Municipales 2020 à Grenoble : l’investiture LREM d’Émilie Chalas loin de faire l’unanimité

sep article



 

FOCUS – La commission nationale d’investiture de LREM a arrêté son choix ce lundi 15 juillet. C’est Émilie Chalas qui portera les couleurs du parti lors des municipales de mars 2020 à Grenoble. Une investiture qui ne manque pas de provoquer certains remous au sein du Comité politique LREM départemental qui soutenait Olivier Six. Voire un violent rejet dans la classe politique locale du centre droit à la gauche de la gauche.

 

 

Elections législatives. Soirée électorale à la Préfecture de l'Isère. 11 juin 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Emilie Chalas, lors de la soi­rée élec­to­rale des légis­la­tives à la Préfecture de l’Isère, le 11 juin 2017. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Émilie Chalas, dépu­tée de la 3e cir­cons­crip­tion de l’Isère, emporte donc la pré­fé­rence du parti pour les élec­tions muni­ci­pales de mars 2020 à Grenoble.

 

La nou­velle est tom­bée ce lundi 15 juillet en fin de jour­née sous la forme d’un com­mu­ni­qué éma­nant de la Commission d’in­ves­ti­ture natio­nale (CIN) et du comité exé­cu­tif de LREM.

 

Une déci­sion qui inter­vient au terme d’un long pro­ces­sus mêlant dis­cus­sions, audi­tions et… reports d’an­nonce. Et met donc sur la touche son prin­ci­pal adver­saire Olivier Six, réfé­rent du parti en Isère tout comme l’en­tre­pre­neuse Cécile Prost éga­le­ment en lice.

 

 

Olivier Six avait la préférence au niveau local

 

L’annonce de cette inves­ti­ture n’est pas sans faire grin­cer quelques dents dans le Landerneau poli­tique gre­no­blois. Ce jus­qu’au sein même des ins­tances dépar­te­men­tales LREM, alors que son Comité poli­tique dépar­te­men­tal s’é­tait pro­noncé majo­ri­tai­re­ment en faveur d’Olivier Six…

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
8844 visites | 36 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 36
  1. Grenoble est il un labo­ra­toire à machine à perdre ?
    Entre Piolle et Carignon il y avait un bou­le­vard, et c’est cer­tai­ne­ment la pire can­di­date LREM qui y va.… incom­pré­hen­sible.
    A moment faut arrê­ter les bêtises, purée ! Réveillez vous les diri­geants ! Ils vous faut quoi pour com­prendre ou réagir…cette can­di­date avce tout le res­pect que je lui doit appa­raît déjà comme un repous­soir…
    Je vais voter «  par­tit de la loie natu­relle » ça sera plus simple et ça me fera du bien
    Bref, vous êtes de gros nuls ( ver­sion polie)

    sep article
  2. on se pose la ques­tion, cher Caro, etes vous vrai­ment amou­reuse de Piolle (l’a­mour est aveugle 🙂 ou etes-vous tel­le­ment naïve pour ne voir que les gre­no­blois vomissent quand ils en entendent par­ler ?

    sep article
    • heu­reu­se­ment pour vous que le ridi­cule ne tue pas !
      😉

      sep article
    • Je pense que cette per­sonne « Caro » est très sen­ti­men­tale .
      ce qui fait que l’af­fec­tif dirige ses prises de posi­tions et
      ses enga­ge­ments .L’ennui est, qu’une démo­cra­tie tient
      tant que les lois sont res­pec­tées, si vous avez des déma­gogues
      et des farfelus,qui remettent en cause les lois (sans papiers,etc)
      et bien l’a­nar­chie prend le des­sus et dans pas long­temps la
      Tyrannie va s’installer,ça com­mence par la dis­pa­ri­tion de la
      liberté d’ex­pres­sion et ça se ter­mine pas la pri­va­tion des liber­tés .
      Je peux vous citer au moins une cen­taine de pays qui ont des
      régimes de gou­ver­nance plus ou moins auto­ri­taires

      sep article
      • Stef, vous me déce­vez :
        « .L’ennui est, qu’une démo­cra­tie tient tant que les lois sont res­pec­tées, si vous avez des déma­gogues et des farfelus,qui remettent en cause les lois (sans papiers,etc) »
        Quelles lois ? qui votent les lois ? en ce moment, ce sont des godillots au ser­vice d’un chef qui décide de tout … et vous par­lez de démo­cra­tie ? il y a quelque temps, qu’elle a dis­paru. Le chef et ses godillots ne res­pectent même pas les lois, en ce qui concerne les « sans papiers » par exemple, car il y a des trai­tés inter­na­tio­naux que la France a signés, qui sont au-des­sus des lois natio­nales, notam­ment sur le res­pect des demandes d’a­sile, l’ac­cueil, le droit des enfants.
        La seule chose que fait Macron avec suc­cès, c’est la répres­sion des manifs, avec morts et bles­sés, alors que des médailles, déjà appe­lées « médailles de la honte », vont être dis­tri­buées pour récom­pen­ser les meilleurs poli­ciers, c’est aussi lais­ser pour­rir toutes les reven­di­ca­tions sans une once d’un début de dia­logue (prix de l’es­sence et les GJ, les urgences des hôpi­taux, les profs de l’E.N. etc).
        Le chef décide même des can­di­dats En Marche pour les muni­ci­pales sans consul­ter le ter­rain.
        On a connu mieux en fait de démo­cra­tie …

        sep article
        • Vous avez tota­le­ment rai­son, notre indice de démo­cra­tie
          n’est pas très élevé.
          Il n’empêche que 80% des mineurs qui disent avoir éga­rés
          leurs papiers d’identité,sont des majeurs qui viennent en
          France,avec des moti­va­tions obs­cures .com­ment inté­grer
          un indi­vidu qui d’emblée emploie le men­songe pour arri­ver
          à ses fins ?
          les mil­liards que nous employons à inté­grer des faux mineurs,
          doivent être reti­rés sur les retraites,les soins médi­caux et
          sur la tota­lité des tra­vailleurs de notre pays …
          Je ne crois pas que notre per­son­nel poli­tique soit tou­ché
          par ses propres déci­sions, par contre le citoyen nor­mal a
          de plus en plus de dif­fi­cul­tés à vivre décem­ment dans notre
          démo­cra­tie décli­nante …

          sep article
          • réjouis­sez-vous, dans sa grande sagesse, Collomb avait prévu le pro­blème des mineurs iso­lés et y avait répondu
            https://www.liberation.fr/debats/2019/07/03/les-mineurs-etrangers-premieres-victimes-de-la-loi-asile-et-immigration_1737255
            Je vous sug­gère de venir écou­ter leur récit, pour­quoi ils ont bravé la mort pour fuir leur pays. Peut être trou­ve­rez-vous des motifs pour com­battre les dic­ta­teurs main­te­nus au pou­voir par les entre­prises fran­çaises qui tiennent à gar­der les béné­fices des richesses minières, (Total, spon­sor de la CAN), pour exi­ger la révi­sion des lois cou­tu­mières qui privent nombre de jeunes de l’hé­ri­tage de leur père dès qu’il y a des enfants de plu­sieurs femmes et qui se retrouvent ban­nis, sans ave­nir, sans rien etc

            sep article
            • Contrairement à la France l’Allemagne a le cou­rage de
              publier le coût de revient de l’im­mi­gra­tion ‚ce coût a été
              de 23 milliards/d’euros que pour l’an­née 2018.
              Comme en France,il n’est pas pos­sible de trou­ver une
              étude sérieuse sur le sujet, qui ne soit pas contes­tée.
              j’en déduis que depuis une dizaine d’années,cette même
              immi­gra­tion revient au peuple fran­çais à une tren­taine de
              mil­liards par an .
              http://www.lefigaro.fr/flash-eco/l‑allemagne-a-depense-23-milliards-en-2018-pour-les-refugies-20190520

              sep article
  3. J’avoue être tout à la fois per­plexe et inquiet.
    Partisan d’une ligne « Ni Piolle Ni Carignon », il me semble que seul un « front » LREM/Chamussy/Gemmani/personnalités socia­listes hors PS, pour­rait être capable de l’emporter.
    Emilie Chalas sera-t-elle à la fois assez fédé­ra­trice et cha­ris­ma­tique, j’en doute un peu, hélas.…
    Son prin­ci­pal atout ? Être une femme, soyons clair.
    Or, comme je ne donne pas une chance à Carignon pour faire son come-back, nous ris­quons de nous retrou­ver avec une équipe Piolle ren­for­cée, tou­jours plus rouge que verte.
    Ce sont les dames au bur­quini qui vont être contentes :-(.….

    sep article
  4. L’agitation pointe son nez :

    Gemmani se dit « dis­po­nible pour sa ville » à croire qu’il a déjà oublié qu’il était lié à Chamussy (pour rap­pel il pré­ten­dait encore que la tête de liste n’était pas l’alpha et l’oméga d’un pro­gramme, sauf qu’il se dit « dis­po­nible pour sa ville » depuis l’annonce de Chalas)
    Carignon a immé­dia­te­ment mis en ser­vice son blog pour expli­quer en long et en large la nomi­na­tion jupi­te­rienne d’une elue éloi­gnée des réa­li­tés gre­no­bloises
    Et Six lui même indique en fili­grane que les nomi­na­tions pari­siennes ne sont pas le reflet de la voix locale des mili­tants…

    LREM a‑t-elle fait une erreur de cas­ting ou au contraire est-elle vision­naire, trop tôt pour le dire, ce qui est cer­tain en revanche c’est que Mme Chalas doit rapi­de­ment enga­ger une cam­pagne pour ten­ter d’exister dans un pay­sage lar­ge­ment dominé par Piolle et Carignon.
    A date et si une élec­tion devait avoir lieu demain je ne sau­rai pour voter, je crois encore dans un sur­saut socia­liste-cen­triste, mais là encore sans lea­der ce sera très dif­fi­cile.

    sep article
  5. Oui,Emilie Chalas à toutes ses chances ‚puisque Grenoble depuis une
    qua­ran­taine d’an­nées va de « Charybdes en Scylla » .Le chan­ge­ment ne
    se fait que dans l’ap­pau­vris­se­ment des grenoblois.il suf­fit d’ob­ser­ver
    ce qui se passe dans nos rues,pour perdre tout espoir de pos­si­bi­lité
    de modi­fier quoi que ce soit …

    sep article
  6. LREM a fait de la poli­tique à l’an­cienne en regar­dant la socio­lo­gie du vote et les résul­tats aux der­nières élec­tions euro­péennes, pas trop mau­vais pour eux. De ce point de vue, Chalas a toutes ses chances…

    sep article
    • Pour moi, en regar­dant les résul­tats des élec­tions euro­péennes, elle n’a aucune chance
      https://www.francetvinfo.fr/elections/resultats/isere_38/grenoble_38000
      elle fait 1,5 % de plus que Jadot et n’a pas de réserves alors que EELV, en s’al­liant, comme s’est allié E. Piolle dans « Une ville pour tous » et tous ceux qui com­mencent à se pro­po­ser, peut appro­cher ou dépas­ser les 50 %

      sep article
      • De toute manière Grenoble est une ville en déclin.
        Quelle que soit la per­sonne qui pren­dra la place
        du maire, elle ne pourra que consta­ter les dégâts
        de 37 ans de déci­sions aber­rantes.
        L’histoire devra rendre hom­mage à Hubert Dubedout ‚maire
        intègre,qui fît de Grenoble ‚une cité modèle ‚d’ailleurs il
        était très populaire,auprès des grenoblois,il pas­sait pour
        le plus brillant des maires de France.Ses suc­ces­seurs n’ont
        pas fait le néces­saire pour que cette ville reste en bonne santé.
        C’est vrai que l’homme d’ac­tion, a été rem­placé par 37 ans de
        belles pro­messes non tenues …

        sep article
        • J’aimais beau­coup M. Dubedout, mais, alors qu’il bri­guait un 3e man­dat, cer­tains gre­no­blois ont cru malin de s’abs­te­nir au 1er tour pour mon­trer un cer­tain désen­chan­te­ment surs de voter au 2e tour, or Carignon est passé au 1er tour avec une abs­ten­tion monstre. Je connais des gens qui en ont pleuré.
          Il était peut être popu­laire, mais il a été battu…

          sep article
          • Dubedout bri­guait un 4em man­dat, le man­dat de trop sans doute ; usé, ulcéré d’être opposé à un Carignon pour lequel il n’a­vait pas beau­coup d’es­time, et par une cam­pagne assez moche (rumeur de sa mère kabyle.……) . Malgré toutes ses qua­li­tés, il n’a­vait pas su pré­pa­rer sa suc­ces­sion. Et effec­ti­ve­ment la légende dit que les gre­no­blois étaient au ski.….…

            sep article
            • Vous voyez que nous arri­vons à nous accor­der
              sur l’es­time que nous avons en com­mun, pour
              un maire dont le but était le bien de ses admi­nis­trés .

              sep article
  7. Emilie Chalas a déjà annoncé qu’elle res­te­rait dépu­tés pen­dant la cam­pagne.
    Elle part donc per­dante et assure sa rému­né­ra­tion.
    Diriger Moirans, guère plus de 8 000 habi­tants, et Grenoble 160 000, il y a une petite dif­fé­rence … bref, la dépu­tée qui a voté toutes les lois Macrons, même les plus contro­ver­sées sans venir dis­cu­ter sur le ter­rain, est com­plè­te­ment décré­di­bi­li­sée.
    Aucune chance. Bonjour, 3 petits tours et puis s’en va. Adieu.

    sep article
    • E Chalas ou qqn d’autre, tout serait mieux que cet illu­miné de Piollle est sa bande des fous du quar­tier 🙂

      sep article
  8. @Seb
    J’entends bien vos argu­ments au sujet des ingé­nieurs et je les par­tage. Même dehors du milieu poli­tique, les ingé­nieurs n’ont pas l’habitude de la res­pon­sa­bi­lité finale du pro­jet. Leur for­ma­tion les pré­pare aux rôles secon­daires. Par contre je ne vois pas en quoi une fonc­tion­naire pro­fes­sion­nelle serait mieux qu’un ingé­nieur. Moi je rêve de voir un jour aux manettes un businessman/un entre­pre­neur comme Trump 🙂

    sep article
    • Il est clair qu’un entre­pre­neur serait bien mieux qu’une fonc­tion­naire ter­ri­to­riale à la tête de la Mairie. Ceci dit, ne sous-esti­mons pas Chalas, contrai­re­ment à un Piolle ou un Six qui ont béné­fi­cié de l’ap­pui des notables locaux, elle est par­tie de rien. Et elle pour­rait bien nous sur­prendre encore une fois. Le sérail local est tel­le­ment pétrit d’ar­ro­gance qu’il ne la verra pas venir.

      sep article
  9. Quand je lis que les gadz’arts deve­loppent le nepos­tisme, encore fau­drait il l’illustrer ?!
    Les ingé­nieurs tra­vaillent en réseau. Les grandes écoles ont leurs codes, leurs réseaux d’anciens, cer­tains sont bâtis­seurs, francs maçons, ils sont par­fois patrons d’entreprises et connaissent les réseaux d’influence qui en découlent. Mais tout ceci n’est pas le propre du métier d’ingenieur, c’est avant tout le propre d’acteurs ayant des res­pon­sa­bi­li­tés. Et c’est aussi un gage pour une com­mune d’etre connec­tée hors de ses murs, de béné­fi­cier de relais dans l’entreprise, dans des asso­cia­tions pro­fes­sion­nelles. Nous per­dons donc avec la can­di­da­ture de Chalas.
    Car à l’inverse Chalas a béné­fi­cié du [modéré : pro­pos dif­fa­ma­toires] de la fonc­tion publique ter­ri­to­riale.

    A Moirans où elle [modéré : pro­pos dif­fa­ma­toires] pour gra­vir un à un les éche­lons pour deve­nir direc­trice géné­rale des ser­vices, mais évi­dem­ment elle en vou­lait plus, elle est deve­nue Députée.
    Et la refonte de la carte des cir­cons­crip­tions oblige nos amis dépu­tés à se battre pour des man­dats locaux, Chalas se bat tou­jours et avant pour elle, crai­gnant une découpe de la carte des cir­cons­crip­tions qui ne lui serait pas favo­rable, elle veut donc s’offrir GRENOBLE.

    Souhaitons lui bonne chance, pour moi elle n’a aucune chance, je suis per­suadé que cette can­di­da­ture offre à Six une autre chance aux côtés de Salat, Gemmani, ou Chamussy.

    Et n’en déplaise à cer­tains, un ingé­nieur à la tête de la ville cor­res­pond à la socio­lo­gie de notre ville qui aime les têtes bien faites, Dubedout, Destot ou Piolle sont tous trois ingé­nieurs il me semble…

    sep article
    • Je ne sais pas pour­quoi, mais je me suis senti quelque-peu visé par votre com­men­taire.

      Ne vous en déplaise, Grenoble n’a pas besoin d’in­gé­nieurs à sa tête, sur­tout quand les dits ingé­nieurs n’ont pas de racines gre­no­bloises et n’ont que faire du deve­nir de la ville quand leur car­rière poli­tique s’a­chève. Dubedout et Destot ont pris leurs jambes à leur coup une fois à la retraite, et il en sera de même de Piolle.

      Quant à leur tête bien faite, là aussi on repas­sera. Ces gens manquent cruel­le­ment de culture géné­rale. Et la méthode de Cramer est par­fai­te­ment inutile pour gérer une ville. Il est grand temps que la socio­lo­gie gre­no­bloise évo­lue et que ces gre­lous, comme on les appelle ici, aillent voir ailleurs si j’y suis.

      sep article
      • Dubedout a pris ses jambes à son cou ℗ ?????
        Il est plus hono­rable de décé­der en mon­tagne quelques mois après sa défaite en 1983 que de finir en pri­son comme Carignon quelques années plus tard.
        Ne dites pas n’im­porte quoi, un peu de décence tout de même..

        sep article
        • Hubert Dubedout a été battu par Carignon en 1983, et est décédé en 1986. Il vivait alors à St-Bueil. Donc oui, il a bel et bien pris ses jambes à son cou après sa défaite aux muni­ci­pales, com­por­te­ment qui n’a rien d’é­ton­nant pour un ingé­nieur.

          sep article
          • Heu, on se calme, un peu, là.….Effectivement, à 60 ans pas­sés, après avoir consa­cré 18 ans à Grenoble, Hubert Dubedout s’est retiré à St- Beuil, dans le pays voi­ron­nais, à 30 km de Grenoble… vous pré­fé­rez les vieux pathé­tiques qui s’ac­crochent à des rêves de pou­voir ??
            Il y en a, c’est vrai, qui trainent, même à Grenoble aujourd’­hui.

            sep article
          • Erreur, il n’a pas pris ses jambes à son cou !!!! Wikipedia n’en parle pas, il faut regar­der sur Wikimonde. H. Dubedout s’é­tait retiré de la vie poli­tique, empoi­son­née par son « ami » Mermaz », mais il est resté actif quelques temps
            https://wikimonde.com/article/Hubert_Dubedout
            « Hubert Dubedout démis­sionne en décembre 1983 de son man­dat de député après avoir été nommé PDG de l’Association Technique de l’Importation Charbonnière, »
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Association_technique_de_l%27importation_charbonni%C3%A8re

            sep article
            • On peut éga­le­ment lire lire uti­le­ment le livre de Lucien Ratel :
              « Hubert Dubedout, le bâtis­seur, 1965 – 1983 » aux édi­tions de Belledonne

               » Le pou­voir est une capa­cité d’or­ga­ni­sa­tion per­met­tant d’a­gir sur la for­ma­tion de la société. Si l’on en arrive à ne plus agir, il est inutile de gar­der le pou­voir. Je n’ai pas de goût pour la puis­sance, mais pour l’ac­tion »
              Hubert Dubedout après son échec en 1983

              sep article
  10. Pour l’ins­tant, la seule qua­lité que je lui recon­naisse, c’est d’a­voir
    des élé­ments de lan­gage ‚sans risques et qui ne l’en­gagent à
    rien.Elle veut plus d’efficacité,plus de rayon­ne­ment ‚plus d’am­bi­tion
    pour Grenoble, comme tous les gre­no­blois de toutes sen­si­bi­li­tés.
    Les mots employés ne cor­res­pondent à aucune réa­lité.
    j’ai­me­rais que les vrais pro­blèmes de Grenoble, soient pris en compte.
    Donc moins de vio­lence, moins d’in­sé­cu­rité, moins de pros­ti­tu­tion ‚moins
    de mendicité,moins de des­truc­tion de l’é­co­no­mie et moins de pol­lu­tion
    et pour terminer,moins de pau­vreté …

    sep article
  11. Entre Emilie Chalas sou­te­nue pas Marlene schiappa, et Les « eco­los-bobo » qui ont ruiné la ville… Alain Carignon me parait donc le meilleur choix ! (c’e­tait d’ailleur un excelent maire à l’é­poque ! :p )

    sep article
    • Autant je n appré­cie pas cette dame, autant une bon “Dom Carignon” per­met de se déshy­dra­ter. Vous devriez essayer. C est sûr que un poli­tique condamné, qui a volé les gre­no­blois bref [modéré : pro­pos inju­rieux], si ce genre de per­sonnes vous manques je vous invite à consul­ter. La on est niveau ordre du temple solaire côté aveu­gle­ment. La droite mérite une chance, la droite mérite mieux

      sep article
  12. Six aurait été un très mau­vais choix. Les ingé­nieurs des Arts et Métiers sont connus pour pra­ti­quer le réseau­tage et le népo­tisme à outrance dans leur tra­vail, méthodes qui n’ont pas leur place dans une Mairie.

    De manière géné­rale, les ingé­nieurs font de très mau­vais poli­ti­ciens. Piolle et Destot sont de par­faits exemples en la matière. Les sphères mili­tantes gre­no­bloises sont gan­grè­nées par ces gens, il est temps de faire le ménage.

    En ce sens, Mme Chalas, urba­niste de for­ma­tion et fonc­tion­naire ter­ri­to­rial, est un très bon choix. Élire quel­qu’un comme elle est le meilleur ser­vice que les Grenoblois pour­raient se rendre à eux-mêmes.

    sep article
    • Hubert Dubedout était un ingé­nieur , offi­cier de marine de sur­croît.… et pas le plus mau­vais maire de Grenoble.…. Mais c’est exact qu’il a tou­jours été blo­qué pour un poste minis­té­riel (ou il aurait sûre­ment fait un excellent tra­vail) par de « vrais » poli­ti­ciens, genre Mermaz à l’é­poque.
      Évitons les géné­ra­li­tés.….

      sep article
  13. et voici une route ouverte pour une liste Gemmani, Salat, Six, Aloto, Chamussy…Chalas divisé c’est peu dire. En Marche brille par une mécon­nais­sance des tis­sus locaux.

    sep article