François de Rugy reprend la main sur le projet de plateforme multimodale prévu sur le site d'Inspira, zone industrialo-portuaire contestée en Isère.

Dossier Inspira : François de Rugy reprend la main sur le pro­jet de pla­te­forme multimodale

Dossier Inspira : François de Rugy reprend la main sur le pro­jet de pla­te­forme multimodale

FIL INFO – Le ministre de la Transition éco­lo­gique reprend la main sur le pro­jet de pla­te­forme mul­ti­mo­dale prévu sur le site d’Inspira, cette zone indus­trialo-por­tuaire très contes­tée dans le nord Isère. L’évaluation envi­ron­ne­men­tale, dont la pla­te­forme avait bien failli être dis­pen­sée, sera réa­li­sée au niveau national.

Déplacement de François RUGY, le 29 mars 2018, à l'Institut de Sciences de la Terre, sur le campus universitaire. © Léa Raymond - placegrenet.fr

François de Rugy, le 29 mars 2018, à l’Institut de Sciences de la Terre à Grenoble. © Léa Raymond – pla​ce​gre​net​.fr

Le ministre de la Transition éco­lo­gique et soli­daire reprend la main sur le pro­jet de pla­te­forme mul­ti­mo­dale prévu sur le site d’Inspira, la très contes­tée zone indus­trialo-por­tuaire pré­vue dans le nord Isère.

Dans un cour­rier adressé le 24 mai à Jean-Pierre Nicol, le pré­sident de la Mission régio­nale d’autorité envi­ron­ne­men­tale (Mrae), et révélé par le site d’in­for­ma­tions Actu Environnement, François de Rugy a décidé de se sai­sir de l’é­tude d’impact.

Comprendre que l’é­tude d’im­pact de cette pla­te­forme por­tée par la Compagnie natio­nale du Rhône (CNR) et la société Rhonaport, sera, et ce à la demande du pré­sident de la Mrae, ins­truite non pas au niveau régio­nal – comme cela se pra­tique habi­tuel­le­ment – mais au niveau natio­nal. Et ce « compte tenu de la com­plexité du pro­jet liée à son carac­tère mul­ti­mo­dal, du risque de recours conten­tieux sur le pro­jet, des enjeux envi­ron­ne­men­taux, tant en matière de milieux natu­rels que de nui­sances poten­tielles et des enjeux éco­no­miques », pré­cise le ministre à Jean-Pierre Nicol.

Un rap­port défa­vo­rable à l’ex­ten­sion de la zone industrialo-portuaire

Le pro­jet pré­voit la construc­tion d’un quai sur la rive gauche du canal de déri­va­tion du Rhône, la réa­li­sa­tion de voies rou­tière et fer­ro­viaire mais aussi la construc­tion d’une pla­te­forme de sto­ckage com­bi­nant le flu­vial, le fer­ro­viaire et le rou­tier. Plateforme dédiée au sto­ckage de houille et de quartz essentiellement.

Radié de la liste des commissaires enquêteurs de l'Isère, Gabriel Ullmann accuse l'autorité environnementale, chargée de donner un avis en toute indépendance quant au projet d'aménagement d'une zone industrialo-portuaire au sud de Vienne, d'être sous la coulpe des services de l'Etat

DR

Le pro­jet avait fait tiquer la com­mis­sion d’en­quête dans son rap­port, una­ni­me­ment défa­vo­rable, consa­cré à l’ex­ten­sion de la zone indus­trialo-por­tuaire. Avis qui avait été suivi de la radia­tion de son pré­sident, Gabriel Ullmann et la mise à jour, der­rière, de désordres et irré­gu­la­ri­tés qui ont vite pris une dimen­sion nationale.

Prévue sur sept hec­tares, la pla­te­forme de sto­ckage table sur la créa­tion de dix emplois, sou­ligne ainsi le rap­port des com­mis­saires-enquê­teurs. Et « atteste d’une den­sité d’emplois très faible, de l’ordre de 1,4 emploi à l’hectare, ren­for­çant le ques­tion­ne­ment sur les 2 000 emplois affi­chés [sur l’en­semble du pro­jet, ndlr] et l’interrogation que l’on est en droit de se poser sur la forte consom­ma­tion d’espaces, au regard non seule­ment de la richesse éco­lo­gique détruite mais aussi de la réserve fon­cière per­due pour des entre­prises du futur ».

La mis­sion régio­nale d’autorité envi­ron­ne­men­tale sous la coupe de l’État ?

En février der­nier, Gabriel Ullmann avait accusé la mis­sion régio­nale de l’au­to­rité envi­ron­ne­men­tale, char­gée de don­ner un avis en toute indé­pen­dance sur le pro­jet Inspira, d’être sous la coupe des ser­vices de l’État. Et notam­ment d’a­voir trans­mis un avis, plu­tôt posi­tif, rédigé en fait par le ser­vice chargé d’ins­truire le dos­sier. À savoir la direc­tion régio­nale de l’en­vi­ron­ne­ment, de l’a­mé­na­ge­ment et du loge­ment (Dreal). Dreal qui, dans un pre­mier temps, avait dis­pensé le pro­jet de pla­te­forme mul­ti­mo­dale d’é­va­lua­tion envi­ron­ne­men­tale. Avant de rétropédaler.

BL

BL

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le patou : une aide devenue indispensable pour les bergers.
Vercors : une ran­don­neuse atta­quée par plu­sieurs patous et secou­rue par hélicoptère

FLASH INFO - Une femme de 35 ans a été attaquée par plusieurs patous - les chiens protégeant les troupeaux en alpage - alors qu'elle Lire plus

Emplois possiblement fictifs à la Région: l'opposition tire à boulets rouges sur Laurent Wauquiez
Dîner des som­mets : la liste des invi­tés dif­fu­sée, l’op­po­si­tion s’in­ter­roge sur une « fuite orga­ni­sée » par Laurent Wauquiez

FOCUS - Lyon Mag a révélé, lundi 22 juillet 2024, la liste des 91 invités au “dîner des sommets” organisé par Laurent Wauquiez en juin Lire plus

Un habitant d'Échirolles dénonce une copropriété "transformée en point de deal" cours Jean-Jaurès
Échirolles : un homme poi­gnardé et une femme per­cu­tée volon­tai­re­ment par un four­gon à 24 heures d’intervalle

FLASH INFO - Un homme de 51 ans a été blessé à coups de couteau, à Échirolles, samedi 20 juillet 2024 au soir. La suspecte, Lire plus

Isère : un chas­seur condamné à quatre mois de pri­son avec sur­sis pour avoir tué une pygargue à queue blanche

FOCUS - Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné, mercredi 17 juillet 2024, un chasseur de 35 ans à quatre mois de prison avec sursis Lire plus

L’Isère en vigi­lance jaune cani­cule samedi 20 juillet 2024 : la pré­fec­ture déclenche le plan « vague de chaleur »

FLASH INFO - Météo France a placé le département de l'Isère en vigilance jaune “canicule”, samedi 20 juillet 2024 à partir de 12 heures. La Lire plus

De gauche à droite : Anaïs Rivière, responsable marketing Lumiforte, Franck Longo, maire de Fontaine, Gaël Bourgeaux, et Arnaud Bouché, ESR Cool Roofing. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Fontaine teste le cool roo­fing sur la ver­rière d’un centre nau­tique pour abais­ser sa température

EN BREF - Pour contribuer à lutter contre la chaleur dans les structures accueillant du public, la Ville de Fontaine expérimente la technique appelée "cool-roofing" Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !