Le mouvement « La Droite avec Macron » Isère soutient la candidature… d’Alain Carignon

Le mouvement « La Droite avec Macron » Isère soutient la candidature… d’Alain Carignon

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FIL INFO — Le responsable départemental du mouvement « La Droite avec Macron » annonce se ranger aux côtés du candidat Alain Carignon pour les municipales de Grenoble. Yann Casavecchia explique en effet ne pas avoir apprécié les appels du pied d’Émilie Chalas, la candidate investie par LREM, à Olivier Noblecourt, ancien adjoint du maire socialiste Michel Destot.

 

 

Après le pré­sident des Républicains Christian Jacob, c’est au tour d’une per­son­na­lité de droite locale de sou­te­nir la liste de la Société civile avec Alain Carignon pour les muni­ci­pales de Grenoble. Une per­son­na­lité pas tout à fait comme les autres, puisque Yann Casavecchia est le res­pon­sable dépar­te­men­tal du mou­ve­ment « La Droite avec Macron », lancé par Renaud Dutreil pour sou­te­nir la can­di­da­ture d’Emmanuel Macron aux élec­tions pré­si­den­tielles de 2017.

 

Le mouvement "La Droite avec Macron" Isère soutient la candidature… d'Alain CarignonAlain Carignon et Yann Casavecchia © Société civile avec Alain Carignon

Alain Carignon et Yann Casavecchia. © Société civile avec Alain Carignon

« J’étais chargé de struc­tu­rer le mou­ve­ment au niveau natio­nal », décrit Yann Casavecchia. Non sans iro­ni­ser : « Nous avons créé le mou­ve­ment fin 2016, à un moment où beau­coup de monde, y com­pris Émilie Chalas, ne savait pas qui était Emmanuel Macron ! »

 

Une Émilie Chalas aujourd’­hui dépu­tée LREM de l’Isère et can­di­date sur Grenoble inves­tie par le mou­ve­ment pré­si­den­tiel. Mais que Yann Casavecchia, tout en main­te­nant sa confiance pleine et entière en Emmanuel Macron, choi­sit de ne pas soutenir.

 

 

« Émilie Chalas trahit les fondamentaux du Macronisme »

 

Pour quelle rai­son ? Yann Casavecchia explique ne pas appré­cier les appels du pied de la can­di­date à l’é­gard d’Olivier Noblecourt. « Émilie Chalas tra­hit les fon­da­men­taux du Macronisme en décla­rant vou­loir s’allier avec le PS gre­no­blois », déclare-t-il. Avant de dire tout le mal qu’il pense de l’an­cien adjoint de Michel Destot, taxé d’a­voir « géré Grenoble dix-neuf ans avec une gou­ver­nance archaïque et clien­té­liste éhon­tée ».

 

Les candidats Alain Carigon, Émilie Chalas, Olivier Noblecourt, Mireille d'Ornano et Éric Piolle © Anissa Duport-Levanti - Place Grenet

Les can­di­dats Alain Carigon, Émilie Chalas, Olivier Noblecourt, Mireille d’Ornano et Éric Piolle. © Anissa Duport-Levanti – Place Grenet

 

Le poste de délé­gué inter­mi­nis­té­riel occupé jus­qu’à récem­ment par Olivier Noblecourt auprès du gou­ver­ne­ment Philippe ne change rien aux yeux de Yann Casavecchia. « En se ran­geant dans ce camp avant le pre­mier tour, elle tue toute pro­messe et tout espoir de chan­ge­ment avec LREM », juge-t-il. Avant de fus­ti­ger une élue « qui tient un dis­cours dif­fé­rent à Paris et loca­le­ment pour se faire élire ».

 

Alain Carignon, un nou­veau Macron ? « Aujourd’hui, le can­di­dat aux muni­ci­pales de Grenoble qui reflète véri­ta­ble­ment l’es­prit LREM, c’est Alain Carignon et le regrou­pe­ment de la Société Civile », estime Yann Casavecchia, en met­tant en exergue le désir de « chan­ger les choses ».

 

Et celui-ci de pré­ci­ser que l’ap­pui de La Droite avec Macron à Alain Carignon relève de la « phi­lo­so­phie poli­tique » : le mou­ve­ment ne compte pas d’adhé­rents, mais « le sou­tien de per­sonnes et de per­son­na­li­tés de droite ».

 

Florent Mathieu

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Olivier Noblecourt démissionne de son poste de conseiller municipal d'opposition de Grenoble
Olivier Noblecourt démissionne de son poste de conseiller municipal d’opposition de Grenoble

FLASH INFO — Jeu de chaises musicales au sein de l'opposition grenobloise à l'occasion de la rentrée 2021? Alors que le groupe Un nouveau regard Lire plus

La Papothèque de Grenoble au bord de l'expulsion par le bailleur social Actis?
La Papothèque de Grenoble au bord de l’expulsion suite à des impayés avec le bailleur social Actis

  FOCUS - La Papothèque de Grenoble est de nouveau en délicatesse avec Actis. Après avoir purgé ses dettes une première fois, l'association d'accompagnement et Lire plus

la belle électrique © Denis Morin
Des échanges survoltés autour de La Belle électrique au conseil municipal de Grenoble

  FOCUS – La Belle électrique déchaîne les passions à Grenoble. Plus précisément, la décision de la Ville de casser la procédure de renouvellement de Lire plus

COUV Enfant écrivant sur un cahier. Soutien scolaire de l'association "Ecole ici et maintenant" apporté aux enfants du campement des Alliés à Grenoble, pendant le déconfinement, mai 2020. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
Soutien scolaire aux enfants décrocheurs : l’amendement d’Olivier Noblecourt rejeté à Grenoble

  FIL INFO - Proposé lors du conseil municipal du 25 juillet 2020, l'amendement d'Olivier Noblecourt, leader du groupe Nouvel Air socialistes et apparentés (Nasa), Lire plus

COUV Hakim Sabri présentant le compte administratif 2019 lors du conseil municipal du 25 juillet 2020 © Joël Kermabon - Place Gre'net
Dette “bidouillée”, masse salariale “non maîtrisée”, services publics “sacrifiés” :la gestion de Grenoble… vivement critiquée

  DÉCRYPTAGE - Lors de ce deuxième conseil municipal, samedi 25 juillet, consécutif aux élections, la nouvelle assemblée sortie des urnes s’est penchée sur la Lire plus

Remise de l'écharpe au maire après l'élection au CM
Eric Piolle réélu maire à l’issue d’un premier conseil municipal original au Musée de Grenoble

  REPORTAGE VIDÉO - Arrivé largement en tête à l'issue du second tour des élections municipales, Eric Piolle a été, sans surprise, réélu maire lors Lire plus

Flash Info

|

17/01

10h52

|

|

15/01

13h56

|

|

14/01

20h48

|

|

14/01

16h22

|

|

14/01

10h53

|

|

14/01

10h01

|

|

13/01

18h54

|

|

13/01

13h09

|

|

13/01

10h51

|

|

13/01

10h32

|

Les plus lus

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Le festival Magic Bus revient sur l'Esplanade pour sa 21e édition en 2022. © Retour de scène

Culture| Festival Magic Bus : après l’anneau de vitesse en 2021, retour sur l’Esplanade en 2022

Affaire Maëlys : une enquête ouverte pour violation du secret professionnel. Couloir du Palais de Justice de Grenoble où on peut voir une avocate. ©Malo Dumay Joubert - Placegrenet.fr

Flash info| Affaire Maëlys : après un reportage de TF1, le parquet de Grenoble ouvre une enquête pour violation du secret professionnel

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin