UNE Des professionnels de l'association Boîtes à vélo DR

Les entre­pre­neurs à vélo défendent la bor­dure de la piste Chronovélo, cours Lafontaine à Grenoble

Les entre­pre­neurs à vélo défendent la bor­dure de la piste Chronovélo, cours Lafontaine à Grenoble

EN BREF – La nou­velle bor­dure déli­mi­tant la piste Chronovélo sur le cours Lafontaine déchaîne les pas­sions. Et les avis sont très cli­vants à son sujet. Alors que le col­lec­tif Le vélo qui marche crie au dan­ger pour les deux roues, l’association des entre­pre­neurs à vélo, les « Boîtes à vélo », se féli­cite d’un amé­na­ge­ment qui pro­tège tous les cyclistes, en par­ti­cu­lier les plus jeunes, des chauffards.

Cours Lafontaine, la bordure "infranchissable" qui fait enrager le collectif Le Vélo qui marche, vendredi 5 avril 2019 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Cours Lafontaine, la bor­dure « infran­chis­sable » fait enra­ger le col­lec­tif Le Vélo qui marche. Pour les entre­pre­neurs à vélo, au contraire, cette fron­tière est néces­saire et sou­hai­table. Les vélos cir­cu­le­ront bien­tôt sur la gauche de cette bor­dure, et les voi­tures sur la droite. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Elle est à peine en place et déchaîne déjà les pas­sions. Cette bor­dure de belle taille, maçon­née cours Lafontaine pour sépa­rer la voie de cir­cu­la­tion auto­mo­bile de la nou­velle piste cyclable dans le cadre du plan Chronovélo, fait ainsi l’ob­jet de vives cri­tiques de la part du col­lec­tif Le vélo qui marche.

Les mili­tants la jugent trop haute, déplorent qu’elle soit conti­nue, qu’elle frac­ture l’espace urbain et, par des­sus tout, lui reprochent d’être dan­ge­reuse pour les cyclistes qui emprun­te­ront cette piste Chronovélo. Car, estime le col­lec­tif, ceux-ci pour­raient à tout moment venir se fra­cas­ser des­sus, en cas de mau­vaise manœuvre.

« Un amé­na­ge­ment sou­hai­table et nécessaire »

Les entre­pre­neurs à vélo du col­lec­tif Boîtes à vélo s’inscrivent en faux et pour­fendent les argu­ments du Vélo qui marche. « L’expérience montre que [cet amé­na­ge­ment] est néces­saire, mar­tèlent les pro­fes­sion­nels à vélo, pour garan­tir aux cyclistes de ne pas être mis en dan­ger par les autres véhi­cules […]. Il est donc non seule­ment sou­hai­table mais néces­saire. »

David Bollini, plombier-électricien à vélo. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Un plom­bier élec­tri­cien à vélo, de l’as­so­cia­tion Boîtes à vélo de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Ils se déclarent, par ailleurs, « très satis­faits que les tra­vaux de la Chronovélo cours Lafontaine avancent » et sont per­sua­dés que cette piste « appor­tera confort et sécu­rité, non seule­ment aux pro­fes­sion­nels, mais à tous les pra­ti­quants du vélo, quels que soient leur âge et leur usage ».

Quid des bor­dures dis­con­ti­nues de type zicla, solu­tion alter­na­tive que pro­meut le col­lec­tif Le vélo qui marche ?

Jérôme Cucarollo, le copré­sident des Boîtes à vélo, cofon­da­teur de la Scop Toutenvélo Grenoble, n’a pas l’air bien chaud à l’é­vo­ca­tion de cette idée. « Cela res­semble à peu près à ce qu’il y a sur les quais. Hélas, en fonc­tion de la période de la jour­née, c’est plus ou moins res­pecté… »

« Garantir la sécu­rité des enfants »

Régulièrement, les entre­pre­neurs à vélos sont en effet témoins d’automobilistes ou de livreurs pres­sés qui empiètent sur les pistes cyclables, « même sur des bor­dures quand elles sont faci­le­ment fran­chis­sables. C’est sys­té­ma­tique. Par exemple, on le constate sur la [piste] Chronovélo d’Agutte sem­bat », affirme Jérôme Cucarollo, par ailleurs ancien* porte-parole d’EELV Rhône-Alpes.

Tribune de Jérôme Cucarollo, suite à la manifestation du 5 décembre contre CVCM. Cet entrepreneur à vélo défend le recul du 4 roues dans les centres-villes.

Jérôme Cucarollo, cofon­da­teur de la Scop Toutenvélo Grenoble, et, par ailleurs, ancien porte-parole d’EELV Rhône-Alpes. DR

« Oui, idéa­le­ment, il fau­drait des amé­na­ge­ments les plus légers pos­sibles sur les pistes de vélo, approuve le copré­sident. La Fub [Fédération fran­çaise des usa­gers de la bicy­clette, ndlr] le dit aussi. Sauf que la réa­lité montre que seules les sépa­ra­tions garan­tissent vrai­ment que cha­cun reste dans son cou­loir », affirme le copré­sident des Boîtes à vélo.

Et d’a­jou­ter un der­nier point : « Ce type de bor­dure garan­tit aussi la sécu­rité des enfants et la séré­nité pour les parents. Cela a été rap­pelé lors du débat de décembre der­nier par Yann Mongaburu [vice-pré­sident aux dépla­ce­ments de la Métropole de Grenoble, ndlr] : les parents sont sou­cieux que les enfants puissent faire du vélo sans ris­quer leur vie. »

Le col­lec­tif Le vélo qui marche cherche-t-il la petite bête ?

Quant à la hau­teur de la bor­dure de 15 cen­ti­mètres, les entre­pre­neurs à vélo concèdent qu”« [elle] pour­rait être plus basse côté piste cyclable ». Et Jérôme Cucarollo, copré­sident de l’as­so­cia­tion, de pré­ci­ser : « On aurait pu davan­tage la rabo­ter côté piste, notam­ment par rap­port à la hau­teur de la pédale des vélos ».

Réunion de concertation autour du plan Chronovélo, un membre de l'Association des boîtes à vélo de Grenoble, mardi 4 décembre 2018 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net

Réunion de concer­ta­tion autour du plan Chronovélo, Jérôme Cucarollo copré­sident de l’Association des boîtes à vélo de Grenoble, 4 décembre 2018. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Hormis cette réserve vite oubliée, l’association observe que « de nom­breux trot­toirs ou quais de bus sont au même niveau ou plus éle­vés, et ils ne semblent pas poser de pro­blème majeur de sécu­rité au quo­ti­dien ».

Jérôme Cucarollo ren­ché­rit : « C’est le même type de bor­dure que l’on ren­contre tous les jours. À ma connais­sance, prend-il soin de pré­ci­ser, il n’y a pas eu d’accident grave ».

« C’est de la petite polé­mique », bro­carde pour en finir Jérôme Cucarollo, cette his­toire lui parais­sant avoir pris beau­coup trop d’am­pleur. Le copré­sident soup­çonne au fond les mili­tants du col­lec­tif de cher­cher la petite bête : « À la base, Le Vélo qui marche ne vou­lait pas cette [piste] Chronovélo. Maintenant qu’elle est actée, ils s’en prennent à la bor­dure. On se demande bien après quoi ils en auront dans quelque temps… », ponc­tue-t-il.

Séverine Cattiaux 

* Précision ajou­tée samedi 13 avril 2019 à 21 h 45

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

RER grenoblois: après l'engagement d'Emmanuel Macron, la Région dit attendre des "annonces concrètes"
RER gre­no­blois : après l’en­ga­ge­ment d’Emmanuel Macron, la Région dit attendre des « annonces concrètes »

EN BREF - Suite à l'annonce d'Emmanuel Macron sur les projets de RER métropolitains définis comme "grande ambition nationale", Éric Piolle fait preuve d'optimisme... et Lire plus

La Région Auvergne-Rhône-Alpes débloque 10 millions d'euros pour un "pack sécurité écoles"
La Région Auvergne-Rhône-Alpes débloque 10 mil­lions d’eu­ros pour un « pack sécu­rité écoles »

FLASH INFO - Après le soutien à l'équipement des villes en vidéo-surveillance, la Région Auvergne-Rhône-Alpes annonce adopter un "pack sécurité écoles" doté de 10 millions Lire plus

Les associations de lutte contre le VIH portent un message en faveur de l'égalité à l'occasion du 1er décembre
Lutte contre le VIH : les chiffres de conta­mi­na­tion en baisse depuis 2018 sur l’arc alpin

FOCUS - Comme chaque année, le 1er décembre marque la Journée mondiale de lutte contre le VIH. Un temps que les associations et la Ville Lire plus

Claire Guéville, professeur d'histoire-géographie à Rouen et syndicaliste au Snes-FSU, était jugée pour injure et diffamation, ce lundi 28 novembre 2022, à Grenoble, pour des tweets visant l'enseignant de Sciences Po Grenoble Vincent Tournier, qu'elle nie avoir écrits. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : une pro­fes­seur de Rouen jugée pour des tweets visant Vincent Tournier, l’un des deux ensei­gnants de l’IEP accu­sés d’islamophobie

FOCUS - Claire Guéville, professeur d'histoire-géographie à Rouen, comparaissait ce lundi 28 novembre 2022 devant le tribunal judiciaire de Grenoble pour des soupçons d'injure et Lire plus

Le Département de l’Isère s’en­gage avec l’EFS pour mobi­li­ser et for­mer des « ambas­sa­deurs du don de sang »

FLASH INFO - "Mobiliser et former des “ambassadeurs du don” pour dynamiser les collectes de sang". Tel est l'objectif de la convention signée le 25 Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF 48: "Le chauffage au cœur des débats à Grenoble"
Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Flash Info

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Agenda

Je partage !