Premier débat des élections muncipales ce 28 janvier à l'Ampérage. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les acteurs culturels grenoblois sur leur faim après le débat à l’Ampérage avec six candidats aux municipales

Les acteurs culturels grenoblois sur leur faim après le débat à l’Ampérage avec six candidats aux municipales

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

 

REPORTAGE VIDÉO – La salle de concert l’Ampérage accueillait, ce 28 janvier à 20 heures, le premier débat des élections municipales de Grenoble. Les invités ? Émilie Chalas, Alain Carignon, Olivier Noblecourt, Éric Piolle et des représentants du Parti popolitique et de la liste La commune est à nous. Tous là pour en découdre autour du thème des politiques culturelles qu’ils comptent mettre en œuvre lors du prochain mandat.

 

 

Premier débat des élections muncipales ce 28 janvier à l'Ampérage. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Premier débat des élec­tions muni­ci­pales ce 28 jan­vier à l’Ampérage. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Peut-on par­ler de tra­di­tion, eu égard à la fré­quence des élec­tions muni­ci­pales ? Toujours est-il que, comme en 2014, c’est l’Ampérage qui a servi de cadre au tout pre­mier débat des élec­tions muni­ci­pales de Grenoble, ce 28 jan­vier à 20 heures.

 

Sur le dance floor, près d’une cen­taine de per­sonnes se pressent devant la scène où vont en découdre les candidats.

 

Le cas­ting ? Émilie Chalas, Alain Carignon, Olivier Noblecourt et Éric Piolle, le maire sor­tant. Mais aussi deux repré­sen­tants du Parti popo­li­tique et un autre qui va s’ex­pri­mer au nom de la liste La com­mune est à nous. Dans le public, des acteurs du lan­der­neau cultu­rel, des repré­sen­tants des dif­fé­rentes listes, mais aussi de simples curieux, tous debout.

 

 

Un premier débat sur les politiques culturelles

 

Sans sur­prise, ce pre­mier débat por­tait sur les poli­tiques cultu­relles que comptent mener les can­di­dats lors du pro­chain man­dat muni­ci­pal. La règle du jeu ? Neuf ques­tions et trois minutes par inter­ve­nant pour y répondre sous le contrôle d’un modérateur.

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Des ques­tions éla­bo­rées par un groupe de tra­vail, res­ser­rées pour la plu­part autour du thème des musiques actuelles. Et pour cause : les can­di­dats répon­daient à une invi­ta­tion à l’i­ni­tia­tive de La BobineMix’ArtsHadra, L’Ampérage, Le Ciel et du col­lec­tif Resonance.

 

 

Au nombre des ques­tions ? Le bud­get des musiques actuelles, le finan­ce­ment des pro­jets, la vie cultu­relle noc­turne, les horaires d’ou­ver­ture et les équi­pe­ments. Sans oublier la pénu­rie de locaux, l’ac­com­pa­gne­ment des acteurs ou encore l’en­sei­gne­ment des musiques urbaines. Le tout pou­vant se résu­mer à cette simple inter­ro­ga­tion : « quel pro­jet cultu­rel por­tez-vous pour Grenoble ? »

 

Retour en images sur l’am­biance de ce débat, sans reve­nir in extenso sur le fond. Et réac­tions à chaud de cer­tains intervenants.

 

 

 

Des acteurs culturels qui restent globalement sur leur faim

 

Qu’ont retenu les acteurs cultu­rels pré­sents de ce pre­mier débat orienté culture ? « Les réponses appor­tées ce soir sont assez com­munes. Il a été com­pli­qué pour les can­di­dats de répondre pré­ci­sé­ment à nos demandes et je reste sur ma faim », nous confie Damien Arnaud, coor­di­na­teur à l’as­so­cia­tion Retour de scène. Qui recon­naît néan­moins que cer­tains, tels Alain Carignon, Olivier Noblecourt et Éric Piolle, « connais­saient le sujet des musiques actuelles ».

 

L’avis de Pascal Souvignet, un autre pro­fes­sion­nel, n’est guère dif­fé­rent. « En matière de pro­po­si­tions concrètes, il man­quait d’élé­ments pour se faire une idée pré­cise des dif­fé­rentes pro­po­si­tions des can­di­dats », regrette-t-il.

 

Dans la salle de l'Ampérage une centaine de personnes assistent à ce premier débat. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Dans la salle de l’Ampérage, une cen­taine de per­sonnes assistent à ce pre­mier débat. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Du côté de la muni­ci­pa­lité sor­tante, on était plus dans le bilan, sur des his­toires comme la Régie 2C ou le Ciel. Tout cela man­quait vrai­ment de pers­pec­tives », ajoute Pascal Souvignet.

 

« Les réponses appor­tées n’é­taient pas à la hau­teur de l’au­dience », estime, quant à lui, Romain Parmentier.

 

Ce pas­sionné de musique élec­tro du col­lec­tif Résonance reste mitigé. « Outre les invec­tives, on a assisté à des dis­cours quasi irréa­listes. Si cer­taines idées sont superbes, elles ne tien­dront pas la route face aux réa­li­tés socioé­co­no­miques. Elles retom­be­ront dans des logiques bud­gé­taires qui n’a­mé­lio­re­ront rien », juge-t-il.

 

« Si le bud­get de la culture cor­res­pond à 12 % du bud­get de la Ville, nous étions là à 12 % du sujet cou­vert », tacle Romain Parmentier. « Il faut vrai­ment que ces gens là viennent avec nous. Ne serait-ce que pour com­prendre ce qu’est une soi­rée tar­dive », pro­pose-t-il.

 

 

Un tour de chauffe avant les prochains débats

 

Dans la salle, d’autre voix cri­tiques se font entendre. « Les can­di­dats ont ten­dance à contour­ner les ques­tions pour dérou­ler leurs argu­ments élec­to­raux », déplore un qua­dra­gé­naire. Certains reprochent éga­le­ment à Éric Piolle ses attaques contre Émilie Chalas. Autant de piques qui, selon eux, ont « brouillé » le mes­sage du maire sor­tant. Dont ils regrettent la pos­ture, consis­tant à se bor­ner « à défendre sa poli­tique cultu­relle sans approches pers­pec­tives ».

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Sur les réseaux sociaux, pas mieux. Un inter­naute sou­ligne « la pres­ta­tion cou­ra­geuse d’Émilie Chalas qui, bien pré­pa­rée, a néan­moins souf­fert de son appar­te­nance poli­tique ». Le même inter­naute décrit éga­le­ment un Alain Carignon « peu pré­paré sur les enjeux de la culture qui l’a joué au-des­sus de la mêlée ». Et un Olivier Noblecourt dont il retient « quelques pro­po­si­tions per­ti­nentes ».

 

Le match fini, balle au centre. Ce pre­mier débat n’est qu’un tour de chauffe avant d’autres qui vont ponc­tuer les sept semaines nous sépa­rant du pre­mier tour. L’occasion, peut-être, pour les can­di­dats de revoir leurs stra­té­gies res­pec­tives en vue de l’emporter.

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Gregory Signoret, coordinateur du PMI, porteur du festival Rocktambule. © Adèle Duminy
“Sans réponse des tutelles au 1er juin, Rocktambule sera fini”

ENTRETIEN – Le Pôle musical d'innovation (PMI), qui porte le festival Rocktambule, est à deux doigts du dépôt de bilan suite à une fréquentation 2015 Lire plus

Le licenciement sans proposition de reclassement de deux agents de la Régie 2C est à l'origine de la décision de justice.
La renaissance éphémère du Ciel ne chasse pas tous les nuages à l’horizon

DÉCRYPTAGE - Un peu plus d'un an après la liquidation de la Régie 2C, ex-gestionnaire de la salle, et deux ans après son dernier concert, Lire plus

Local de répétition à la Chaufferie - © Régie2C © Jessica Calvo
Musiques actuelles : la Régie 2C en sursis à Grenoble ?

FOCUS - L'annonce d'une baisse substantielle de la subvention de la Direction régionale des affaires culturelles à la Régie 2C fait grand bruit dans le Lire plus

Le maire sortant Guy Genet rempile pour un nouveau mandat pour trois voix

[caption id="attachment_297886" align="alignright" width="380"] Guy Genet, maire sortant de Vif, réélu pour trois voix.[/caption] FLASH INFO - Coup de théâtre à Vif. Le maire sortant, Lire plus

Flash Info

|

22/06

22h54

|

|

22/06

21h39

|

|

22/06

14h36

|

|

21/06

17h04

|

|

21/06

13h01

|

|

21/06

10h31

|

|

19/06

18h19

|

|

18/06

17h03

|

Ville de Grenoble - Anneau de vitesse

Les plus lus

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d'oiseaux

Environnement| La Ville de Grenoble met les agents (volontaires) à contribution pour observer sa population d’oiseaux

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin