Après huit ans de procédures, la justice a condamné une société iséroise et son pdg à 43 000€ d'amende et 6 mois de ferme pour pollution de l'environnement

Elle avait détruit une zone humide : la société Lafleur et son PDG condam­nés à 43 000 euros d’a­mende et 6 mois de pri­son ferme

Elle avait détruit une zone humide : la société Lafleur et son PDG condam­nés à 43 000 euros d’a­mende et 6 mois de pri­son ferme

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – En dix ans, la société Lafleur avait entre­posé, sur la com­mune de La Pierre en Isère, dans une zone clas­sée d’in­té­rêt éco­lo­gique, plus de 70 000 tonnes de maté­riaux. Après huit années de pro­cé­dures et moult plaintes et mises en demeure, le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Grenoble a, le 6 mai, condamné l’en­tre­prise et son gérant à 43 000 euros d’a­mende et six mois de pri­son ferme. Un expert va être nommé afin d’é­va­luer le pré­ju­dice subi.

Accumulation de déchets sur le site de Lafleur, dans la commune de La Pierre. Crédit photo : commune de La Pierre.

Accumulation de déchets sur le site de Lafleur, sur la com­mune de La Pierre. © com­mune de La Pierre.

La société Lafleur, basée à Eybens en Isère, a été condam­née, lundi 6 mai, par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Grenoble à 43 000 euros d’a­mende. Son gérant écope, lui, d’un an d’emprisonnement dont six mois avec sur­sis ainsi que d’une inter­dic­tion d’exer­cer pen­dant cinq ans pour avoir pol­lué et détruit une zone humide en Isère*.

En dix ans, l’en­tre­prise avait déposé 74 000 tonnes de maté­riaux divers dans une ancienne gra­vière de la com­mune de La Pierre, clas­sée « zone natu­relle d’intérêt éco­lo­gique, fau­nis­tique et floristique ».

Après huit années de pro­cé­dures, les par­ties civiles** ont éga­le­ment obtenu 149 000 euros de pro­vi­sion sur dom­mages-inté­rêts et la nomi­na­tion d’un expert afin d’évaluer l’étendue du dom­mage envi­ron­ne­men­tal et du pré­ju­dice subi. Expert qui devrait rendre ses conclu­sions le 2 décembre prochain.

Les pro­cé­dures se mul­ti­pliaient depuis 2011

C’est en 2010 que la société Lafleur arrive sur la com­mune de La Pierre, contre l’avis du conseil muni­ci­pal d’alors mais avec l’aval de la pré­fec­ture qui auto­rise son installation.

L'étang Manon, à proximité de la carrière de Lafleur. Crédit photo : Blog La pêche passionnément.

L’étang Manon, à proxi­mité de la car­rière de Lafleur. © Blog La pêche passionnément.

Le site choisi par l’entreprise est une car­rière de pierres sépa­rée de l’Isère par une ving­taine de mètres à peine. De l’autre côté, se trouve l’étang Manon.

Spécialisée dans l’exploitation de gra­vières et sablières et l’extraction d’argiles et de kao­lin, l’en­tre­prise Lafleur qui sur son site pré­tend « être sen­sible aux valeurs envi­ron­ne­men­tales » et se pré­oc­cu­per gran­de­ment du recy­clage des déchets de maté­riaux, verra dès lors défi­ler les procédures.

Plaintes, amendes et mises en demeure se mul­ti­plient jus­qu’à un arrêté pré­fec­to­ral ordon­nant en 2015 la sup­pres­sion des ins­tal­la­tions et la ces­sa­tion des acti­vi­tés. En 2013, l’en­tre­prise a ainsi été condam­née à 4 000 euros d’a­mende, et 1 500 de dom­mages et inté­rêts à ver­ser à la Frapna, pour des tra­vaux d’af­fouille­ment en infrac­tion avec le code de l’urbanisme.

Lundi, la société Lafleur avait au final à répondre d’une ving­taine de délits liés à l’environnement et à l’urbanisme.

La Frapna en appelle à la remise en état du site

« Plus de 48 000 m3 de déchets et de maté­riaux, sto­ckés sur une sur­face de 13 000 m2, avec des hau­teurs de rem­blai allant de 2 à 4 mètres, ont assé­ché la zone humide et for­te­ment per­turbé le fonc­tion­ne­ment de la zone d’expansion des crues, ce qui peut avoir des consé­quences sur la sécu­rité des biens et des per­sonnes », sou­ligne la Frapna Isère, une des par­ties civiles du procès.

« Ce bou­le­ver­se­ment de la plaine allu­viale de l’Isère com­pro­met toutes ses fonc­tion­na­li­tés, sto­ckage et puri­fi­ca­tion des eaux, régu­la­tion des débits, etc, et menace la bio­di­ver­sité qu’elle abrite », pour­suit l’as­so­cia­tion qui en appelle désor­mais à la remise en état du site le plus rapi­de­ment pos­sible. Avec une ques­tion en sus­pend : l’en­tre­prise aura-t-elle les moyens de payer la dépol­lu­tion géné­rée depuis des années ?

Patricia Cerinsek

* Le par­quet avait requis dix-huit mois d’emprisonnement ferme et 16 500 euros d’a­mende à l’en­contre du gérant et 57 500 euros d’a­mende à l’en­contre de la société, assor­tie d’une remise en état des lieux dans un délai de six mois avec une astreinte de 500 euros par jour de retard.

** Les com­munes de La Pierre et Champ-près-Froges, le Département de l’Isère, l’Unicem (union natio­nale des indus­tries de car­rière et maté­riaux), la Frapna (deve­nue depuis FNE-Aura), la fédé­ra­tion de pêche de l’Isère et le Symbi (syn­di­cat mixte des bas­sins hydrau­liques de l’Isère)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'Éducation nationale dévoile les évaluations "Ival" des lycées de l'académie de Grenoble
Baccalauréat 2022 en Isère : des taux de réus­site contras­tés selon les filières après la ses­sion de juin

EN BREF - Ils sont tombés ! Chaque année, les résultats du bac arrivent début juillet et marquent le début des vacances pour la plupart Lire plus

Des enseignants des collèges Vercors, Lucie Aubrac, Fantin Latour et Marcel Cuynat se sont rassemblés devant le rectorat de l'académie de Grenoble ce jeudi 30 juin 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Classes sur­char­gées en Isère : les col­lèges Lucie-Aubrac, Fantin-Latour et Marcel-Cuynat emboîtent le pas au col­lège Vercors

FOCUS - La mobilisation initiée en mai 2022 par le collège Vercors contre les classes surchargées ou supprimées fait tâche d'huile en Isère. Jeudi 30 Lire plus

Élisa Martin cheffe de file de l'Union populaire dans les starting-blocks pour emporter la troisième circonscription de l'Isère. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Élisa Martin, pas­sio­na­ria gre­no­bloise LFI, fait son entrée à l’Assemblée natio­nale après avoir ren­versé Émilie Chalas

FOCUS - Après avoir battu confortablement Émilie Chalas, députée sortante de la troisième circonscription de l'Isère, au deuxième tour des élections législatives, Élisa Martin fait Lire plus

Deuxième tour des législatives 2022, bureau de vote Elisée Chatin, à Grenoble, dimanche 19 juin 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

FOCUS ET RÉACTIONS EN VIDÉO – Fin du suspense au soir du dimanche 19 juin 2022, alors que les urnes ont livré leurs résultats du Lire plus

Parc Albert Michallon canicule fraîcheur
L’Isère pla­cée en vigi­lance orange à la cani­cule à comp­ter de ce samedi 18 juin 2022 à midi

FLASH INFO - Météo France place le département de l’Isère en vigilance orange à la canicule à compter de ce samedi 18 juin 2022 à Lire plus

Le jour­na­liste Christophe Revil devient maire de Claix… et garde l’an­tenne à TéléGrenoble

FIL INFO - À Claix, Michel Octru laisse son fauteuil de maire à son 3e adjoint Christophe Revil. Lequel conserve son fauteuil de présentateur vedette Lire plus

Flash Info

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

|

03/08

15h57

|

|

03/08

13h04

|

Les plus lus

Flash info| Séparatisme et com­mu­nau­ta­risme : le pré­fet de l’Isère demande des expli­ca­tions face aux bur­ki­nis dans une pis­cine de Grenoble

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Environnement| « Chasses pré­si­den­tielles » en Isère : le mili­tant Jean-François Noblet condamné pour diffamation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin