L’ancienne rectrice de l’académie de Grenoble condamnée à deux mois de prison avec sursis

sep article



FIL INFO – L’ancienne rectrice de l’académie de Grenoble a été condamnée à deux mois de prison avec sursis et 15 000 euros d’amende pour détournement de fonds publics alors qu’elle officiait à Rouen. L’avocat de Claudine Schmidt-Lainé a annoncé faire appel de la décision du tribunal correctionnel.

 

 

Claudine Schmidt-Lainé, ex-rec­trice de l’a­ca­dé­mie de Grenoble.

L’ancienne rec­trice de l’a­ca­dé­mie de Grenoble a été condam­née ce 5 sep­tembre à deux mois de pri­son avec sur­sis et 15 000 euros d’a­mende pour avoir détourné 18 304 euros de fonds publics. Poursuivie pour abus de confiance et faux et usage de faux, Claudine Schmidt-Lainé avait été démise de ses fonc­tions en mars der­nier par une déci­sion prise en Conseil des ministres*.

 

Les faits repro­chés à l’ex-rec­trice de Grenoble se sont pro­duits entre 2013 et 2015, à l’é­poque où Claudine Schmidt-Lainé offi­ciait à l’a­ca­dé­mie de Rouen.

 

En ques­tion, des dépenses per­son­nelles que la rec­trice aurait fait pas­ser en frais pro­fes­sion­nels, notam­ment des billets de train les week-end mais aussi des achats réa­li­sés avec la carte bleue de la chan­cel­le­rie de l’u­ni­ver­sité, dont « de la tein­ture pour che­veux, du déodo­rant pour hommes ou encore des petits déjeu­ners et des dîners pour deux per­sonnes à Paris et dont le carac­tère pro­fes­sion­nel est remis en cause », sou­li­gnait la pré­si­dente du tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Rouen sur France 3.

 

 

Un système déjà en place selon Claudine Schmidt-Lainé

 

L’avocat de Claudine Schmidt-Lainé a d’ores et déjà indi­qué que sa cliente fai­sait appel de la déci­sion du tri­bu­nal. À la barre, évo­quant des « faits anec­do­tiques », l’ex-rec­trice s’é­tait défen­due d’a­voir mis en place un tel sys­tème. « Je l’ai trouvé [ce sys­tème, ndlr] et, mani­fes­te­ment, il ne déran­geait per­sonne. »

 

En avril der­nier, Force ouvrière s’in­ter­ro­geait sur les rai­sons de ce départ de Grenoble, jugé « pré­ci­pité » alors le gou­ver­ne­ment planche sur l’é­vo­lu­tion de la carte des aca­dé­mies et le ren­for­ce­ment du rôle des rec­teurs de région. Une expé­ri­men­ta­tion d’un seul rec­teur pour deux aca­dé­mies est d’ailleurs menée sur Caen et Rouen.

 

PC

 

 

  • Elle a été rem­pla­cée dans ses fonc­tions par Fabienne Blaise, ancienne pré­si­dente de l’u­ni­ver­sité de Lille 3.

 

Aides aux commerçants
commentez lire les commentaires
6031 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.