Confinement : Une Petite Mousse mutualise sa logistique avec les petites entreprises

sep article



 

FIL INFO — Une Petite Mousse propose aux commerçants et artisans de l’agglomération de mutualiser sa logistique de livraison à domicile. Objectifs ? Permettre à des petites entreprises de se tourner vers le e‑commerce rapidement et de bénéficier des tarifs préférentiels d’expédition dont dispose le brasseur grenoblois.

 

 

Comment per­mettre aux com­mer­çants de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise d’as­su­rer faci­le­ment des livrai­sons à domi­cile ? Le bras­seur gre­no­blois Une Petite Mousse a décidé de jouer la carte de la logis­tique “soli­daire”. Selon le prin­cipe de la mutua­li­sa­tion des moyens, l’en­tre­prise annonce mettre à dis­po­si­tion son savoir-faire en matière d’ex­pé­di­tions au pro­fit de ses « confrères arti­sans ». Forcément tou­chés par les mesures de confi­ne­ment et la crise sani­taire.

 

L'équipe d'Une petite mousse (ici en 2018) © Une petite mousse

L’équipe d’Une Petite Mousse (ici en 2018). © Une petite mousse

 

« Si la livrai­son à domi­cile et la logis­tique font par­tie inté­grante de notre struc­ture depuis des années […], cela n’est pas le cas des cavistes, vigne­rons, bras­seurs arti­sa­naux ou cho­co­la­tiers », note ainsi Une Petite Mousse. Les petites entre­prises contraintes de se tour­ner vers la livrai­son en peu de temps se heurtent ainsi à des pro­blèmes pra­tiques. Mais aussi finan­ciers, les tarifs d’ex­pé­di­tion pou­vant se révé­ler rapi­de­ment oné­reux.

 

 

Tarifs d’expédition préférentiels

 

Une Petite Mousse explique avoir réduit ses propres expé­di­tions « pour ne pas sur­char­ger les réseaux pos­tiers ». L’entreprise spé­cia­li­sée dans l’en­voi men­suel d’é­chan­tillons de bière pour les amou­reux du hou­blon a ainsi choisi de déca­ler au mois de mai l’en­voi prévu en avril… soit tout de même 5 000 box en moins.

 

Préparation de colis pour les livraisons du brasseur © Une petite mousse

Préparation de colis pour les livrai­sons du bras­seur © Une petite mousse

 

Un ramas­sage par semaine n’en est pas moins effec­tué dans son entre­pôt de Comboire, dont les com­mer­çants sont invi­tés à pro­fi­ter sans enga­ge­ment ni limite mini­male de volume. Une solu­tion qui leur per­met de se consa­crer à la ges­tion de leur cata­logue et des com­mandes clients. Puis, une fois leurs colis pré­pa­rés, de les dépo­ser à l’en­tre­pôt où ils pour­ront béné­fi­cier des tarifs d’ex­pé­di­tion pré­fé­ren­tiels d’Une Petite Mousse.

 

Une Petite Mousse se positionne aujourd'hui, avec la vente de plants de houblon, livrés dans toute la France dans un emballage pensé pour les protéger au mieux durant le transport. DR

Une Petite Mousse se posi­tionne depuis peu sur la vente de plants de hou­blon, livrés dans toute la France. DR

« Tout le monde y gagne : nous ne fai­sons pas venir de camion à notre entre­pôt pour “seule­ment” une cen­taine de box, et nous per­met­tons aux com­mer­çants gre­no­blois d’ex­ploi­ter le e‑commerce sans être lésés par les tarifs de livrai­son par­ti­cu­lier », résume la bras­se­rie gre­no­bloise.

 

Qui espère que cette « envie de mise en com­mun et de soli­da­rité » per­met­tra aux PME et TPE concer­nées d’at­té­nuer les effets du confi­ne­ment sur leur chiffre d’af­faires.

 

De son côté, la petite entre­prise pour­suit sa diver­si­fi­ca­tion. Après avoir créé ses propres saveurs et ouvert son propre bar, Une Petite Mousse s’ouvre aujourd’­hui à la vente de plants de hou­blon, livrés dans toute la France.

 

Florent Mathieu

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
1883 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Ces gens sont d’u­ti­lité publique.
    Ils créent du busi­ness, créent de l’emploi en local, aident les autres (certes cela ne leur enlève rien / par­ti­cipe à la baisse des couts).
    Bravo à eux !

    sep article