La Compagnie de chauffage va encore gérer durant quatre ans le site de traitement des déchets Athanor

sep article



 

FIL INFO — La Compagnie de chauffage de l’agglomération grenobloise a de nouveau remporté la gestion de l’unité d’incinération du site de traitement des déchets Athanor. La Métro, le Grésivaudan, le Pays voironnais, l’Oisans, le Trièves et la Matheysine ont renouvelé la délégation de service public de la société pour une durée de quatre ans.

 

 

Ce n’est qu’une demi-sur­prise : la Compagnie de chauf­fage de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise a vu son contrat renou­velé pour l’ex­ploi­ta­tion de « l’u­nité d’in­ci­né­ra­tion et de valo­ri­sa­tion éner­gé­tique » Athanor. Situé sur le ter­ri­toire de La Tronche, le site d’Athanor est aujourd’­hui mutua­lisé autour de la Métro et des com­mu­nau­tés de com­munes du Grésivaudan, du Pays voi­ron­nais, de l’Oisans, du Trièves et de la Matheysine.

 

La Compagnie de chauffage va encore gérer durant quatre ans le site de traitement des déchets Athanor.Sur le site de l'usine Athanor © Grenoble-Alpes Métropole

Sur le site de l’u­sine Athanor. © Grenoble-Alpes Métropole

 

Six acteurs qui, en mars, ont de nou­veau accordé leur confiance pour une durée de quatre ans à la CCIAG. Celle-ci va donc conti­nuer de gérer l’u­nité d’in­ci­né­ra­tion d’Athanor via délé­ga­tion de ser­vice public.

 

En avril 2018, la même CCIAG avait en effet déjà été rete­nue pour la ges­tion du réseau de chauf­fage urbain de la Métropole. Une autre délé­ga­tion de ser­vice public décro­chée sous condi­tion de den­si­fi­ca­tion et de ver­dis­se­ment du réseau.

 

 

Augmenter les recettes des collectivités

 

Les enjeux liés à la ges­tion du site Athanor ? « Dans le cadre du renou­vel­le­ment du contrat, des moyens impor­tants vont être consa­crés au tra­vail d’optimisation des ins­tal­la­tions », annonce la Compagnie de chauf­fage. Une « stra­té­gie de main­te­nance pré­ven­tive » qui veut autant assu­rer la via­bi­lité et de la dis­po­ni­bi­lité de l’ou­til… qu’aug­men­ter la revente en élec­tri­cité à EDF. Et dès lors, les recettes des col­lec­ti­vi­tés.

 

Thierry Duflot et Hakim Sabri, respectivement directeur et président de la CCIAG © Florent Mathieu - Place Gre'net

Thierry Duflot et Hakim Sabri, res­pec­ti­ve­ment direc­teur et pré­sident de la CCIAG. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Second objec­tif : répondre « aux enjeux envi­ron­ne­men­taux de plus en plus ambi­tieux du ter­ri­toire ». À ce jour, le site Athanor de La Tronche assure chaque année le trai­te­ment de 180 000 tonnes d’or­dures ména­gères, pro­duites par près de 680 000 habi­tants des dif­fé­rents ter­ri­toires.

 

La Métropole de Grenoble s’est fixé comme feuille de route une réduc­tion de moi­tié des ordures ména­gères d’ici 2030. Ainsi qu’un recy­clage des deux tiers des déchets.

 

Florent Mathieu

 

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
2804 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.