La mairie de Brié-et-Angonnes opte pour le chauffage au bois granulés

sep article



FIL INFO — La mairie de Brié-et-Angonnes passe au chauffage au bois granulés de production locale. Une transition financée en partie par le Fonds chauffage renouvelable, un dispositif national géré localement par la Métro qui annonce avoir d’ores et déjà identifié une centaine de projets susceptibles d’être accompagnés sur son territoire.

 

 

Après la nou­velle école de Champagnier ou le nou­veau siège de la Communauté de com­munes de l’Oisans, c’est au tour de la mai­rie de Brié-et-Angonnes d’op­ter pour le chauf­fage au bois gra­nu­lés. Un rem­pla­ce­ment de son ancien sys­tème de chauf­fage au fioul en par­tie cou­vert par le Fonds cha­leur renou­ve­lable, dis­po­si­tif natio­nal géré loca­le­ment par Grenoble-Alpes Métropole. Qui ne manque pas de sou­li­gner son sou­tien aux dif­fé­rents pro­jets en cours sur le ter­ri­toire.

 

La mairie de Brié-et-Angonnes opte pour le chauffage au bois granulés, soutenue en partie par le dispositif du Fonds chauffage renouvelable. La mairie de Brié-et-Angonnes mairie © Brié-et-Angonnes

La mai­rie de Brié-et-Angonnes. © Brié-et-Angonnes

 

Sans être astro­no­miques, les enjeux envi­ron­ne­men­taux ne sont pas négli­geables. Selon les don­nées dif­fu­sées, la nou­velle ins­tal­la­tion devrait per­mettre d’é­vi­ter le rejet de plus de 10 tonnes de CO2 par an. Quant aux sept tonnes de gra­nu­lés bois que doit consom­mer chaque année l’ins­tal­la­tion, elles seront « de pro­ve­nance locale », assurent encore les ser­vices de la Métro.

 

 

Une centaine de projets identifiés

 

Coût de l’in­ves­tis­se­ment ? Environ 22 300 euros, dont 22 % pris en charge par le Fonds chauf­fage renou­ve­lable. Soit une somme de 4 900 euros pré­le­vée sur la sub­ven­tion de 140 000 euros dont dis­pose Grenoble-Alpes Métropole. Douze autres pro­jets sont actuel­le­ment accom­pa­gnées, mais « une cen­taine d’autres pro­jets, publics et pri­vés, ont d’ores et déjà été iden­ti­fiés et sont sus­cep­tibles de béné­fi­cier de ce dis­po­si­tif », ajoute la col­lec­ti­vité.

 

Les travaux sur le réseau de chauffage de la mairie de Brié-et-Angonnes © Grenoble-Alpes Métropole - Lucas Frangella

Les tra­vaux sur le réseau de chauf­fage de la mai­rie de Brié-et-Angonnes. © Lucas Frangella – Grenoble-Alpes Métropole

 

La métro­pole gre­no­bloise s’est fixé pour objec­tif de réduire de 22 % la consom­ma­tion éner­gé­tique du ter­ri­toire et de 30 % celle d’éner­gies fos­siles d’ici 2030. Ces réduc­tions doivent s’ac­com­pa­gner, en paral­lèle, d’une aug­men­ta­tion de 35 % de la pro­duc­tion d’éner­gies renou­ve­lables et de récu­pé­ra­tion. Une tran­si­tion éner­gé­tique au sein de laquelle le Fonds cha­leur renou­ve­lable comp­tera donc comme un outil de plus, se réjouit la Métro.

 

FM

 

Aides aux commerçants
commentez lire les commentaires
1283 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.