Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot refusent de tenir un bureau de vote. Les deux ex-colistiers d'Eric Piolle dénoncent une parodie de démocratie.

À Grenoble, deux élus refusent de tenir un bureau de vote et dénoncent une paro­die de démocratie

À Grenoble, deux élus refusent de tenir un bureau de vote et dénoncent une paro­die de démocratie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot ne pré­si­de­ront pas de bureau de vote pour le second tour des élec­tions muni­ci­pales à Grenoble. Les deux élus, ex-colis­tiers d’Éric Piolle et can­di­dats sur la liste La com­mune est à nous ! éli­mi­née au pre­mier tour, dénoncent une paro­die de démocratie.

Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot, conseillers municipaux de l'opposition du groupe Ensemble à Gauche, samedi 3 novembre 2018 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot, conseillers muni­ci­paux de l’op­po­si­tion du groupe Ensemble à gauche, samedi 3 novembre 2018. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot ne pré­si­de­ront pas de bureau de vote le dimanche 28 juin 2020. Pas plus qu’ils n’i­ront voter. Pour les deux ex-colis­tiers d’Éric Piolle, pas ques­tion de cau­tion­ner un scru­tin dont la sin­cé­rité est, pour eux, « pro­fon­dé­ment alté­rée ».

En cause ? L’abstention mas­sive le 15 mars, qui a vu le maire sor­tant frô­ler l’é­lec­tion dès le pre­mier tour avec à peine 19,4 % des ins­crits. « Beaucoup plus grave, sou­lignent les deux élus, l’abs­ten­tion par sa répar­ti­tion inégale a pro­fon­dé­ment altéré le vote. Dans les quar­tiers Sud où l’abs­ten­tion est déjà très impor­tante dans cer­tains bureaux, l’aug­men­ta­tion de l’abs­ten­tion a été qua­si­ment deux fois plus éle­vée que dans les quar­tiers Nord. »

Une dif­fé­rence qui, pour les deux élus, a béné­fi­cié à Éric Piolle dont l’é­lec­to­rat se concentre majo­ri­tai­re­ment au nord des grands boulevards.

« Bonus au maire sor­tant » et « paro­die de démocratie »

Avantage au sor­tant ? Pour Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot, les trois mois de confi­ne­ment ont clai­re­ment donné un bonus sup­plé­men­taire à Éric Piolle. Le maire était en effet seul à pou­voir occu­per l’es­pace public. Même si rien ne garan­tit que la ges­tion locale de la crise sani­taire et les déboires qui s’en sont sui­vis vont véri­ta­ble­ment béné­fi­cier au maire sortant.

Les six affiches de la campagne de La commune est à nous ! mardi 3 mars 2020 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Bernadette Richard-Finot et Guy Tuscher avaient rejoint La com­mune est à nous ! mardi 3 mars 2020 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Fallait-il main­te­nir le second tour ? Non, pour ses deux ex-colis­tiers, qui font remar­quer le silence à ce sujet du maire sor­tant. « Éric Piolle, pour­tant peu avare pen­dant cette période en tri­bunes van­tant la démocratie nécessaire du « monde d’après », s’est bien gardé de prendre posi­tion sur la ques­tion. Il a juste sup­primé, au der­nier moment et sans aucune expli­ca­tion, le conseil muni­ci­pal prévu le 15 juin… »

Trois mois pen­dant les­quels le maire sor­tant aurait déroulé le « tapis rouge » à Alain Carignon, chif­fon rouge bien­venu dans un scru­tin qui semble plié d’a­vance ? « Alors que ce der­nier avait refusé de sié­ger dans le groupe de la droite1Une infor­ma­tion erro­née selon Matthieu Chamussy qui a tenu à rap­pe­ler qu’il avait en réa­lité « pris les devants en écri­vant au maire pour refu­ser par avance tout demande d’adhé­sion d’Alain Carignon au groupe qu’[il pré­si­dait] ». et ne pou­vait donc consti­tuer un groupe, dénoncent-ils, le maire, en contra­ven­tion complète avec le règlement intérieur, par le simple fait du Prince, lui a accordé toutes les prérogatives d’un groupe poli­tique : invi­ta­tion aux conférences des présidents de groupe, droit de demande de sus­pen­sion des conseils, ques­tions orales, tri­bunes poli­tiques dans Gremag, etc. »

Alain Carignon dans le rôle de « l’épouvantail » ?

« Pendant trois mois, tel un Emmanuel Macron avec une Marine Le Pen, Éric Piolle a ainsi volon­tai­re­ment entre­tenu l’épouvantail du “cor­rompu”. Quoi de mieux que de don­ner tous les moyens à ce soit-disant “dan­ger” pour pous­ser les indécis à un “vote utile” de 1er tour sur son nom ? »

Dimanche 28 juin, Guy Tuscher et Bernadette Richard-Finot ne seront donc ni devant ni der­rière les urnes. Le code élec­to­ral impose pour­tant à tout élu, sauf cas de force majeure, de pré­si­der un bureau de vote au risque d’être démis de ses fonc­tions par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif. Fonctions que les deux élus ont de toute façon d’ores et déjà per­dues, leur liste La com­mune est à nous !, n’ayant en effet pas passé le second tour.

Patricia Cerinsek

1 Une infor­ma­tion erro­née selon Matthieu Chamussy qui a tenu à rap­pe­ler qu’il avait en réa­lité « pris les devants en écri­vant au maire pour refu­ser par avance tout demande d’adhé­sion d’Alain Carignon au groupe qu’[il pré­si­dait] ». (note ajou­tée le 23 juin 2020 à 18 h 15)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble: une mobilisation a fait fuir cinq ministres en visite à la Villeneuve. Manifestation à la Villeneuve contre les démolitions et la politique d'Emmanuel Marcon, à l'occasion de la venue de Jean Castex et quatre ministres à la Villeneuve de Grenoble, samedi 29 janvier 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Grenoble : en visite à la Villeneuve, Jean Castex et ses ministres ont esquivé une mani­fes­ta­tion contre la poli­tique du gouvernement

REPORTAGE - Le chef du gouvernement Jean Castex et quatre de ses ministres étaient en déplacement à la Villeneuve, ce samedi 29 janvier 2022 au Lire plus

Rassemblement contre le passe sanitaire dans les bibliothèques de Grenoble, à l'appel de l'intersyndicale, mercredi 1er septembre 2021 © Séverine Cattiaux- Place Gre'net
Contrôle du passe sani­taire dans les biblio­thèques : à Grenoble, des usa­gers sou­tiennent les grévistes

REPORTAGE – Une grande partie du personnel des bibliothèques de Grenoble refusant de contrôler le passe sanitaire fait grève depuis plus d'une semaine. Une mobilisation Lire plus

Le Collectif contre la privatisation d'Actis maintient la pression et se tourne vers le tribunal administratif
Le Collectif contre la pri­va­ti­sa­tion d’Actis main­tient la pres­sion et se tourne vers le tri­bu­nal administratif

  FOCUS - Le Collectif contre la privatisation d'Actis poursuit le combat contre la délibération adoptée par le bailleur social pour la création d'une société Lire plus

Dividendes “omis”: Maryvonne Boileau défend Grenoble Habitat et réplique à Guy Tuscher
Dividendes “omis” : Maryvonne Boileau défend Grenoble Habitat et répond à Guy Tuscher

  FIL INFO - Maryvonne Boileau répond à l'ancien élu d'opposition Guy Tuscher, qui estime qu'elle devrait s'excuser pour l“omission” des dividendes versés par Grenoble Lire plus

Une "omission" de dividendes versés par Grenoble Habitat à la Ville de Grenoble qui passe mal
Dividendes ver­sés par Grenoble Habitat à la Ville de Grenoble : une « omis­sion » qui passe mal

  FOCUS - Les opposants à la fusion Actis-Grenoble Habitat ont "déterré" une note de bas de page d'un rapport d'activité de Grenoble Habitat. Son Lire plus

Un "nouveau visage" pour la place Victor-Hugo, avec des travaux jusqu'à l'été 2021
Grenoble : un « nou­veau visage » pour la place Victor-Hugo, avec des tra­vaux jus­qu’à l’été 2021

  FOCUS — Les travaux de la place Victor-Hugo de Grenoble ont débuté lundi 18 janvier, pour durer jusqu'à l'été 2021. Au programme? Nettoyage des Lire plus

Flash Info

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

|

09/05

12h05

|

|

06/05

20h04

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Abonnement| Burkini à Grenoble : les oppo­sants à la déli­bé­ra­tion mul­ti­plient tri­bunes et péti­tions, à l’ap­proche du conseil muni­ci­pal du 16 mai 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin