Appel Forêt -

La liste d’Éric Piolle veut redynamiser l’emploi local à l’échelle de la métropole

La liste d’Éric Piolle veut redynamiser l’emploi local à l’échelle de la métropole

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

FOCUS – La liste Grenoble en commun conduite par Éric Piolle vient de dévoiler quatre colistiers, dont deux transfuges du Parti socialiste, qui ont présenté les orientations économiques de la campagne. Des propositions municipales… qui concernent aussi et surtout le territoire et les compétences de la Métropole.

 

 

Quelles orien­ta­tions éco­no­miques pour l’équipe de Grenoble en com­mun ? Sans sur­prise, le col­lec­tif réuni autour d’Éric Piolle, le maire sor­tant, ne prône aucune rup­ture avec le man­dat qui s’a­chève. « Poursuivre, ampli­fier, accé­lé­rer » : tel est le champ lexi­cal adopté par les com­pa­gnons de route du can­di­dat pour évo­quer les grandes lignes de son pro­gramme éco­no­mique. L’occasion aussi de pré­sen­ter de nou­veaux noms appe­lés à figu­rer sur la liste d’Éric Piolle.

 

La liste d'Éric Piolle veut redynamiser l'emploi local Djamel Wazizi, Laure Masson, Maxence Alloto et Margot Belair © Florent Mathieu - Place Gre'net

Djamel Wazizi, Laure Masson, Maxence Alloto et Margot Belair. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Des noms dont cer­tains réson­ne­ront aux oreilles des connais­seurs de la vie poli­tique gre­no­bloise. À com­men­cer par celui de Maxence Alloto, qui s’est encore pré­senté comme « secré­taire de la sec­tion du Parti socia­liste de Grenoble » lors de cette confé­rence du 31 jan­vier, mal­gré son exclu­sion datant du 29 pour cause de ral­lie­ment dis­si­dent à Éric Piolle. « Quand on est élu, on est élu ! », consi­dère le mili­tant, qui a, depuis, saisi la com­mis­sion natio­nale des conflits avec deux autres ex-socia­listes éga­le­ment exclus.

 

 

Deux ex-socialistes sur la liste d’Éric Piolle

 

« Je crois pro­fon­dé­ment au ras­sem­ble­ment de la gauche et des éco­lo­gistes », plaide Maxence Alloto pour expli­quer son choix poli­tique. Et plus ques­tion de cri­ti­quer le man­dat Éric Piolle, contre lequel le socia­liste avait pour­tant la dent dure quelques mois en arrière. En novembre 2018, en pleine recons­truc­tion de pro­jet, celui qui était encore secré­taire de sec­tion étrillait ainsi le bilan social de la majo­rité élue en 2014.

 

En 2018, Maxence Alloto (à droite), aux côtés du premier secrétaire PS de l'Isère Christophe Bouvier, voulait relancer la dynamique socialiste sur Grenoble © Florent Mathieu - Place Gre'net

En 2018, Maxence Alloto (à droite), aux côtés du pre­mier secré­taire PS de l’Isère Christophe Bouvier, vou­lait relan­cer la dyna­mique socia­liste sur Grenoble. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Autre ex-socia­liste ral­liée à Grenoble en com­mun, Laure Masson ne renie pas ses deux man­dats d’é­lue pas­sés sous l’ère Destot. Mais sou­haite aujourd’­hui « un chan­ge­ment de para­digme à tra­vers le prisme de la tran­si­tion éco­lo­gique ». Une prise de conscience à l’oc­ca­sion de son retour au conseil muni­ci­pal ? Élue sur la liste Safar en 2014, Laure Masson a en effet pu sié­ger suite à la démis­sion de ce der­nier en mars 2019. Peu dési­reuse au début de « por­ter le bilan » de la muni­ci­pa­lité, elle avait fina­le­ment rejoint la majo­rité après les européennes.

 

Autre can­di­dat, l’ac­teur asso­cia­tif de la Villeneuve Djamel Wazizi fut, lui aussi, par le passé un sou­tien (plus dis­cret tou­te­fois) de Michel Destot, comme membre de son comité de sou­tien en 2008. Quant à la can­di­date Margot Belair, res­pon­sable web­mar­ke­ting et mili­tante « éco­fé­mi­niste », sa pré­sence sur la liste Grenoble en com­mun n’a rien d’é­ton­nant : l’an­cienne syn­di­ca­liste étu­diante et acti­viste pour le cli­mat compte aujourd’­hui parmi les rangs d’EELV.

 

 

Un projet à l’échelle métropolitaine

 

Si l’é­quipe de Grenoble en com­mun porte, comme son nom l’in­dique, une can­di­da­ture pour la Ville de Grenoble, ses pro­po­si­tions éco­no­miques sont avant tout… métropolitaines.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 41 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Secours catholique et la Ville de Grenoble partenaires pour vacciner les plus précaires
Le Secours catholique et la Ville de Grenoble partenaires pour vacciner les plus précaires

FOCUS - En partenariat avec le Secours catholique, le centre de vaccination de la Ville de Grenoble se déplaçait dans la cour du diocèse pour Lire plus

Atelier jardinage au jardin éco-pédagogique de la commune de Vif © Cultivons nos toits
Une troisième ferme urbaine va voir le jour sur un terrain situé entre les Villeneuve de Grenoble et d’Échirolles

FLASH INFO - La Ville de Grenoble a décidé de mettre un terrain à disposition de l'association Collectif autonomie alimentaire de Grenoble et ses environs, Lire plus

Alain Carignon en discussion avec un riverain du parc Henri Tarze. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Parc Tarze : le groupe d’opposition d’Alain Carignon crie au “bétonnage”, la Ville de Grenoble dément

FOCUS - Le groupe d'opposition d'Alain Carignon remonte au créneau concernant le projet d'aménagement du parc Tarze par la Ville de Grenoble. L'élu y organisait, Lire plus

Vers une société d'économie mixte public-privé dans le cadre de la fusion entre Actis et Grenoble Habitat?
Rapprochement d’Actis et de Grenoble Habitat : la société d’économie mixte, scénario privilégié ?

FOCUS - Pour le Collectif contre la privatisation d'Actis, la preuve est faite: le "rapprochement" entre Actis et Grenoble Habitat (GH), voulue par la Métropole Lire plus

La Ville de Grenoble annonce des mesures de "déprécarisation" pour ses agents éducation et jeunesse
La Ville de Grenoble annonce des mesures de « déprécarisation » pour ses agents éducation et jeunesse

FLASH INFO — "Poursuivre l’effort de déprécarisation des agent-es et améliorer leurs conditions de travail". Tel est le programme annoncé par la Ville de Grenoble Lire plus

La Ville de Grenoble relance ses piétonnisations estivales sur les quais, Championnet et cours Berriat
La Ville de Grenoble relance ses piétonnisations estivales sur les quais, Championnet et cours Berriat

FLASH INFO — La Ville de Grenoble donne le départ de ses "piétonnisations estivales" pour l'été 2021, à compter du samedi 3 juillet. "La dynamique Lire plus

Flash Info

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

|

16/07

23h31

|

|

16/07

20h42

|

|

16/07

11h33

|

|

15/07

15h50

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin