Le collectif "Touchez pas à nos bibliothèques !" saisit le dispositif d'interpellation et de votation citoyenne de Grenoble. Etape 1 : la pétition....

Le collectif “Touchez pas à nos bibliothèques !” lance une pétition “officielle”

Le collectif “Touchez pas à nos bibliothèques !” lance une pétition “officielle”

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Le collectif « Touchez pas à nos bibliothèques ! » lance une pétition dans le cadre du dispositif mis en place par la Ville de Grenoble. Mais la validation de cette dernière se fait, curieusement, attendre… L’enjeu pour le collectif sera ensuite de recueillir les 2 000 signatures puis de gagner la votation citoyenne afin de maintenir ouvertes les trois bibliothèques de quartier : Hauquelin, Prémol, et Alliance. 

 

 

 

UNEMobilisationContreFermetureBibliothèqueAllianceCreditSeverineCattiaux

Première mobi­li­sa­tion contre la fer­me­ture de la biblio­thèque Alliance, qui pour­rait fer­mer en 2017. Les biblio­thèques Hauquelin et Prémol ont déjà fermé. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Dans le cadre de son plan d’économies, la Ville de Grenoble a décidé de sacri­fier trois biblio­thèques de quar­tier : Hauquelin (sec­teur 2) et Prémol (sec­teur 6) dès cet été, ainsi qu’Alliance (sec­teur 4) en 2017.

 

Malgré les péti­tions citoyennes, moult mani­fes­tions d’u­sa­gers, de syn­di­cats et d’ha­bi­tants des­ti­nées à per­tur­ber la tenue de conseils muni­ci­paux et à se faire entendre, l’exécutif reste droit dans ses bottes et ne tran­sige pas.

 

Mais, de leur côté, les citoyens n’ont pas l’intention d’abdiquer… D’où la déci­sion du col­lec­tif « Touchez pas à nos biblio­thèques ! » de se sai­sir du dis­po­si­tif d’in­ter­pel­la­tion et de vota­tion de la Ville de Grenoble.

 

 

 

Le texte de la pétition ne semble pas convenir tout à fait… aux élus

 

 

Le col­lec­tif « Touchez pas à nos biblio­thèques ! » réunis­sant usa­gers, biblio­thé­caires et citoyens a déposé sa péti­tion auprès de la mai­rie, le 9 novembre der­nier. Les ser­vices se donnent un mois pour vali­der le texte [lire enca­dré ci-dessous].

 

philippecandegabefopetitionbibliothequealliancecreditsc

Mercredi 23 novembre 2016, Philippe Candegabe, membre du col­lec­tif « Touchez pas à nos biblio­thèques » a lu le texte de la péti­tion adres­sée à la Ville de Grenoble. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Alors que celui-ci semble clair, sa vali­da­tion ne paraît pas aller de soi… Au cours d’é­changes avec le péti­tion­naire, il a notam­ment été sug­géré de scin­der la péti­tion qui englobe les trois biblio­thèques en trois péti­tions distinctes.

 

Ruse de la Ville ou sin­cère souci de clarté ? Dans tous les cas, « c’est hors de ques­tion ! », s’of­fusque le collectif.

 

Et ce lundi, l’ad­joint à la démo­cra­tie locale, Pascal Clouaire, a indi­qué aux péti­tion­naires que les élus de la majo­rité allaient éga­le­ment en dis­cu­ter entre eux.

 

 

 

« Les élus jouent la montre ! »

 

 

Le texte de la péti­tion ne semble pas conve­nir tout à fait… Les ter­gi­ver­sa­tions des élus ont le don d’a­ga­cer le syn­di­cat CGT de la Ville, qui dénonce cette ambi­guïté dans un com­mu­ni­qué de presse : « […] la muni­ci­pa­lité refuse la péti­tion du col­lec­tif d’ha­bi­tants qui se bat pour le main­tien du ser­vice de lec­ture publique de proxi­mité, elle ne lui convient pas, et pour cause ! La muni­ci­pa­lité veut bien de la démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive, mais pour les choses sérieuses, comme les pigeon­niers contra­cep­tifs ».

 

Pour cette biblio­thé­caire, c’est évident : « Les élus jouent la montre ! Moins on a de temps pour nous mobi­li­ser, plus ils vont pou­voir avan­cer sur les pro­jets de réaf­fec­ta­tion des locaux. »

 

bibliothèque grenoble

La biblio­thèque Prémol (sec­teur 6) a fermé. Mais les locaux n’ont pas été réaf­fec­tés. Les citoyens espèrent que la Ville fera marche arrière.

 

ll faut en effet rap­pe­ler que les biblio­thèques Prémol et Hauquelin ont déjà fermé leurs portes. Ainsi, alors que la page sem­blait défi­ni­ti­ve­ment tour­née pour la Ville, les citoyens sont bien déter­mi­nés à ne pas en res­ter là…

 

« Récemment, les ser­vices de la Ville nous ont concer­tés pour la réuti­li­sa­tion des locaux de la biblio­thèque Prémol. Mais nous, on ne veut pas avan­cer sur ce ter­rain ! Ni nous enga­ger dans des solu­tions irré­ver­sibles, puisque nous vou­lons faire abou­tir la péti­tion ! », indique Cécilio Sanchez, vice-pré­sident de l’Union de quar­tier Village-olym­pique Vigny-Musset.

 

 

 

Rouvrir le débat en conseil municipal

 

 

Une péti­tion, encore une donc… « Il n’y a pas plu­sieurs solu­tions pour nous faire entendre », constate Julia, l’une des porte-paroles du col­lec­tif. « On va donc ren­trer dans ce pro­ces­sus de péti­tion et de vota­tion qui per­met­tra d’ou­vrir le débat en conseil muni­ci­pal et de mobi­li­ser les citoyens. L’objectif est d’a­bord de faire par­ler des biblio­thèques. Car on voit déjà les impacts néga­tifs qu’engendre la fer­me­ture des biblio­thèques Hauquelin et Prémol. »

 

Le rassemblement devant la bibliothèque Hauquelin. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Un ras­sem­ble­ment devant la biblio­thèque Hauquelin, qui a fermé depuis… © Joël Kermabon – Place Gre’net

Une biblio­thé­caire abonde dans le même sens et déve­loppe : « Nous consta­tons une sur­charge de lec­teurs dans les autres biblio­thèques, et donc un mau­vais accueil du public […] »

 

Une maman du quar­tier inter­roge : « Imagine-t-on réa­liste, en terme de temps, de faire dépla­cer les écoles à la biblio­thèque Kateb Yacine de Grand’Place ? [où le fond jeu­nesse va-t-être consti­tué, ndlr]. C’est toute une expé­di­tion… Qui plus est avec les marches d’es­ca­liers en prime qui ne sont pas pra­tiques pour les tout petits. »

 

N’y a‑t-il pas la solu­tion du biblio­bus qui peut venir devant les écoles, faute désor­mais de biblio­thèque dans le quar­tier ? « Ça n’a stric­te­ment rien à voir ! Un biblio­bus, c’est huit enfants à la fois qui peuvent mon­ter dedans. Et puis c’est très com­pli­qué à gérer pour les ensei­gnants. Et ce n’est sim­ple­ment pas envi­sa­geable à l’é­cole Sidi Brahim », affirme Carole, qui semble bien informée .

 

© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Bref, les plans B envi­sa­gés par la Ville sont loin de conten­ter les divers usa­gers des biblio­thèques. « Je pense qu’Eric Piolle, de par son capi­tal socio-cultu­rel, n’appréhende pas ce qu’est la réa­lité des gens dans les quar­tiers et les dif­fi­cul­tés qu’ont cer­tains à se dépla­cer pour aller dans une biblio­thèque, consi­dère un biblio­thé­caire dans la tren­taine. Ce réseau de proxi­mité, ces ser­vices publics qu’on détri­cote, c’est pour­tant ce qui fait société ! »

 

 

 

Le maintien des bibliothèques vaut-il 20 000 voix majoritaires ? 

 

 

Réunir 2 000 signa­tures pour le « main­tien des biblio­thèques » ne devrait pas être trop com­pli­qué. En revanche, ce sera une autre affaire que de ras­sem­bler 20 000 voix majo­ri­taires pour rem­por­ter la vota­tion citoyenne. « On sait très bien que c’est impos­sible, déclare Julia. Nous espé­rons que la Ville tirera les ensei­gne­ments de la pre­mière vota­tion d’oc­tobre der­nier et révi­sera le seuil… » Sur ce point notam­ment, le comité d’é­va­lua­tion du dis­po­si­tif d’in­ter­pel­la­tion et de vota­tion citoyenne ren­dra pro­chai­ne­ment son avis.

 

Séverine Cattiaux

 

 

Le texte de la pétition en cours de validation par les services de la Ville

 

bibliothequelancementpetitioncreditseverinecattiaux

Ce mer­credi 23 novembre 2016, de jeunes lec­teurs devant la biblio­thèque Alliance à Grenoble, mena­cée de fer­me­ture en 2017. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

« Titre : OUI au main­tien des biblio­thèques PRÉMOL, HAUQUELIN, ALLIANCE

 

Texte : Les 14 biblio­thèques du réseau gre­no­blois ont été pen­sées géo­gra­phi­que­ment pour des­ser­vir tous les habi­tants, dans la proxi­mité. Elles ont toutes leur rôle à jouer. A la croi­sée du cultu­rel, du social et de l’éducation, elles servent l’ensemble des citoyens. Les biblio­thèques sont des lieux d’accueil ouverts à tous, gra­tuits, qui contri­buent à lut­ter contre l’isolement et la frag­men­ta­tion sociale. La muni­ci­pa­lité gre­no­bloise doit pour­suivre une poli­tique forte de lec­ture publique de proxi­mité, notam­ment au tra­vers de ses animations.

 

Nous deman­dons la réou­ver­ture des biblio­thèques PRÉMOL et HAUQUELIN, le main­tien de la biblio­thèque de l’ALLIANCE et celui des pro­fes­sion­nels per­met­tant leur fonctionnement. »

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Crèche saint bruno © Florent Mathieu - Place Gre'net
Quel avenir pour la crèche Saint-Bruno de Grenoble, “remplacée” par la crèche Anthoard ?

  DÉCRYPTAGE - Envolées, les 200 places en crèche promises dans Grenoble par la municipalité d'Eric Piolle. On s'achemine vers une trentaine de places créées. De Lire plus

Alors que la Californie légalise le cannabis, le maire de Grenoble invite les internautes à relayer sur les réseaux sociaux son appel à rouvrir le débat.
Dotations de l’État : Éric Piolle tacle Macron et Fillon… et leur préfère Hamon ou Mélenchon

"Nos communes ne sont pas le problème, elles sont la solution !" Le maire de Grenoble Éric Piolle n'a pas souhaité désigner un candidat favori pour Lire plus

Opération réussie de militants grenoblois qui ont empêché le déménagement des livres de la bibliothèque Prémol, fermée à Grenoble pour raison budgétaire.
Prémol : le collectif Touchez pas à nos bibliothèques empêche le départ des livres

REPORTAGE – Ce mercredi 18 janvier matin, des agents bibliothécaires de Grenoble s’apprêtaient à déménager les livres de la bibliothèque Prémol, fermée par la Ville Lire plus

Un faux Julien Zloch, chef de cabinet d'Éric Piolle, a fait parvenir dimanche un courriel prétendant que la messagerie Telegram des élus avait été piratée.
Le chef de cabinet d’Éric Piolle victime d’une usurpation d’identité par courriel ?

EN BREF – Un mail envoyé le dimanche 8 janvier peu avant 11 heures depuis l'adresse de Julien Zloch, chef de cabinet d'Éric Piolle, affirme Lire plus

uneplandesauvergardecorinnebernardcreditseverinecattiaux_opt
Corinne Bernard : “Il faut un petit peu changer ses habitudes”

ENTRETIEN - Après la fermeture des bibliothèques Prémol et Hauquelin cet été, la pétition du collectif Touchez pas à nos bibliothèques continue de circuler pour demander Lire plus

La Ville de Grenoble organise trois réunions publiques sur le Budget 2018 durant le mois de novembre, en présence d'Élisa Martin et de Hakim Sabri.
A quasi j‑30, la pétition sur la Maison des habitants Bajatière est loin du compte

A environ un mois de l'échéance, la pétition en faveur du « maintien de la gestion directe du centre social Bajatière par la Ville de Grenoble » Lire plus

Flash Info

|

20/10

9h13

|

|

19/10

19h14

|

|

19/10

18h03

|

|

19/10

15h11

|

|

19/10

10h35

|

|

19/10

9h26

|

|

18/10

18h56

|

|

18/10

11h04

|

|

17/10

22h06

|

|

16/10

22h21

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin