Le match Brésil-Jamaïque a bien lancé la Coupe du monde féminine de football à Grenoble

sep article



EN BREF – Dans un stade des Alpes à guichets fermés, la rencontre entre le Brésil et la Jamaïque, premier match de la Coupe du monde féminine de football dans l’enceinte d’agglomération, a tourné à l’avantage des Brésiliennes, qui l’ont emporté 3 – 0, ce dimanche 9 juin.

 

 

Avant le pre­mier match de la Coupe du monde fémi­nine au stade des Alpes Brésil-Jamaïque ce dimanche 9 juin, un pre­mier suc­cès avait été enre­gis­tré : tous les billets pour cette ren­contre avaient trouvé pre­neurs. 17 668 per­sonnes ont ainsi pris place dans l’antre habi­tuel des foot­bal­leurs du GF38 et des rug­by­men du FC Grenoble. Une enceinte où les sup­por­ters bré­si­liens et jamaï­cains ont démon­tré toute leur fer­veur.

 

 

Un triplé de l’attaquante Cristiane

 

Dans cette ambiance fes­tive, le Brésil, dixième nation mon­diale, a dominé 3 – 0 la Jamaïque, 53e au clas­se­ment Fifa.

 

La milieu de terrain brésilienne Andressa a manqué un penalty contre la Jamaïque. © Laurent Genin

La milieu de ter­rain bré­si­lienne Andressa a man­qué un penalty contre la Jamaïque. © Laurent Genin

 

Sans être tou­jours brillantes, et pri­vées de leur grande star Marta, en conva­les­cence après avoir souf­fert de la cuisse gauche, les Brésiliennes ont réussi leurs débuts dans ce Mondial. Et ce grâce, notam­ment, à l’excellente per­for­mance de leur atta­quante Cristiane, élue meilleure joueuse de la ren­contre, auteure des trois buts de son équipe.

 

La joie des Brésiliennes sur leur premier but contraste avec la colère des Jamaïcaines. © Laurent Genin

La joie des Brésiliennes sur leur pre­mier but contraste avec la colère des Jamaïcaines. © Laurent Genin

Le pre­mier a été ins­crit d’une tête décroi­sée au quart d’heure de jeu, le deuxième d’une reprise du pied gauche en exten­sion sur un centre à ras de terre venu de la droite (50e). Et enfin, le troi­sième d’un magni­fique coup franc en pleine lucarne (64e).

 

Vendredi 7 juin, deux jours avant son réci­tal, à l’issue d’un entraî­ne­ment ouvert aux médias à Gières, la joueuse de Sao Paulo avait évo­qué les atouts de la sélec­tion bré­si­lienne pour ce Mondial en France.

 

 

 

Si Cristiane a été d’une redou­table effi­ca­cité, les Sud-Américaines sont tom­bées sur une équipe cari­béenne où deux joueuses ont par­ti­cu­liè­re­ment crevé l’écran.

 

La milieu de terrain jamaïcaine Blackwood tente de résister au retour de la Brésilienne Beatriz. © Laurent Genin

La milieu de ter­rain jamaï­caine Blackwood tente de résis­ter au retour de la Brésilienne Beatriz. © Laurent Genin

D’abord la gar­dienne Sydney Schneider, qui a notam­ment stoppé un penalty de la milieu de ter­rain Andressa, en pre­mière mi-temps (36e), alors que les Jamaïcaines n’étaient menées que 1 – 0.

 

Et sur­tout, l’attaquante Khadija Shaw, qui a fait admi­rer sa conduite de balle et ses qua­li­tés face au but. Comme à la 30minute où, excen­trée côté droit, elle déco­cha une grosse frappe du droit, bien détour­née par la gar­dienne bré­si­lienne Barbara.

 

Elle la met­tra plu­sieurs fois à contri­bu­tion mais ne par­vien­dra pas, mal­gré son acti­vité, à trou­ver le che­min des filets.

 

 

Des Jamaïcaines valeureuses

 

Pour le pre­mier match en Coupe du monde de leur his­toire, les “Reggae Girlz” ont fait hon­neur à leurs cou­leurs. Accrocheuses, valeu­reuses, les Jamaïcaines auront posé des pro­blèmes à la défense bré­si­lienne, même en seconde période quand leurs espoirs de reve­nir au score s’étaient envo­lés.

 

Les joueuses jamaïcaines remercient leurs supporters pour leur soutien lors de ce match. © Laurent Genin

Les joueuses jamaï­caines remer­cient leurs sup­por­ters pour leur sou­tien lors de ce match. © Laurent Genin

Après ce bon pre­mier match, long­temps très rythmé, les spec­ta­teurs du stade des Alpes pour­ront assis­ter mer­credi 12 juin (15 heures) au duel entre le Nigeria et la Corée du Sud, deux équipes qui font par­tie du groupe A, celui de la France.

 

Battues sèche­ment res­pec­ti­ve­ment par la Norvège (0−3) et les Bleues (0−4) lors de leur pre­mière ren­contre, Nigérianes et Sud-Coréennes doivent se relan­cer pour espé­rer se qua­li­fier en hui­tièmes de finale.

 

Laurent Genin

 

Aides aux commerçants
commentez lire les commentaires
1723 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. La repré­sen­tante FIFA en charge des mobi­li­tés réduites nous a signalé que ce stade ne répon­dait pas au exi­gence FIFA en terme d’accès aux PMR ( absence de toi­lette au rang supé­rieur )

    sep article
  2. Beau match , belle pres­ta­tion des équipes !!!

    HONTE à la METRO et AUX EXPLOITANTS du STADE qui n’ont pas su remettre en ser­vice l’ascenseur Q3 pour accé­der au RANG 25 pour les billets ven­dus à des PMR [per­sonnes à mobi­lité réduite, ndlr].

    Nous remer­cions les béné­voles pour leurs assis­tances et par­ti­cu­liè­re­ment la repré­sente Brésilienne de la FIFA qui a été désolé de ce pro­blème (en plus d’ab­sence de toi­lette PMR à ce rang )

    LA MÉTRO DEVRAIT LIRE ET APPLIQUER LA CHARTE D’ACCÈS QUI NOUS A ÉTÉ REMISE PAR LA FIFA lors de notre arri­vée au STADE DES ALPES

    sep article