Municipales 2020 à Grenoble : l’investiture LREM d’Émilie Chalas loin de faire l’unanimité

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

 

FOCUS – La commission nationale d’investiture de LREM a arrêté son choix ce lundi 15 juillet. C’est Émilie Chalas qui portera les couleurs du parti lors des municipales de mars 2020 à Grenoble. Une investiture qui ne manque pas de provoquer certains remous au sein du Comité politique LREM départemental qui soutenait Olivier Six. Voire un violent rejet dans la classe politique locale du centre droit à la gauche de la gauche.

 

 

Elections législatives. Soirée électorale à la Préfecture de l'Isère. 11 juin 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Emilie Chalas, lors de la soirée électorale des législatives à la Préfecture de l’Isère, le 11 juin 2017. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Émilie Chalas, députée de la 3e circonscription de l’Isère, emporte donc la préférence du parti pour les élections municipales de mars 2020 à Grenoble.

 

La nouvelle est tombée ce lundi 15 juillet en fin de journée sous la forme d’un communiqué émanant de la Commission d’investiture nationale (CIN) et du comité exécutif de LREM.

 

Une décision qui intervient au terme d’un long processus mêlant discussions, auditions et… reports d’annonce. Et met donc sur la touche son principal adversaire Olivier Six, référent du parti en Isère tout comme l’entrepreneuse Cécile Prost également en lice.

 

 

Olivier Six avait la préférence au niveau local

 

L’annonce de cette investiture n’est pas sans faire grincer quelques dents dans le Landerneau politique grenoblois. Ce jusqu’au sein même des instances départementales LREM, alors que son Comité politique départemental s’était prononcé majoritairement en faveur d’Olivier Six…

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
7738 visites | 36 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 36
  1. Grenoble est il un laboratoire à machine à perdre?
    Entre Piolle et Carignon il y avait un boulevard, et c’est certainement la pire candidate LREM qui y va…. incompréhensible.
    A moment faut arrêter les bêtises, purée! Réveillez vous les dirigeants! Ils vous faut quoi pour comprendre ou réagir…cette candidate avce tout le respect que je lui doit apparaît déjà comme un repoussoir…
    Je vais voter «  partit de la loie naturelle » ça sera plus simple et ça me fera du bien
    Bref, vous êtes de gros nuls ( version polie)

    sep article
  2. on se pose la question, cher Caro, etes vous vraiment amoureuse de Piolle (l’amour est aveugle 🙂 ou etes-vous tellement naïve pour ne voir que les grenoblois vomissent quand ils en entendent parler ?

    sep article
    • heureusement pour vous que le ridicule ne tue pas !
      😉

      sep article
    • Je pense que cette personne « Caro » est très sentimentale .
      ce qui fait que l’affectif dirige ses prises de positions et
      ses engagements .L’ennui est, qu’une démocratie tient
      tant que les lois sont respectées, si vous avez des démagogues
      et des farfelus,qui remettent en cause les lois (sans papiers,etc)
      et bien l’anarchie prend le dessus et dans pas longtemps la
      Tyrannie va s’installer,ça commence par la disparition de la
      liberté d’expression et ça se termine pas la privation des libertés .
      Je peux vous citer au moins une centaine de pays qui ont des
      régimes de gouvernance plus ou moins autoritaires

      sep article
      • Stef, vous me décevez :
        « .L’ennui est, qu’une démocratie tient tant que les lois sont respectées, si vous avez des démagogues et des farfelus,qui remettent en cause les lois (sans papiers,etc) »
        Quelles lois ? qui votent les lois ? en ce moment, ce sont des godillots au service d’un chef qui décide de tout … et vous parlez de démocratie ? il y a quelque temps, qu’elle a disparu. Le chef et ses godillots ne respectent même pas les lois, en ce qui concerne les « sans papiers » par exemple, car il y a des traités internationaux que la France a signés, qui sont au-dessus des lois nationales, notamment sur le respect des demandes d’asile, l’accueil, le droit des enfants.
        La seule chose que fait Macron avec succès, c’est la répression des manifs, avec morts et blessés, alors que des médailles, déjà appelées « médailles de la honte », vont être distribuées pour récompenser les meilleurs policiers, c’est aussi laisser pourrir toutes les revendications sans une once d’un début de dialogue (prix de l’essence et les GJ, les urgences des hôpitaux, les profs de l’E.N. etc).
        Le chef décide même des candidats En Marche pour les municipales sans consulter le terrain.
        On a connu mieux en fait de démocratie …

        sep article
        • Vous avez totalement raison, notre indice de démocratie
          n’est pas très élevé.
          Il n’empêche que 80% des mineurs qui disent avoir égarés
          leurs papiers d’identité,sont des majeurs qui viennent en
          France,avec des motivations obscures .comment intégrer
          un individu qui d’emblée emploie le mensonge pour arriver
          à ses fins ?
          les milliards que nous employons à intégrer des faux mineurs,
          doivent être retirés sur les retraites,les soins médicaux et
          sur la totalité des travailleurs de notre pays …
          Je ne crois pas que notre personnel politique soit touché
          par ses propres décisions, par contre le citoyen normal a
          de plus en plus de difficultés à vivre décemment dans notre
          démocratie déclinante …

          sep article
          • réjouissez-vous, dans sa grande sagesse, Collomb avait prévu le problème des mineurs isolés et y avait répondu
            https://www.liberation.fr/debats/2019/07/03/les-mineurs-etrangers-premieres-victimes-de-la-loi-asile-et-immigration_1737255
            Je vous suggère de venir écouter leur récit, pourquoi ils ont bravé la mort pour fuir leur pays. Peut être trouverez-vous des motifs pour combattre les dictateurs maintenus au pouvoir par les entreprises françaises qui tiennent à garder les bénéfices des richesses minières, (Total, sponsor de la CAN), pour exiger la révision des lois coutumières qui privent nombre de jeunes de l’héritage de leur père dès qu’il y a des enfants de plusieurs femmes et qui se retrouvent bannis, sans avenir, sans rien etc

            sep article
  3. J’avoue être tout à la fois perplexe et inquiet.
    Partisan d’une ligne « Ni Piolle Ni Carignon », il me semble que seul un « front » LREM/Chamussy/Gemmani/personnalités socialistes hors PS, pourrait être capable de l’emporter.
    Emilie Chalas sera-t-elle à la fois assez fédératrice et charismatique, j’en doute un peu, hélas….
    Son principal atout ? Être une femme, soyons clair.
    Or, comme je ne donne pas une chance à Carignon pour faire son come-back, nous risquons de nous retrouver avec une équipe Piolle renforcée, toujours plus rouge que verte.
    Ce sont les dames au burquini qui vont être contentes :-(…..

    sep article
  4. L’agitation pointe son nez:

    Gemmani se dit « disponible pour sa ville » à croire qu’il a déjà oublié qu’il était lié à Chamussy (pour rappel il prétendait encore que la tête de liste n’était pas l’alpha et l’oméga d’un programme, sauf qu’il se dit « disponible pour sa ville » depuis l’annonce de Chalas)
    Carignon a immédiatement mis en service son blog pour expliquer en long et en large la nomination jupiterienne d’une elue éloignée des réalités grenobloises
    Et Six lui même indique en filigrane que les nominations parisiennes ne sont pas le reflet de la voix locale des militants…

    LREM a-t-elle fait une erreur de casting ou au contraire est-elle visionnaire, trop tôt pour le dire, ce qui est certain en revanche c’est que Mme Chalas doit rapidement engager une campagne pour tenter d’exister dans un paysage largement dominé par Piolle et Carignon.
    A date et si une élection devait avoir lieu demain je ne saurai pour voter, je crois encore dans un sursaut socialiste-centriste, mais là encore sans leader ce sera très difficile.

    sep article
  5. Oui,Emilie Chalas à toutes ses chances ,puisque Grenoble depuis une
    quarantaine d’années va de « Charybdes en Scylla » .Le changement ne
    se fait que dans l’appauvrissement des grenoblois.il suffit d’observer
    ce qui se passe dans nos rues,pour perdre tout espoir de possibilité
    de modifier quoi que ce soit …

    sep article
  6. LREM a fait de la politique à l’ancienne en regardant la sociologie du vote et les résultats aux dernières élections européennes, pas trop mauvais pour eux. De ce point de vue, Chalas a toutes ses chances…

    sep article
    • Pour moi, en regardant les résultats des élections européennes, elle n’a aucune chance
      https://www.francetvinfo.fr/elections/resultats/isere_38/grenoble_38000
      elle fait 1,5 % de plus que Jadot et n’a pas de réserves alors que EELV, en s’alliant, comme s’est allié E. Piolle dans « Une ville pour tous » et tous ceux qui commencent à se proposer, peut approcher ou dépasser les 50 %

      sep article
      • De toute manière Grenoble est une ville en déclin.
        Quelle que soit la personne qui prendra la place
        du maire, elle ne pourra que constater les dégâts
        de 37 ans de décisions aberrantes.
        L’histoire devra rendre hommage à Hubert Dubedout ,maire
        intègre,qui fît de Grenoble ,une cité modèle ,d’ailleurs il
        était très populaire,auprès des grenoblois,il passait pour
        le plus brillant des maires de France.Ses successeurs n’ont
        pas fait le nécessaire pour que cette ville reste en bonne santé.
        C’est vrai que l’homme d’action, a été remplacé par 37 ans de
        belles promesses non tenues …

        sep article
        • J’aimais beaucoup M. Dubedout, mais, alors qu’il briguait un 3e mandat, certains grenoblois ont cru malin de s’abstenir au 1er tour pour montrer un certain désenchantement surs de voter au 2e tour, or Carignon est passé au 1er tour avec une abstention monstre. Je connais des gens qui en ont pleuré.
          Il était peut être populaire, mais il a été battu…

          sep article
          • Dubedout briguait un 4em mandat, le mandat de trop sans doute; usé, ulcéré d’être opposé à un Carignon pour lequel il n’avait pas beaucoup d’estime, et par une campagne assez moche (rumeur de sa mère kabyle…….) . Malgré toutes ses qualités, il n’avait pas su préparer sa succession. Et effectivement la légende dit que les grenoblois étaient au ski……..

            sep article
            • Vous voyez que nous arrivons à nous accorder
              sur l’estime que nous avons en commun, pour
              un maire dont le but était le bien de ses administrés .

              sep article
  7. Emilie Chalas a déjà annoncé qu’elle resterait députés pendant la campagne.
    Elle part donc perdante et assure sa rémunération.
    Diriger Moirans, guère plus de 8 000 habitants, et Grenoble 160 000, il y a une petite différence … bref, la députée qui a voté toutes les lois Macrons, même les plus controversées sans venir discuter sur le terrain, est complètement décrédibilisée.
    Aucune chance. Bonjour, 3 petits tours et puis s’en va. Adieu.

    sep article
    • E Chalas ou qqn d’autre, tout serait mieux que cet illuminé de Piollle est sa bande des fous du quartier 🙂

      sep article
  8. @Seb
    J’entends bien vos arguments au sujet des ingénieurs et je les partage. Même dehors du milieu politique, les ingénieurs n’ont pas l’habitude de la responsabilité finale du projet. Leur formation les prépare aux rôles secondaires. Par contre je ne vois pas en quoi une fonctionnaire professionnelle serait mieux qu’un ingénieur. Moi je rêve de voir un jour aux manettes un businessman/un entrepreneur comme Trump 🙂

    sep article
    • Il est clair qu’un entrepreneur serait bien mieux qu’une fonctionnaire territoriale à la tête de la Mairie. Ceci dit, ne sous-estimons pas Chalas, contrairement à un Piolle ou un Six qui ont bénéficié de l’appui des notables locaux, elle est partie de rien. Et elle pourrait bien nous surprendre encore une fois. Le sérail local est tellement pétrit d’arrogance qu’il ne la verra pas venir.

      sep article
  9. Quand je lis que les gadz’arts developpent le nepostisme, encore faudrait il l’illustrer ?!
    Les ingénieurs travaillent en réseau. Les grandes écoles ont leurs codes, leurs réseaux d’anciens, certains sont bâtisseurs, francs maçons, ils sont parfois patrons d’entreprises et connaissent les réseaux d’influence qui en découlent. Mais tout ceci n’est pas le propre du métier d’ingenieur, c’est avant tout le propre d’acteurs ayant des responsabilités. Et c’est aussi un gage pour une commune d’etre connectée hors de ses murs, de bénéficier de relais dans l’entreprise, dans des associations professionnelles. Nous perdons donc avec la candidature de Chalas.
    Car à l’inverse Chalas a bénéficié du [modéré : propos diffamatoires] de la fonction publique territoriale.

    A Moirans où elle [modéré : propos diffamatoires] pour gravir un à un les échelons pour devenir directrice générale des services, mais évidemment elle en voulait plus, elle est devenue Députée.
    Et la refonte de la carte des circonscriptions oblige nos amis députés à se battre pour des mandats locaux, Chalas se bat toujours et avant pour elle, craignant une découpe de la carte des circonscriptions qui ne lui serait pas favorable, elle veut donc s’offrir GRENOBLE.

    Souhaitons lui bonne chance, pour moi elle n’a aucune chance, je suis persuadé que cette candidature offre à Six une autre chance aux côtés de Salat, Gemmani, ou Chamussy.

    Et n’en déplaise à certains, un ingénieur à la tête de la ville correspond à la sociologie de notre ville qui aime les têtes bien faites, Dubedout, Destot ou Piolle sont tous trois ingénieurs il me semble…

    sep article
    • Je ne sais pas pourquoi, mais je me suis senti quelque-peu visé par votre commentaire.

      Ne vous en déplaise, Grenoble n’a pas besoin d’ingénieurs à sa tête, surtout quand les dits ingénieurs n’ont pas de racines grenobloises et n’ont que faire du devenir de la ville quand leur carrière politique s’achève. Dubedout et Destot ont pris leurs jambes à leur coup une fois à la retraite, et il en sera de même de Piolle.

      Quant à leur tête bien faite, là aussi on repassera. Ces gens manquent cruellement de culture générale. Et la méthode de Cramer est parfaitement inutile pour gérer une ville. Il est grand temps que la sociologie grenobloise évolue et que ces grelous, comme on les appelle ici, aillent voir ailleurs si j’y suis.

      sep article
      • Dubedout a pris ses jambes à son cou (p) ?????
        Il est plus honorable de décéder en montagne quelques mois après sa défaite en 1983 que de finir en prison comme Carignon quelques années plus tard.
        Ne dites pas n’importe quoi, un peu de décence tout de même..

        sep article
        • Hubert Dubedout a été battu par Carignon en 1983, et est décédé en 1986. Il vivait alors à St-Bueil. Donc oui, il a bel et bien pris ses jambes à son cou après sa défaite aux municipales, comportement qui n’a rien d’étonnant pour un ingénieur.

          sep article
          • Heu, on se calme, un peu, là…..Effectivement, à 60 ans passés, après avoir consacré 18 ans à Grenoble, Hubert Dubedout s’est retiré à St- Beuil, dans le pays voironnais, à 30 km de Grenoble… vous préférez les vieux pathétiques qui s’accrochent à des rêves de pouvoir ??
            Il y en a, c’est vrai, qui trainent, même à Grenoble aujourd’hui.

            sep article
          • Erreur, il n’a pas pris ses jambes à son cou !!!! Wikipedia n’en parle pas, il faut regarder sur Wikimonde. H. Dubedout s’était retiré de la vie politique, empoisonnée par son « ami » Mermaz », mais il est resté actif quelques temps
            https://wikimonde.com/article/Hubert_Dubedout
            « Hubert Dubedout démissionne en décembre 1983 de son mandat de député après avoir été nommé PDG de l’Association Technique de l’Importation Charbonnière, »
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Association_technique_de_l%27importation_charbonni%C3%A8re

            sep article
            • On peut également lire lire utilement le livre de Lucien Ratel :
              « Hubert Dubedout, le bâtisseur, 1965-1983″ aux éditions de Belledonne

               » Le pouvoir est une capacité d’organisation permettant d’agir sur la formation de la société. Si l’on en arrive à ne plus agir, il est inutile de garder le pouvoir. Je n’ai pas de goût pour la puissance, mais pour l’action »
              Hubert Dubedout après son échec en 1983

              sep article
  10. Pour l’instant, la seule qualité que je lui reconnaisse, c’est d’avoir
    des éléments de langage ,sans risques et qui ne l’engagent à
    rien.Elle veut plus d’efficacité,plus de rayonnement ,plus d’ambition
    pour Grenoble, comme tous les grenoblois de toutes sensibilités.
    Les mots employés ne correspondent à aucune réalité.
    j’aimerais que les vrais problèmes de Grenoble, soient pris en compte.
    Donc moins de violence, moins d’insécurité, moins de prostitution ,moins
    de mendicité,moins de destruction de l’économie et moins de pollution
    et pour terminer,moins de pauvreté …

    sep article
  11. Entre Emilie Chalas soutenue pas Marlene schiappa, et Les « ecolos-bobo » qui ont ruiné la ville… Alain Carignon me parait donc le meilleur choix ! (c’etait d’ailleur un excelent maire à l’époque ! :p )

    sep article
    • Autant je n apprécie pas cette dame, autant une bon “Dom Carignon” permet de se déshydrater. Vous devriez essayer. C est sûr que un politique condamné, qui a volé les grenoblois bref [modéré : propos injurieux], si ce genre de personnes vous manques je vous invite à consulter. La on est niveau ordre du temple solaire côté aveuglement. La droite mérite une chance, la droite mérite mieux

      sep article
  12. Six aurait été un très mauvais choix. Les ingénieurs des Arts et Métiers sont connus pour pratiquer le réseautage et le népotisme à outrance dans leur travail, méthodes qui n’ont pas leur place dans une Mairie.

    De manière générale, les ingénieurs font de très mauvais politiciens. Piolle et Destot sont de parfaits exemples en la matière. Les sphères militantes grenobloises sont gangrènées par ces gens, il est temps de faire le ménage.

    En ce sens, Mme Chalas, urbaniste de formation et fonctionnaire territorial, est un très bon choix. Élire quelqu’un comme elle est le meilleur service que les Grenoblois pourraient se rendre à eux-mêmes.

    sep article
    • Hubert Dubedout était un ingénieur , officier de marine de surcroît…. et pas le plus mauvais maire de Grenoble….. Mais c’est exact qu’il a toujours été bloqué pour un poste ministériel (ou il aurait sûrement fait un excellent travail) par de « vrais » politiciens, genre Mermaz à l’époque.
      Évitons les généralités…..

      sep article
  13. et voici une route ouverte pour une liste Gemmani, Salat, Six, Aloto, Chamussy…Chalas divisé c’est peu dire. En Marche brille par une méconnaissance des tissus locaux.

    sep article