Appel Forêt -
© Projet Chauves-souris

Lutte pour soutenir la biodiversité et contre les insectes invasifs : déjà 500 nichoirs à oiseaux installés à Grenoble

Lutte pour soutenir la biodiversité et contre les insectes invasifs : déjà 500 nichoirs à oiseaux installés à Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – La Ville de Grenoble et la Ligue de protection des oiseaux (LPO) ont inauguré le 500nichoir à oiseaux, ce samedi 4 mai. L’un des fruits du projet “chauves-souris” porté par Ingrid Szalay et Gilles Namur, lauréat du budget participatif 2017. L’idée ? Installer des nichoirs à chauve-souris, hirondelles ou mésanges bleues pour lutter contre les insectes invasifs et favoriser la biodiversité. Le tout en lien avec les habitants et les associations « pour faire chanter le printemps ».

 

 

Les deux porteurs du projet chauves-souris : Ingrid Szalay et Gilles Namur/ © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les deux por­teurs du pro­jet chauves-sou­ris : Ingrid Szalay et Gilles Namur. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Grosse décep­tion, ce samedi 4 mai, pour les amis des oiseaux et les per­sonnes ras­sem­blées dans la cour de l’é­cole Paul-Bert située dans le quar­tier de l’Île verte. Et pour cause ! Empêché, Allain Bougrain Dubourg, le pré­sident de la Ligue de pro­tec­tion des oiseaux (LPO), n’a pu se rendre à Grenoble comme annoncé.

 

Ce der­nier devait en effet par­ti­ci­per à l’i­nau­gu­ra­tion du 500exem­plaire des nichoirs à oiseaux ins­tal­lés sur le ter­ri­toire de la Ville. La concré­ti­sa­tion sur le ter­rain du pro­jet “chauves-sou­ris” porté par Ingrid Szalay et Gilles Namur, pré­sident de l’Union de quar­tier Île verte. De fait, en 2017, leur pro­jet avait rem­porté les suf­frages et était sorti lau­réat du bud­get par­ti­ci­pa­tif 2017 de la Ville de Grenoble.

 

 

« Favoriser la biodiversité et le retour de la nature en ville »

 

« Un tiers des oiseaux nicheurs sont mena­cés, et la popu­la­tion de chauves-sou­ris a baissé de près de 40 % en dix ans », s’in­quiète la Ville de Grenoble. En revanche les insectes nui­sibles, eux, pro­li­fèrent sur tout le ter­ri­toire de l’Isère et, par­tant, sur celui de la métro­pole grenobloise.

 

Dès lors, il y avait urgence à agir. Notamment pour lut­ter contre la forte pré­sence des mous­tiques-tigres et l’in­va­sion de la pyrale du buis dont la che­nille est dévas­ta­trice pour ces arbustes.

 

Déjà 500 nichoirs à oiseaux ont été installés dans le cadre du budget participatif de la Ville de Grenoble. Une démarche pour soutenir la biodiversité.D’où cette idée de confier la construc­tion puis l’ins­tal­la­tion de nichoirs à chauves-sou­ris, hiron­delles ou mésanges bleues à des habi­tants. Une manière de com­pen­ser, tant que faire se peut, une “offre natu­relle” deve­nue tout à fait insuf­fi­sante pour ces sym­pa­thiques mam­mi­fères et passereaux.

 

Mais aussi de « favo­ri­ser la bio­di­ver­sité et le retour de la nature en ville », pré­cise la LPO. Car la seule pré­sence d’une popu­la­tion de chauves-sou­ris et de petits oiseaux peut recons­ti­tuer un éco­sys­tème mal en point. Notamment en atti­rant, entre autres pré­da­teurs, fau­cons et hiboux, créant ainsi « un effet col­la­té­ral posi­tif », sou­ligne la Ville.

 

 

Les chauves-souris peuvent ingurgiter près de 4 000 moustiques-tigres par jour !

 

Grâce à ces abris, les hiron­delles et les mésanges bleues vont pou­voir s’ins­tal­ler et s’at­ta­quer aux che­nilles de la pyrale du buis. De quoi limi­ter son inva­sion. Quant aux chauves-sou­ris, capables d’en­glou­tir près de 4 000 mous­tiques-tigres par jour, elles devraient faire mer­veille. C’est du moins le sou­hait des por­teurs du pro­jet, des élus et des habi­tants qui ont sou­tenu cette aven­ture ou y ont participé.

 

Retour en images sur l’i­nau­gu­ra­tion de ce 500e nichoir dévoilé par Éric Piolle, le maire de Grenoble, Marie-Paule de Thiersant, la pré­si­dente de la LPO Auvergne Rhône-Alpes, Ingrid Szalay et Gilles Namur.

 

 

 

Joël Kermabon

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

L'ARS appelle à redoubler de vigilance pour lutter contre la prolifération du moustique tigre
Malgré trois cas récents de maladie tropicale à Grenoble, l’élue à la Santé Mondane Jactat se veut rassurante

  FOCUS - Suite au diagnostic d'un cas de dengue sur le quartier grenoblois de l'Île-Verte, une opération de démoustication a été réalisée jeudi 5 Lire plus

Moustique tigre, EID
Opération de démoustication dans le quartier Île-Verte à Grenoble dans la nuit du mercredi 4 au jeudi 5 septembre

  EN BREF — Les habitants du quartier Île-Verte de Grenoble sont invités à dormir les fenêtres fermées durant la nuit du mercredi 4 au Lire plus

Femelle moustique tigre gorgée de sang. DR
Opération de démoustication à Seyssinet-Pariset dans la nuit du 13 au 14 août suite au signalement d’un cas de dengue

EN BREF — Suite au signalement d'un cas « importé » de dengue chez un habitant de la commune de Seyssinet-Pariset, l'Agence régionale de santé et l'Entente Lire plus

Le député de l’Isère Olivier Véran présente un projet de loi contre la prolifération du moustique-tigre

  FIL INFO — Olivier Véran déclare la guerre au moustique-tigre. Le député de la première circonscription de l'Isère, soutenu par le groupe La République Lire plus

UNE Le secteur "Berthelot-Zola", terrain de l'Espé sera construit en 2020 dans le cadre de la Zac Flaubert, ville en transition. Juin 2018. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Le projet de quartier en transition se précise sur le terrain de l’Espé (ex-IUFM) à Grenoble

FOCUS - Quel que soit le promoteur qui construira sur le terrain de l’École supérieure du professorat et de l’éducation (Espé, ex-IUFM), 31 avenue Marcelin Lire plus

Moustique tigre, EID
Piquées au vif, les communes de la métropole luttent contre le moustique tigre… en rangs dispersés

DÉCRYPTAGE - De Saint-Martin-d’Hères à Corenc, d’Échirolles à Saint-Égrève, le moustique tigre ne cesse d’avancer sur les deux rives de l’Isère. Toujours en quête de nouveaux Lire plus

Flash Info

|

28/07

16h27

|

|

28/07

12h09

|

|

28/07

9h40

|

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

|

16/07

23h31

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin