Actualité

350 commerçants sédentaires et non-sédentaires ont manifesté dans Grenoble ce lundi 5 décembre pour protester contre le "dogmatisme" de la municipalité.© Joël Kermabon - Place Gre'net

Grenoble : com­mer­çants, séden­taires ou non, unis contre les nou­velles mesures

Grenoble : com­mer­çants, séden­taires ou non, unis contre les nou­velles mesures

REPORTAGE VIDÉO – C’est à pied ou à bord de leurs camion­nettes que près de 350 com­mer­çants séden­taires et non-séden­taires en colère ont mani­festé dans les rues de Grenoble ce lundi 5 décembre. En cause : le nou­veau règle­ment des mar­chés, la fer­me­ture du bou­le­vard Agutte-Sembat, dans le cadre du pro­jet Cœur de ville, cœur de métro­pole, mais aussi les nou­velles dis­po­si­tions prises par la Ville impo­sant la fer­me­ture des ter­rasses de café et res­tau­rants à 22 heures. 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

S’il fal­lait une preuve que les com­mer­çants sont des lève-tôt, elle a été don­née ce lundi 5 décembre, dès potron-minet et par un froid de canard, par les quelque 350 d’entre eux qui se sont regrou­pés devant l’hô­tel de ville, ce lundi 5 décembre, avant de mani­fes­ter dans les rues de Grenoble.

Pour autant, per­sonne n’aura été pris par sur­prise. Les unions de com­mer­çants séden­taires et non-séden­taires avaient pré­venu : on allait blo­quer la ville pour pro­tes­ter. De fait, depuis le début du mois, les réseaux sociaux bruis­saient de leur annonce, on allait voir ce qu’on allait voir !

Les rai­sons de la colère

Les rai­sons de ce cour­roux ? Il y en a plu­sieurs. Les com­mer­çants du centre-ville s’in­surgent, entre autres griefs, contre la fer­me­ture annon­cée du bou­le­vard Agutte-Sembat, une des mesures phares du pro­jet Cœur de ville, cœur de métro­pole (CVCM). Mais pas seule­ment, l’an­nonce de la fer­me­ture des ter­rasses des cafés et res­tau­rants à 22 heures en rajoute encore à leur colère. Les non-séden­taires, quant à eux, pestent contre la nou­velle régle­men­ta­tions des mar­chés envi­sa­gée par la Ville de Grenoble.

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

« On ne nous concerte jamais assez, on ne tient jamais compte de nous. Ce nou­veau règle­ment ça va tuer les mar­chés », se plaint un com­mer­çant non-séden­taire de la place Victor-Hugo. Le pro­fes­sion­nel est inquiet, tout par­ti­cu­liè­re­ment parce que l’été il quitte Grenoble pour faire la sai­son ailleurs.

« Il n’y a pas de tou­ristes à Grenoble l’été. Du coup, je vais perdre mon empla­ce­ment. Je suis là pour reven­di­quer mon droit à tra­vailler », s’in­surge-t-il. Par ces mots, le com­mer­çant accuse la dis­po­si­tion qui obli­gera les mar­chands, à par­tir de jan­vier 2017, à une pré­sence obli­ga­toire d’au moins quatre jours par semaine, faute de quoi ils risquent de perdre leur empla­ce­ment au pro­fit d’un autre.

Une réac­tion, entre autres, illus­trant bien l’une des rai­sons de la colère qui ani­mait les com­mer­çants au cours de cette mani­fes­ta­tion dont nous avons rap­porté quelques images.


Reportage Joël Kermabon

Un mar­queur de l’an­xiété des commerçants

Dans le cor­tège, plu­sieurs poli­tiques. Si l’on a pu entra­per­ce­voir au tout début du ras­sem­ble­ment Marie-Josée Salat, Jérôme Safar et Anouche Agobian, tous membres du Rassemblement de gauche et de pro­grès au conseil muni­ci­pal, d’autres élus sont res­tés plus long­temps et ont déam­bulé avec le cor­tège. Notamment les élus Les Républicains Richard Cazenave et Matthieu Chamussy.

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Très pré­sentes éga­le­ment, quelques figures de Grenoble, le chan­ge­ment dont François Tarantini qui ne cachent pas leur sou­tien aux manifestants.

Pour Matthieu Chamussy, Cette mani­fes­ta­tion est un mar­queur de l’an­xiété des com­mer­çants, qu’ils soient séden­taires ou non, et il est impor­tant de prendre leurs reven­di­ca­tions au sérieux. « Les com­mer­çants sont ceux qui font vivre la ville sur le plan éco­no­mique et en matière d’a­ni­ma­tion. Ce sont eux aussi qui apportent de la sécu­rité. Une rue où tous les rideaux sont fer­més, c’est une rue moins propre où il n’y a pas de sécu­rité », estime l’élu.

La mani­fes­ta­tion s’est fina­le­ment dis­per­sée, tou­jours dans le calme, devant le siège de la Métropole.

Joël Kermabon

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les adjoints Gilles Namur et Margot Belair, Bertrand Raynaud (Alp’Études), Quentin De Neeff ( directeur de projet en mission d’aménagement des espaces publics), Frédéric Cacciali (pour la Sages) et Nathalie Durand (direction de l’urbanisme et de l’aménagement). © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : de nou­veaux espaces publics quar­tier Flaubert pour le trans­for­mer et l’a­dap­ter au chan­ge­ment climatique

FOCUS - À l'occasion d'une visite guidée organisée sur site, la Ville de Grenoble a présenté, le 10 juillet 2024, ce que va devenir le Lire plus

Les livreurs à vélo et des élus prennent la pose devant leur nouveau local situé 8, rue Saint-François à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Ville de Grenoble met un local flam­bant neuf à la dis­po­si­tion des livreurs de repas à domicile

FOCUS - La Ville de Grenoble a décidé de mettre gratuitement à disposition des livreurs de repas à vélo un local situé en plein cœur Lire plus

Soixante-dix jeunes Isérois relient Grenoble à Nice à vélo élec­trique pour pro­mou­voir le don du sang

EN BREF - Quelque 70 jeunes Isérois, âgés de 15 à 17 ans, ont pris le départ du projet Grenoble-Nice, vendredi 12 juillet 2024, devant Lire plus

Gazage des pigeons: des associations animalistes annoncent un “happening” devant la mairie de Vienne le 17 juillet
Gazage des pigeons : des asso­cia­tions ani­ma­listes annoncent un “hap­pe­ning” devant la mai­rie de Vienne

FLASH INFO - L'Association justice animaux Savoie (Ajas) et l'association Paris animaux Zoopolis (Paz) annoncent l'organisation d'un “happening” devant l'hôtel de Ville de Vienne, mercredi Lire plus

Des riverains et commerçants dénoncent la piétonnisation “surprise” de la rue Lazare-Carnot, quartier Championnet à Grenoble
Grenoble : des rive­rains et com­mer­çants dénoncent la pié­ton­ni­sa­tion “sur­prise” de la rue Lazare-Carnot, quar­tier Championnet

FOCUS - Surprise pour des riverains et des commerçants du quartier Championnet de Grenoble: depuis le lundi 1er juillet, un tronçon de la rue Lazare-Carnot, Lire plus

Vézeronce-Curtin : le ges­tion­naire d’une rési­dence séniors en liqui­da­tion judi­ciaire, 42 per­sonnes âgées livrées à elles-mêmes

EN BREF - Placée en liquidation judiciaire, la société Cormaline, gestionnaire de la résidence séniors du Clos des Tilleuls, à Vézeronce-Curtin, dans le Nord-Isère, a Lire plus

Flash Info

|

14/07

11h04

|

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

|

09/07

11h24

|

|

07/07

10h36

|

|

05/07

19h12

|

|

05/07

11h23

|

|

04/07

18h57

|

|

04/07

17h13

|

|

04/07

16h03

|

Les plus lus

Culture| Festivités du 14 juillet : feux d’ar­ti­fice, bals, concerts et ani­ma­tions dans les com­munes de la métro­pole grenobloise

Culture| Dix-sept groupes à l’af­fiche du Cabaret frappé 2024 au jar­din de ville de Grenoble

Politique| Grenoble : deux ex-élus attaquent la déli­bé­ra­tion octroyant un ter­rain de la Ville à moi­tié prix pour un « pseudo-habi­tat participatif »

Agenda

Je partage !