© FrancoisTarantini

Alain Carignon : “Je suis le seul à être opé­ra­tion­nel pour opé­rer le redres­se­ment dont Grenoble a besoin”

Alain Carignon : “Je suis le seul à être opé­ra­tion­nel pour opé­rer le redres­se­ment dont Grenoble a besoin”

TROIS QUESTIONS À – Bien qu’en­core rela­ti­ve­ment dis­cret sur sa propre can­di­da­ture aux élec­tions muni­ci­pales de 2020, Alain Carignon a récem­ment pré­senté 37 per­son­na­li­tés de la société civile dési­reuses de « s’en­ga­ger pour l’al­ter­nance » à Grenoble. Persuadé d’in­car­ner « un nou­veau souffle » pour « le redres­se­ment de Grenoble », l’an­cien ministre et maire pousse ses pions en dépit du han­di­cap lié à ses affaires passées.

L’EMBRYON D’UNE LISTE POUR LES MUNICIPALES DE 2020 ?

« L’idée c’est que la société civile de Grenoble prenne en main son des­tin et se mobi­lise pour l’al­ter­nance. Toutes celles et ceux qui font la réa­lité de la ville – vie asso­cia­tive, éco­no­mique, sociale et spor­tive – se sont enga­gés pour pré­sen­ter et pré­pa­rer ensemble une alter­nance deve­nue indis­pen­sable », résume Alain Carignon.

L’ancien ministre et maire de Grenoble évoque ainsi les 37 per­son­na­li­tés issues de la société civile venues sou­te­nir le 16 juin der­nier à la Bastille devant les bulles celui qui, à leur sens, repré­sente « la seule et réelle alter­na­tive pour Grenoble ».

« Les Grenoblois vont sor­tir les sortants »

Les personnalités de la société civile lors de la photo de famille à la Bastille. © François Tarantini

Les per­son­na­li­tés de la société civile lors de la « photo de famille » à la Bastille. © François Tarantini

L’embryon d’une liste ? Pas vrai­ment, en tout cas pas encore. « Ces femmes et ces hommes s’en­gagent avec pour seule ambi­tion de requa­li­fier Grenoble et pas obli­ga­toi­re­ment pour être tous sur une liste muni­ci­pale », rec­ti­fie Alain Carignon.

Quant à l’as­ser­tion pré­ten­dant qu’ils seraient les repré­sen­tants d’une « droite très dure » évo­quée par Olivier Véran, le député de la 1re cir­cons­crip­tion de l’Isère, dans les colonnes de notre confrère du Dauphiné libéré, l’an­cien élu la balaie d’une piche­nette. « Le temps des cam­pagnes de dis­qua­li­fi­ca­tion de l’adversaire pour conti­nuer la petite poli­tique entre amis qui fait tant de mal à Grenoble est der­rière nous. Les Grenoblois vont sor­tir les sor­tants », tacle Alain Carignon.

Une chose est sure, après les visées élec­to­rales clai­re­ment affi­chées de Stéphane Gemmani avec son groupe Grenoble 2020, de Matthieu Chamussy avec Grenoble nous ras­semble et les récentes décla­ra­tions de Philippe de Longevialle, la course aux muni­ci­pales a bel et bien débuté. L’occasion pour Place Gre’net d’en savoir un peu plus sur les inten­tions d’Alain Carignon. Lequel, pour l’heure, n’a tou­jours pas offi­cia­lisé son éven­tuelle can­di­da­ture au fau­teuil de maire.

Place Gre’net : La pré­sen­ta­tion de ces 37 sou­tiens est-elle une manière de pré­pa­rer les élec­teurs gre­no­blois à une can­di­da­ture de votre part ? Sous quelle éti­quette politique ?

Alain Carignon : Nous n’en sommes pas aux can­di­da­tures. S’agissant de Grenoble, il ne s’a­git pas de rem­pla­cer un dogme par un autre, un parti poli­tique par un autre. La situa­tion de la ville est grave. Elle est en voie de déclas­se­ment, de pau­pé­ri­sa­tion, son éco­no­mie est en panne, elle perd des emplois, elle n’est plus attrac­tive et ce sont ces défis qu’il faut relever.

Ils doivent l’être par une équipe muni­ci­pale repré­sen­ta­tive qui doit dépas­ser les cli­vages. Dans cette future équipe, les mou­ve­ments poli­tiques, s’ils sont repré­sen­tés, le seront de façon ultra-mino­ri­taire. L’essentiel, pour nous, ce sont nos propositions.

Notamment à tra­vers ce que la presse a appelé le big bang muni­ci­pal, qui consiste à recon­qué­rir les quar­tiers par la pré­sence des ser­vices publics que nous ins­tal­le­rions. Nous serons ainsi les seuls à pro­po­ser des solu­tions véri­tables pour que la Ville résolve enfin ses pro­blèmes. Si je suis can­di­dat, ce n’est pas pour être élu sur les pro­blèmes c’est pour les résoudre.

© Francois Tarantini

© François Tarantini

Dès la ren­trée, nous allons confron­ter ce pro­jet sur la place publique avec les Grenoblois, de façon à écou­ter leurs pro­po­si­tions, leurs remarques afin de l’af­fi­ner et de l’en­ri­chir, tout autant que mieux le faire connaître. Ne serait-ce que pour expli­quer la vente de cer­tains élé­ments du patri­moine.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 54 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Troisième circonscription: Émilie Chalas revendique des soutiens de gauche, sur une “circo” aux candidatures multiples... et (parfois) discrètes
Troisième cir­cons­crip­tion de l’Isère : une “circo” aux can­di­da­tures mul­tiples… et par­fois très discrètes

FOCUS - À dix jours du premier tour des élections législatives anticipées, une campagne peu ordinaire se déroule sur la troisième circonscription de l'Isère. Le Lire plus

La Région retire sa subvention à Outdoor sport valley... pour avoir appelé à des JO respectueux de l'environnement
« Dîner des som­mets » : « Laurent Wauquiez refuse de se plier à la jus­tice », accuse l’op­po­si­tion socia­liste à la Région

EN BREF - Près d'un mois après la décision du tribunal administratif de Lyon, Laurent Wauquiez n'a toujours pas transmis à l'opposition socialiste la liste Lire plus

Trois membres de Conseils citoyens indépendants (CCI) de Grenoble dénoncent de possibles "dépenses frauduleuses"
Grenoble : trois membres de Conseils citoyens indé­pen­dants (CCI) sus­pectent des « dépenses frauduleuses »

FOCUS - Trois membres du conseil d'administration de l'ACCIG, entité juridique qui répartit à parts égales les subventions accordées aux Conseils citoyens indépendants de Grenoble, Lire plus

François Bayrou à Voiron pour sou­te­nir Élodie Jacquier-Laforge, can­di­date à sa réélec­tion dans la 9e cir­cons­crip­tion de l’Isère

FOCUS - Le président du MoDem François Bayrou s'est rendu à Voiron, mercredi 19 juin 2024, pour soutenir Élodie Jacquier-Laforge, députée sortante de la 9e Lire plus

Sur la première circonscription de l'Isère, le candidat LR-RN Alexandre Lacroix appelle à "l'union des droites républicaines"
Sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère, le can­di­dat LR-RN Alexandre Lacroix appelle à « l’u­nion des droites républicaines »

FLASH INFO - Alexandre Lacroix annonce officiellement sa candidature aux élections législatives sur la première circonscription de l'Isère, dans un communiqué en date du mardi 18 juin Lire plus

Alain Carignon demande à être désigné partie civile dans le cadre de l'affaire (présumée) Piolle-Martin
Alain Carignon demande à être dési­gné par­tie civile dans le cadre de l’af­faire (pré­su­mée) Piolle-Martin

FLASH INFO - Le conseiller municipal d'opposition de Grenoble Alain Carignon annonce demander à être désigné partie civile dans le cadre de l'affaire Piolle-Martin. Soit Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !