EELV réclame la démission du conseiller spécial montagne de L. Wauquiez

sep article

Notre indépendance c

Soupçonné de prises illégales d’intérêts, le conseiller régional Gilles Chabert (Les Républicains) laisse son siège à la Compagnie des Alpes, le numéro un mondial des domaines skiables, après avoir déjà quitté son poste d’administrateur à la Banque populaire des Alpes.

 

 

L’annonce de sa démis­sion de la Compagnie des Alpes (CDA), ce 1er février dans les colonnes du Dauphiné Libéré, inter­vient en effet quatre jours après la publi­ca­tion d’une enquête dans le jour­nal Acteurs de l’économie-La Tribune met­tant en lumière de poten­tiels conflits et prises illé­gales d’intérêts.

 

Car l’homme a plu­sieurs cas­quettes. Conseiller spé­cial mon­tagne de Laurent Wauquiez, sans délé­ga­tion rat­ta­chée à un vice-pré­sident de l’exécutif, Gilles Chabert pré­side la com­mis­sion ad hoc char­gée d’instruire les demandes de sub­ven­tions. Or, l’Isérois, qui est aussi pré­sident du syn­di­cat natio­nal des moni­teurs de ski fran­çais (SNMSF), poste qu’il n’entend pas quit­ter d’ici la fin de son man­dat en 2018, est aussi l’instigateur du “plan neige” qui vise notam­ment à équi­per les sta­tions de ski en canons à neige…

 

 

EELV Rhône-Alpes réclame l’ouverture d’une information judiciaire

 

 

Lundi, le groupe Socialiste, démo­crate, éco­lo­giste et appa­ren­tés au Conseil régio­nal avait demandé au pré­sident de Région Laurent Wauquiez de cla­ri­fier la situa­tion « en urgence ». L’opposition, qui enjoi­gnait Gilles Chabert de démis­sion­ner soit de la CDA et du SNMSF soit de sa délé­ga­tion, a en par­tie obtenu gain de cause.

 

Les conseillers régio­naux éco­lo­gistes, eux, n’entendent pas en res­ter là. Dans un com­mu­ni­qué, EELV Rhône-Alpes réclame la démis­sion de Gilles Chabert de son poste de conseiller spé­cial mon­tagne ainsi que l’ouverture d’une infor­ma­tion judi­ciaire.

 

« De telles mises en cause étaient inévi­tables », pointe Jérôme Cucarollo, porte-parole régio­nal d’EELV. « Nos élu-es ont dénoncé cette ambi­guïté dès le pre­mier jour du man­dat. En face, le pré­sident Wauquiez a plei­ne­ment assumé qu’en matière de mon­tagne, il délè­gue­rait une poli­tique non seule­ment des­truc­trice des pay­sages alpins mais éga­le­ment clien­té­liste à l’égard des sta­tions au pré­sident du syn­di­cat des moni­teurs de ski. »

 

 

Gilles Chabert réfute tout lien entre ces soupçons et sa démission

 

 

D’après Acteurs de l’économie-La Tribune, plus de 2 mil­lions d’euros d’aides de la Région béné­fi­cient à des socié­tés et à des orga­nismes liés à Gilles Chabert, que ce soit via la CDA ou le SNMSF.

 

Dans un entre­tien au Dauphiné Libéré, dont il est aussi admi­nis­tra­teur, Gilles Chabert réfute tout lien entre les soup­çons de prises illé­gales d’intérêts et la démis­sion de son poste d’administrateur à la CDA. Et jus­ti­fie son départ par son désac­cord quant à l’entrée dans le capi­tal de la société d’actionnaires chi­nois.

 

EELV en doute. « En ajou­tant les mon­tants ver­sés aux dif­fé­rentes socié­tés et orga­nismes liés à Gilles Chabert, c’est plus du quart de l’en­ve­loppe finan­cière régio­nale des­ti­née au plan Montagne (2 M€ sur 8 au total) qui leur béné­fi­cie. Si nous appre­nons que M. Chabert démis­sionne de la Compagnie des Alpes, un des prin­ci­paux béné­fi­ciaires du plan Montagne de la Région, c’est bien que cette double cas­quette posait un pro­blème. »

 

 

PC

 

 

commentez lire les commentaires
3097 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. caro j’at­tends tou­jours :

    Marjorie Mathieu 26/01/2017 9:13 Bonjour J’ai deja repondu a caro. Nous pre­nons les der­niers res­pon­sables de ces stuctures,les comptes et le bilan de ces memes struc­tures. Ne pas oublier les jour­na­listes locaux.Je vous laisse le soin de conve­nir d’un rdv. Si on ne trouve rien je tra­verse le quar­tier de la vil­le­neuve en string. BENYOUB.A

    Source : article Bibliothèques : la Ville de Grenoble pré­sente ses pro­jets sur fond de crise | Place Gre’net – Place Gre’net

    sep article
  2. Pas de panique !
    On devrait bien­tôt pou­voir deman­der la démis­sion de quelques élus éco­lo­gistes et de membres de l’exé­cu­tif métro­po­li­tain pour à peu près pour les même rai­sons.

    Le hasard fait bien les choses, non ? Distribution gra­tuite pour tout le monde !

    sep article