Attaques anti­sé­mites contre Me Denis Dreyfus : le pré­sident de la cour d’ap­pel de Grenoble hausse le ton

Attaques anti­sé­mites contre Me Denis Dreyfus : le pré­sident de la cour d’ap­pel de Grenoble hausse le ton

EN BREF – Jean-François Beynel, pre­mier pré­sident de la Cour d’ap­pel de Grenoble, s’est lon­gue­ment exprimé ce mer­credi 5 sep­tembre sur les attaques anti­sé­mites menées contre Me Denis Dreyfus, l’a­vo­cat de la famille d’Adrien Perez, mor­tel­le­ment poi­gnardé devant une dis­co­thèque à Meylan. Le magis­trat en est convaincu : au-delà des pro­pos d’une « gra­vité extrême », ce sont les fon­de­ments mêmes de notre démo­cra­tie qui sont bafoués.

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Jean-François Beynel, pré­sident de la cour d’ap­pel de Grenoble, et Jacques Dallest, pro­cu­reur géné­ral, avaient convié la presse ce mer­credi 5 août au palais de jus­tice de Grenoble.

L’objet de cette invi­ta­tion ? Présenter le pro­gramme de la jour­née portes ouvertes orga­ni­sée par l’ins­ti­tu­tion à l’oc­ca­sion des pro­chaines Journées euro­péennes du patri­moine (JEP).

À cette occa­sion, les deux magis­trats ont tenu à évo­quer une ques­tion d’ac­tua­lité. En l’oc­cur­rence, les vio­lentes charges anti­sé­mites dont l’avocat de la famille d’Adrien Perez, Denis Dreyfus, a été vic­time de la part d’un site raciste. Des attaques qui ont aus­si­tôt sus­cité nombre de réac­tions, autant qu’elles ont déclen­ché la colère et l’in­di­gna­tion géné­rale. Unanimement sou­tenu, l’an­cien bâton­nier a porté plainte contre les auteurs des brû­lots antisémites.

« On ne peut pas accep­ter ce genre de tor­chon innommable »

« Le par­quet de Grenoble a tout de suite ouvert une infor­ma­tion judi­ciaire contre X et saisi un juge d’ins­truc­tion pour pro­vo­ca­tion à la haine raciale », déclare Jacques Dallest. De quoi per­mettre – avec des moyens d’in­ves­ti­ga­tion dès lors élar­gis – d’i­den­ti­fier le ser­veur héber­geant le site ainsi que le rédac­teur des attaques, espère le pro­cu­reur géné­ral, très déter­miné. « On ne peut pas accep­ter ce genre de tor­chon innom­mable, anti­sé­mite qui s’a­dresse à des gens avec si peu de cer­velle », tonne-t-il.

Jean-François Beynel, le président de la cour d'appel de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Jean-François Beynel, le pré­sident de la cour d’ap­pel de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Je ne devrais pas inter­ve­nir puis­qu’un juge d’ins­truc­tion gre­no­blois a été saisi, com­plète Jean-François Beynel, mais j’ai décidé quand même de vous en par­ler […] Je vou­drais aler­ter sur quelque chose qui me paraît d’une gra­vité extrême : ce sont des choses que je n’ai pas vues écrites depuis même pas 1940 mais 1933 dans Je suis par­tout. Ça donne pro­fon­dé­ment envie de vomir, c’est dégueu­lasse ! », se scan­da­lise le magis­trat. Jean-François Beynel semble man­quer de mots pour qua­li­fier les écrits incri­mi­nés. « C’est miso­gyne, dif­fa­ma­toire à l’é­gard de l’hu­ma­nité et du sen­ti­ment humain », appuie-t-il encore.

« On attaque nos prin­cipes fondamentaux » 

Pourquoi cette inter­ven­tion ? « Modestement, si je suis devenu magis­trat – comme, vous, vous êtes deve­nus jour­na­listes –, c’est parce que nous croyons en l’État de droit. Nous croyons que dans un pays c’est la règle de droit, c’est le res­pect de l’autre, c’est la démo­cra­tie », expose le pré­sident de la cour d’appel.

Et celui-ci de citer Angela Merkel. « Si j’ai voulu faire de la poli­tique c’est pour ne plus jamais voir ce qui s’est passé hier », aurait déclaré la chan­ce­lière fédé­rale. « Eh bien moi, je dis que si je suis devenu magis­trat un jour, c’est parce que je conti­nuais à croire en un pays dans lequel ceci n’est pas pos­sible », explique Jean-François Beynel.

Même chose pour les avo­cats comme Me Dreyfus, pour­suit-il. « Ils croient à la liberté de parole, à l’in­dé­pen­dance de l’es­prit, à l’in­tel­li­gence, qui est plus forte que la bêtise pour régler les litiges, et au res­pect de l’autre. » Selon le pré­sident, « on attaque là, non pas sim­ple­ment quel­qu’un à qui on prête une reli­gion, on attaque nos prin­cipes fon­da­men­taux », s’in­digne-t-il en tapant sur la table.

« Denis Dreyfus est atta­qué parce qu’il est avo­cat et qu’il défend la liberté »

« C’est ce pour quoi je me lève le matin, ce pour­quoi j’ai fait des études, ce pour­quoi je suis avec vous ici ! », mar­tèle le magis­trat emporté par la convic­tion. « Je suis pro­fon­dé­ment soli­daire du bâton­nier Dreyfus en tant que magis­trat repré­sen­tant d’une ins­ti­tu­tion judi­ciaire bafouée ».

De gauche à droite : Jacques Dallest, procureur général de Grenoble et ean-François Beynel, le président de la cour d'appel de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Jacques Dallest, pro­cu­reur géné­ral de Grenoble et Jean-François Beynel, le pré­sident de la cour d’ap­pel de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Le pré­sident de la cour d’ap­pel n’en démord pas. « Si Denis Dreyfus est atta­qué, c’est parce qu’il est avo­cat, parce qu’il défend la liberté. Il n’a rien dit d’ex­tra­or­di­naire, il n’a fait que son job d’a­vo­cat », poursuit-il.

Et de pré­ve­nir. « Si ce genre de choses conti­nue sans qu’il n’y ait d’in­di­gna­tion pro­fonde, on ne trou­vera plus un jour d’a­vo­cats pour nous défendre », augure Jean-François Beynel.

« Ce qu’on attaque, là, c’est la liberté qu’a Me Dreyfus de nous défendre, d’as­su­rer aux citoyens de ce pays dans une ins­tance démo­cra­tique judi­ciaire indé­pen­dante le droit d’a­voir un avo­cat libre. Je trouve ça abso­lu­ment scan­da­leux ! », pour­fend le magistrat.

Ce der­nier l’as­sure, « il se trouve qu’il y a un aspect anti­sé­mite, mais c’est vous, c’est nous qui sommes atta­qués, c’est tous ceux qui contri­buent dans ce pays à s’ex­pri­mer libre­ment », conclut le pre­mier pré­sident de la cour d’appel.

Joël Kermabon

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

M’Hamed Benharouga, Nathalie Levrat, Michel Vendra et Antoine Aufragne (Just). © Florent Mathieu - Place Gre'net
La Ville de Sassenage s’al­lie à Just pour mettre en place une mutuelle communale

FOCUS - La Ville de Sassenage a signé une convention avec la mutuelle Just pour la mise en place d'une mutuelle communale, afin de permettre Lire plus

Le PCF André Chassaigne et le RN Jordan Bardella s'invitent à la Foire de printemps de Beaucroissant 2024
Beaucroissant : le PCF André Chassaigne et le RN Jordan Bardella s’in­vitent à la Foire de prin­temps 2024

FLASH INFO - La Foire de printemps de Beaucroissant est de retour pour sa 53e édition, les samedi 20 et dimanche 21 avril 2024. Version Lire plus

Grenoble en sixième position des villes "où il fait bon vivre avec son chien", selon 30 millions d'amis
Grenoble, sixième ville « où il fait bon vivre avec son chien », selon 30 mil­lions d’amis

FLASH INFO - La Ville de Grenoble arrive 6e parmi les villes de plus de 100 000 habitants "où il fait bon vivre avec son chien". Créé Lire plus

La Métropole alerte sur les risques du protoxyde d'azote, de plus en plus populaire chez les jeunes
La Métropole alerte sur les risques du pro­toxyde d’a­zote, de plus en plus popu­laire chez les jeunes

FLASH INFO - Christophe Ferrari, président de la Métropole de Grenoble, et Pierre Bejjaji, conseiller métropolitain délégué à la Prévention spécialisée, se sont rendus au Lire plus

Le Smmag inaugure le lancement du service M Vélo + sur le Pays Voironnais avec une première agence à Voiron
Le Smmag lance le ser­vice M Vélo + sur le Pays voi­ron­nais avec une pre­mière agence à Voiron

FLASH INFO - Une cérémonie en grandes pompes a été organisée à Voiron pour inaugurer le déploiement du service M Vélo + sur le Pays Lire plus

La biblio­thèque Saint-Bruno fer­mée jus­qu’en novembre 2024 pour des tra­vaux de « réno­va­tion complète »

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce des travaux pour la rénovation complète de la bibliothèque Saint-Bruno, dans le cadre de son programme Bienvenue Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !