Le tribunal de commerce de Grenoble valide la reprise des magasins André par François Feijoo

Le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble valide la reprise des maga­sins André par François Feijoo

Le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble valide la reprise des maga­sins André par François Feijoo

EN BREF – Le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble a donné le feu vert à François Feijoo pour une reprise de l’en­seigne André. Achetée par le gre­no­blois Spartoo en 2018, l’en­seigne était pla­cée en redres­se­ment judi­ciaire deux ans plus tard. Si les syn­di­cats sou­tiennent le repre­neur, ancien PDG de l’en­tre­prise, l’a­ve­nir n’en est pas moins sombre : de nom­breux maga­sins André vont devoir fer­mer, à com­men­cer par ceux de Grenoble.

La jus­tice a donné le feu vert à François Feijoo. L’ancien PDG d’André était (seul) can­di­dat pour la reprise de l’en­seigne, après l’an­nonce par Spartoo de sa mise en redres­se­ment judi­ciaire au mois d’a­vril 2020. Mardi 28 juillet, l’offre de reprise a été vali­dée par le tri­bu­nal de com­merce de Grenoble. François Feijoo a main­te­nant la lourde tâche de redres­ser les comptes de l’en­tre­prise… au prix de la fer­me­ture de plu­sieurs magasins.

Le magasin André du centre-ville de Grenoble va fermer ses portes. DR

Le maga­sin André du centre-ville de Grenoble va fer­mer ses portes. DR

Avant sa reprise par Spartoo en 2018, la marque cen­te­naire André était déjà en grande dif­fi­culté. En l’es­pace de deux ans, 80 échoppes sur les 200 que comp­tait l’en­seigne avaient mis la clé sous la porte. Pari perdu pour Spartoo ? Le spé­cia­liste de la vente de chaus­sures en ligne consi­dère que les mani­fes­ta­tions contre la réforme des retraites, les Gilets jaunes et les fer­me­tures sur fond de crise sani­taire l’ont empê­ché de redres­ser la barre de l’enseigne.

La stra­té­gie de Spartoo dure­ment cri­ti­quée par les syndicats

L’analyse est bien dif­fé­rente du côté des syn­di­cats. « Notre métier c’est chaus­seur et on ne peut plus le faire cor­rec­te­ment, depuis le rachat par ce jeune entre­pre­neur », esti­mait il y a peu auprès de Place Gre’net Christophe Martin, délé­gué syn­di­cal CGT. Même son de cloche du côté de Force ouvrière. « Il y a eu des erreurs de stra­té­gie qui font que l’on se retrouve où on en est. C’est beau­coup de gâchis de la part de Spartoo ! », accuse Tania Rome, délé­guée FO.

Le magasin Spartoo dans son ancien emplacement à Grenoble, à quelques mètres de la boutique André promise à la fermeture. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le maga­sin Spartoo dans son ancien empla­ce­ment à Grenoble, à quelques mètres de la bou­tique André pro­mise à la fer­me­ture. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Spartoo, res­pon­sable numéro un des dif­fi­cul­tés d’André ? Tania Rome rec­ti­fie : « Spartoo est res­pon­sable de la catas­trophe qui mène aujourd’­hui 188 sala­riés à Pôle Emploi. » Des sala­riés qui, ajoute-t-elle, ont sou­vent vingt ou trente ans de “mai­son”. Et risquent d’a­voir bien du mal à retrou­ver du tra­vail, en par­ti­cu­lier dans le contexte actuel.

À l'intérieur d'un magasin André. DR

À l’in­té­rieur d’un maga­sin André. DR

« Il faut remettre les choses dans leur contexte : quand le mar­ché était à moins 5, nous étions à moins 17. Tout le monde a subi les Gilets jaunes, tout le monde a subi la réforme des retraites, il n’y a pas que ça ! », tance encore Tania Rome. Pour qui la volonté de numé­ri­ser l’ac­ti­vité au détri­ment des bou­tiques compte parmi les mau­vais choix stra­té­giques. Contacté par Place Gre’net, Spartoo indique ne pas sou­hai­ter com­mu­ni­quer pour le moment.

Sur 410 emplois, 188 sont donc pro­mis à la des­truc­tion. La CGT comme FO n’en sou­tient pas moins l’offre de reprise de François Feijoo. « Monsieur Feijoo devait reprendre à la base 47 maga­sins. Il a élargi son offre à neuf maga­sins sup­plé­men­taires, il a fait au maxi­mum de ce qu’il pou­vait mettre en place », estime ainsi Tania Rome. Cruelle iro­nie du sort : alors que le groupe Spartoo est gre­no­blois, les deux maga­sins André de Grenoble font par­tie des sacrifiés.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Transition écologique et innovations sociales: la Métropole lance sa Stratégie économique Grenoble-Alpes 2030
Transition éco­lo­gique et inno­va­tions sociales : la Métropole lance sa Stratégie éco­no­mique Grenoble-Alpes 2030

FOCUS - La Métropole de Grenoble a adopté sa "Stratégie économique Grenoble-Alpes 2030", présentée aux élus métropolitains le 18 novembre 2022, puis à l'occasion du Lire plus

Rassemblement devant le site du CEA de Grenoble jeudi 1er décembre pour réclamer des hausses salariales
Rassemblement devant le site du CEA de Grenoble jeudi 1er décembre pour récla­mer des hausses salariales

FLASH INFO - Les personnels du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) de Grenoble étaient, une fois encore, appelés à manifester pour Lire plus

Le salon Artisa doit accueillir quelque 180 exposants jusqu'au 4 décembre inclus. Il se présente comme "la plus grande galerie d'artisanat d'art de la région". DR
Grenoble : les salons Artisa et Naturissima ouvrent simul­ta­né­ment à Alpexpo

ÉVÈNEMENT - Près de trois cents exposants attendent le public à Alpexpo du mercredi 30 novembre au dimanche 4 décembre 2022, à l'occasion des salons Lire plus

Alan Confesson, président de la CCIAG et Frank Leroy, son directeur devant la centrale de chauffage Biomax sur la Presqu'île scientifique à Grenoble, mercredi 23 novembre 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
« On ne peut pas se pas­ser pour le moment du char­bon et du fioul » selon le pré­sident de la Compagnie de chauf­fage de l’ag­glo­mé­ra­tion grenobloise

FOCUS - Pas très vertueux, le réseau de chauffage urbain du territoire grenoblois ? Au contraire, il n’a jamais été aussi vertueux, affirme Alan Confesson, Lire plus

Une "unité de sécurisation des transports" de la police nationale prochainement déployée sur Grenoble
Une « unité de sécu­ri­sa­tion des trans­ports » de la police natio­nale pro­chai­ne­ment déployée sur Grenoble

FLASH INFO - La préfecture de l'Isère annonce la création d'une "unité de sécurisation des transports" dans le département. Ceci "dans le cadre de la Lire plus

Rossignol lance un nou­veau plan stra­té­gique et ambi­tionne de dépas­ser les 500 mil­lions d’eu­ros de chiffre d’af­faires en 2026

FOCUS - Rossignol a annoncé, à la mi-novembre 2022, son nouveau plan stratégique, baptisé "Ascension 2026". Le groupe isérois s'appuie sur "de nouveaux engagements environnementaux Lire plus

Flash Info

|

03/12

12h09

|

|

02/12

9h15

|

|

02/12

8h06

|

|

01/12

18h57

|

|

01/12

17h21

|

|

30/11

12h11

|

|

30/11

9h58

|

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Société| Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

Agenda

Je partage !