Prise de fonctions dans un contexte tendu pour la nouvelle rectrice de l’académie de Grenoble Hélène Insel

sep article



 

FOCUS – Trois jours à peine après sa prise de fonctions, la nouvelle rectrice de l’académie de Grenoble Hélène Insel a présenté le projet pédagogique 2020 – 2023 au sein de l’amphithéâtre Louis-Weil, sur le campus de Saint-Martin-d’Hères. Un rendez-vous au cours duquel la rectrice n’a pas (directement) évoqué le contexte tendu de l’académie, entre manifestations, contestation des E3C, affaire Mila… et coronavirus.

 

 

« Il n’est pas tou­jours aisé de gar­der le regard porté au loin lorsque l’ac­tua­lité nous conduit à gérer les évé­ne­ments dans l’ur­gence. » Ainsi s’est expri­mée la nou­velle rec­trice de l’a­ca­dé­mie de Grenoble à l’oc­ca­sion de la pré­sen­ta­tion du pro­jet aca­dé­mique 2020 – 2023, lundi 10 février sur le cam­pus de Saint-Martin-d’Hères. Une pré­sen­ta­tion elle aussi pré­pa­rée dans l’ur­gence… puisque Hélène Insel n’a pris ses fonc­tions que trois jours plus tôt, le ven­dredi 7 février.

 

La nouvelle rectrice de l'académie de Grenoble Hélène Insel © Florent Mathieu - Place Gre'net

La nou­velle rec­trice de l’a­ca­dé­mie de Grenoble Hélène Insel. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Troisième rec­trice de l’a­ca­dé­mie de Grenoble en deux ans, Hélène Insel suc­cède à Fabienne Blaise, pour sa part nom­mée dans la région Grand-Est. Avant elle, le rec­to­rat de Grenoble était dirigé par Claudine Schmidt-Lainé, démise de ses fonc­tions après son incul­pa­tion pour détour­ne­ment de fonds publics. Des faits datant de son pas­sage à Rouen entre 2013 et 2015, et pour les­quels l’ex-rec­trice a écopé de deux mois de pri­son avec sur­sis et 15 000 euros d’a­mende.

 

 

Une académie « au dynamisme reconnu », selon la nouvelle rectrice

 

Les pre­mières impres­sions d’Hélène Insel ? Face à l’as­sis­tance, la nou­velle rec­trice s’est dite « très heu­reuse d’a­voir rejoint une aca­dé­mie au dyna­misme reconnu ». « Je découvre un ter­ri­toire glo­ba­le­ment beau­coup plus favo­risé que celui que j’ai eu le plai­sir de pilo­ter durant ces quatre der­nières années », a‑t-elle ajouté. En réfé­rence à l’a­ca­dé­mie de Reims, où Hélène Insel exer­çait depuis sep­tembre 2015.

 

Les manifestations devant le rectorat de Grenoble sont monnaie courante © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les mani­fes­ta­tions devant le rec­to­rat de Grenoble sont mon­naie cou­rante. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Reste à la rec­trice d’al­ler à la ren­contre des acteurs de l’a­ca­dé­mie et (sur­tout) des élèves, estime-t-elle. Un beau périple en pers­pec­tive, puisque l’a­ca­dé­mie de Grenoble regroupe pas moins de cinq dépar­te­ments : l’Isère, natu­rel­le­ment, mais aussi l’Ardèche, la Drôme, la Savoie et la Haute-Savoie. Et compte sous sa hou­lette plus de 3 000 éta­blis­se­ments sco­laires : 2 782 écoles mater­nelles et pri­maires, 325 col­lèges et 227 lycées.

 

« Je n’i­gnore pas la com­plexité ou la grande diver­sité des situa­tions », a éga­le­ment pré­cisé Hélène Insel dans son intro­duc­tion. Une pru­dence pro­ba­ble­ment néces­saire car la nou­velle rec­trice prend ses fonc­tions dans un cli­mat pour le moins tendu : mani­fes­ta­tions à répé­ti­tion devant le rec­to­rat de Grenoble, contes­ta­tion des E3C avec inter­ven­tions par­fois mus­clées de la police, affaire Mila… et, pour cou­ron­ner le tout, appa­ri­tion du coro­na­vi­rus en Haute-Savoie.

 

 

L’orientation au cœur du projet pédagogique

 

Autant de sujets que la rec­trice n’a­bor­dera pas dans son intro­duc­tion. Ou presque : Hélène Insel a évo­qué « les trans­for­ma­tions en cours de l’é­cole » et les inquié­tudes qu’elles peuvent sus­ci­ter auprès des dif­fé­rents acteurs de l’en­sei­gne­ment. Sa réponse ? « Notre pro­jet aca­dé­mique ne doit sur­tout pas être consi­déré comme une charge sup­plé­men­taire [mais] comme un outil à votre dis­po­si­tion pour mener à bien vos mis­sions. »

 

Présentation du projet pédagogique 2020 2023 par Hélène Insel © Florent Mathieu - Place Gre'net

Présentation du pro­jet péda­go­gique 2020 2023 par Hélène Insel. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Quid du pro­jet péda­go­gique pro­pre­ment dit ? Une feuille de route réso­lu­ment tour­née vers l’o­rien­ta­tion. Hélène Insel plaide ainsi pour « une approche glo­bale de l’ac­com­pa­gne­ment d’un élève » pour « rompre avec les cloi­son­ne­ments tra­di­tion­nels entre trans­mis­sion des savoirs et éla­bo­ra­tion d’un pro­jet per­son­nel et pro­fes­sion­nel ». Pour la rec­trice, c’est donc dès l’en­trée au col­lège que l’ac­com­pa­gne­ment doit être de mise.

 

Mais le pro­jet aca­dé­mique ne fait pas pour autant l’im­passe sur l’ap­pren­tis­sage des savoirs fon­da­men­taux, pré­cise encore la rec­trice. Le dédou­ble­ment des classes en réseau prio­ri­taire ou la hausse des effec­tifs en grande sec­tion CP et CE1 demeurent ainsi des prio­ri­tés à l’ho­ri­zon 2022, selon Hélène Insel. Qui ajoute que « cet objec­tif chif­fré ne suf­fira pas ». Et « doit s’ac­com­pa­gner d’une réflexion sur le geste péda­go­gique effi­cace, éprouvé et par­tagé ».

 

Florent Mathieu

 

 

LA MATERNELLE JAURÈS DE GRENOBLE AU BORD DE LA CRISE DE NERFS ?

 

Déjà du tra­vail en pers­pec­tive pour la rec­trice ? L’école mater­nelle Jaurès de Grenoble est pré­sen­tée comme « en situa­tion alar­mante » par un parent d’é­lève délé­gué FCPE. En cause ? L’arrêt de tra­vail depuis  fin jan­vier d’une ensei­gnante en grande sec­tion, éga­le­ment direc­trice de l’é­cole. Avec pour consé­quence une répar­ti­tion des enfants dans d’autres classes et, mathé­ma­ti­que­ment, une hausse des effec­tifs jugée « insen­sée ».

 

L'école maternelle et élémentaire Jean-Jaurès à Grenoble. © Léa Raymond - Place Gre'net

L’école mater­nelle et élé­men­taire Jean-Jaurès à Grenoble. © Léa Raymond – Place Gre’net

 

Quelle réponse du rec­to­rat, inter­pellé dès le 4 février ? Le silence, à en croire le parent d’é­lève. Qui sou­ligne que les autres parents « ont lar­ge­ment dépassé leur niveau de tolé­rance et de res­sources face à cette situa­tion ». Et s’a­gace de l’ab­sence de réponse des ser­vices de l’a­ca­dé­mie. Non sans évo­quer comme pro­chaine étape la publi­ca­tion dans la presse d’une lettre ouverte, direc­te­ment adres­sée au ministre de l’Éducation natio­nale.

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
4014 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.