainsi, une vingtaine de minutes durant, ont-ils exposé et motivé leurs griefs envers la Métropole. Autant qu'ils ont fustigé les grands projets jugés « inutiles, polluants et écocides » en cours dans l'agglomération.
 
Le souhait des militants pour le climat ? Ni plus, ni moins que la Métro s'en désengage au plus vite. Dans leur ligne de mire ? Le centre commercial Neyrpic et l'élargissement de l'A480. Sans oublier l'opération immobilière risquant « d'artificialiser » les Jardins de la Buisserate, craignent les activistes.
 
Retour sur cette action préfigurant de futures mobilisations et qui s'est déroulée dans le plus grand calme.
 

 
 

La pandémie « avant-goût de futures catastrophes » climatiques, écologiques et sociales

 
Si la pandémie a porté un rude coup au mouvement, reléguant la lutte pour le climat au second plan, les activistes ne baissent pas les bras. « Selon les scientifiques [...], la pandémie n'était qu'un avant-goût de ce que provoqueront les catastrophes climatiques, écologiques et sociales à venir », augurent-ils. « A la différence près, que toutes pourraient survenir quasi simultanément : incendies, canicules infernales, inondations, tempêtes... »
 
D'ailleurs, rappellent les défenseurs du climat, Greta Thunberg, la militante suédoise égérie du mouvement, n'a-t-elle pas invité à continuer le combat ? « Nous n’avons pas le choix ! C’est une question de vie ou de mort pour trop de gens », avait-elle ainsi déclaré, jugeant les adultes « irresponsables ».
 

Joël Kermabon

 

Simon Grange

Auteur

6 commentaires sur « Des acti­vistes de Fridays for future Grenoble dénoncent les pro­jets « inutiles et éco­cides » de la Métropole »

  1. sep article
  2. sep article
  3. Ping : Revue de presse 28 Septembre – Se Fédérer

  4. Ping : Revue de presse 28 Septembre – Se Fédérer

  5. les petits chiens aboient, la cara­vane passe. L” ave­nir d’un monde ? D’un monde de glan­deurs illet­trés et égoïstes, peut-être

    sep article
  6. les petits chiens aboient, la cara­vane passe. L” ave­nir d’un monde ? D’un monde de glan­deurs illet­trés et égoïstes, peut-être

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La ville a signé un bail emphytéotique avec la SAS des Minimes, qui sera désormais seule gestionnaire du lieu. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
À Grenoble, la nou­velle vie du Couvent des Minimes devrait s’é­crire au début de l’été 2023

FOCUS - D'importants travaux ont commencé au Couvent des Minimes, à Grenoble. Objectif : donner au lieu une nouvelle vie, à partir de l'été 2023. Lire plus

Grenoble-Alpes en lice pour le titre de "meilleure destination européenne 2023" jusqu'au 10 février
Grenoble-Alpes en lice pour le titre de « meilleure des­ti­na­tion euro­péenne 2023 » jus­qu’au 10 février

FLASH INFO - Il ne reste plus que quelques heures pour voter en faveur de Grenoble-Alpes comme "meilleure destination européenne 2023", dans le cadre du Lire plus

Placée en redressement judiciaire, la Scop Casabio dans l'attente de connaître le nom de son repreneur
Placée en redres­se­ment judi­ciaire, la Scop Casabio va connaître le nom de son repreneur

FOCUS - Enseigne bio historique sur Grenoble, la Scop Casabio a (discrètement) été placée en redressement judiciaire à la fin de l'année 2022. Plusieurs candidats Lire plus

Une militante du groupe grenoblois d'Extinction Rebellion en train d'enduire de « faux pétrole » un distributeurs de billets de la banque BNP Paribas. © Extinction Rebellion
Grenoble : action choc de mili­tants d’Extinction Rebellion contre la BNP, accu­sée de « greenwashing »

FOCUS - Des militants grenoblois d'Extinction Rebellion ont dégradé quatre distributeurs de billets de la BNP Paribas dans la nuit du 6 au 7 février Lire plus

Nouvelle labellisation Grand Insep, dédiée à la performance sportive de haut niveau, pour le campus de la Brunerie de Voiron
Nouvelle label­li­sa­tion Grand Insep, dédiée à la per­for­mance spor­tive de haut niveau, pour le cam­pus de la Brunerie de Voiron

FLASH INFO - Le campus de la Brunerie de Voiron a vu son label Grand Insep renouvelé vendredi 27 janvier 2023, à l'occasion d'une cérémonie Lire plus

Le Mois décolonial de retour à Grenoble pour sa troisième édition, du 4 mars au 8 avril 2023
Le Mois déco­lo­nial de retour à Grenoble pour sa troi­sième édi­tion, du 4 mars au 8 avril 2023

FOCUS - La troisième édition du Mois décolonial se tient à Grenoble du 4 mars au 8 avril 2023, avec une quarantaine d’événements. La Ville Lire plus

Flash Info

|

09/02

12h28

|

|

08/02

18h42

|

|

08/02

15h37

|

|

07/02

18h55

|

|

07/02

11h46

|

|

07/02

10h52

|

|

07/02

9h50

|

|

06/02

18h52

|

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Réforme des retraites : blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat Uni réagit, les blo­queurs répliquent

Politique| Nouvel appel à la mobi­li­sa­tion à Grenoble contre la réforme des retraites mardi 31 jan­vier 2023

Agenda

Je partage !