La « Fifa fan experience », une fan zone pour créer une ambiance de Coupe du Monde à Grenoble

sep article

REPORTAGE VIDÉO – La Métropole de Grenoble et ses partenaires de la Fifa ont inauguré, ce dimanche 9 juin, la “Fifa fan experience”. Un village de 9 000 m2 installé sur l’anneau de vitesse du parc Paul-Mistral jusqu’au 23 juin. De quoi, espèrent-ils, favoriser la montée d’une atmosphère “Coupe du Monde”de football féminin à Grenoble où vont encore se dérouler quatre matchs.

 

 

© Grenoble-Alpes Métropole

© Grenoble-Alpes Métropole

Depuis le 7 juin et jus­qu’au 23 juin, les habi­tants de la Métropole vont pou­voir pro­fi­ter des nom­breuses ani­ma­tions, jeux et retrans­mis­sions des matchs de la Coupe du monde fémi­nine de foot­ball. Ce grâce à l’ins­tal­la­tion sur l’an­neau de vitesse, au cœur du parc Paul-Mistral, de la “Fifa fan expe­rience”, le vil­lage de la Coupe du monde fémi­nine de foot­ball. Un espace de 9 000 m2 ouvert à tous et entiè­re­ment gra­tuit pour vivre ce grand évé­ne­ment spor­tif.

 

Au pro­gramme, de nom­breuses ani­ma­tions : baby­foot humain, bubble foot, ini­tia­tion au foot free­style, défis chro­no­mé­trés, sen­si­bi­li­sa­tion au han­di­sport, expo­si­tions, pro­jec­tions de films… De quoi, espère la Métropole, « pro­mou­voir la pra­tique et faire vivre la com­pé­ti­tion en-dehors du stade pen­dant un mois ».

 

Mais aussi favo­ri­ser la mon­tée d’une atmo­sphère “Coupe du monde” à Grenoble, où vont encore se dérou­ler, après la ren­contre Brésil – Jamaïque, quatre autres matchs sur la pelouse du stade des Alpes. Nul doute à ce pro­pos que l’é­cran géant va lar­ge­ment contri­buer à ren­for­cer un réel engoue­ment du public pour le foot­ball fémi­nin.

 

 

La Coupe du monde : un formidable outil de promotion du sport féminin

 

C’est aussi ce que sou­haite Christophe Ferrari, le pré­sident de la Métropole. Ce der­nier voit dans l’ac­cueil de l’é­vé­ne­ment une « oppor­tu­nité excep­tion­nelle » et un « puis­sant levier d’at­trac­ti­vité pour le ter­ri­toire ». Autant qu’un for­mi­dable outil de pro­mo­tion du sport fémi­nin. « Notre Métropole œuvre ardem­ment en faveur du sport fémi­nin et, plus lar­ge­ment, de l’égalité entre les femmes et les hommes. Et il reste tant à faire ! À nous toutes et tous de faire en sorte que cette Coupe du monde y contri­bue », déclare-t-il.

 

La Métropole de Grenoble et ses partenaires ont inauguré ce dimanche 9 juin la “Fifa fan experience” installée sur l’anneau de vitesse du parc Paul-Mistral.Fan zone installée sur l'anneau de vitesse lors de la finale France-Croatie en 2018. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fan zone ins­tal­lée sur l’an­neau de vitesse lors de la finale France-Croatie en 2018. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Du fait d’une météo exé­crable, l’i­nau­gu­ra­tion de la Fifa fan expe­rience qui devait se dérou­ler sur l’es­pace du vil­lage a dû se replier sur la halle Clémenceau, ce 9 juin. Au len­de­main de la vic­toire des joueuses bré­si­liennes contre les reg­gae girls jamaï­caines, la venue annon­cée d’une “légende” bré­si­lienne du foot­ball ne pou­vait qu’être oppor­tune.

 

Las, Ricardo Izecson dos Santos Leite alias Kaká puisque c’é­tait lui, a mal­heu­reu­se­ment déclaré for­fait après avoir tout bête­ment… raté son avion. C’est donc en pré­sence de nom­breuses autres per­son­na­li­tés que s’est dérou­lée cette inau­gu­ra­tion. Au nombre d’entre elles, Erwan Le Prévost, le direc­teur du Comité d’organisation de la Coupe du monde fémi­nine Fifa 2019.

 

 

« C’est la Métropole qui a donné de la crédibilité à l’événement »

 

L’occasion de poser quelques ques­tions à Erwan Le Prévost sur le dérou­le­ment de ce début de Coupe du monde. Un pari pas for­cé­ment gagné d’a­vance. « Depuis ven­dredi soir, vous avez 10 mil­lions de télé­spec­ta­teurs devant TF1. C’est la plus belle audience de la chaîne. Et plus de 43 mil­lions de per­sonnes ont regardé le match d’ou­ver­ture en Europe », se réjouit-il. « On surfe, pour­suit Erwan Le Prévost, sur une vague média­tique extra­or­di­naire per­met­tant de mettre en valeur le foot­ball fémi­nin. »

 

Des jeunes footballeuses posent devant la mascotte de la Couep du monde. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Des jeunes foot­bal­leuses posent devant la mas­cotte de la Coupz du monde. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Quid des ventes de billets ? « Nous avons aujourd’­hui 40 % des billets qui sont ven­dus à l’in­ter­na­tio­nal. […] Et là, en France, depuis la prise en main de TF1 et de Canal + il n’y a plus de place pour aller voir cer­tains matchs », indique le pré­sident. Pourquoi cette confiance dans le suc­cès de la pre­mière Coupe du monde fémi­nine orga­ni­sée en France ?

 

« C’est celle que nous a don­née Noël Le Graët, le pré­sident de la Fédération fran­çaise de foot­ball (FFF) », assure l’of­fi­ciel. « En 2014, quand nous avons remis le dos­sier, il nous a fait confiance sur une pré­vi­sion de rem­plis­sage de 57 % des matchs », se sou­vient-il. La suite ? Du mar­ke­ting, des prix abor­dables, « une façon de démon­trer que cette Coupe du monde était faite pour les familles ».

 

 

« Aujourd’hui nous vendons entre 13 et 15 000 billets par jour ! »

 

Une foule de supporter sur la fan zone lors du match de finale France - Croatie en 2018. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Foule de sup­por­ters sur la fan zone lors du match de finale France-Croatie en 2018. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Ensuite, les villes et les col­lec­ti­vi­tés ont joué le jeu à fond. De fait, rap­pelle-t-il, « c’est la Métropole qui s’est emparé de ce vec­teur et a donné de la cré­di­bi­lité à l’é­vé­ne­ment. La Fifa fan expe­rience n’é­tait pas dans le cahier des charges de la Fifa. Ensuite, cela s’est mis en place et ça a donné l’en­goue­ment que cha­cun sait. »

 

Bref, un vrai suc­cès, que l’on en juge. « Il y a un mois, on ven­dait 2 000 billets par semaine. Il y a trois semaines, 2 000 par jour. Et aujourd’­hui, entre 13 et 15 000 billets par jour ! », conclut Erwan Le Prévost,

 

Joël Kermabon

 

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
2836 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. « Un espace de 9 000 m² ouvert à tous »

    Enfin… il y a une « fron­tière » et un contrôle sécu­rité…

    Il est inté­res­sant de remar­quer que plus la fron­tières du pays est ouverte.… et plus ont créer des fron­tières inté­rieur… L’état étant défaillant dans le contrôle de ses propres fron­tière, on revient aux for­ti­fi­ca­tions comme au moyen age , pour se pro­té­ger des bar­bares…

    sep article