La préfecture a procédé à l'installation du Comité opérationnel de lutte contre le racisme et l'antisémitisme, composé d'élus et de procureurs de l'Isère.

CVCM : un collectif de citoyens et de commerçants réclame un moratoire

CVCM : un collectif de citoyens et de commerçants réclame un moratoire

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le projet Cœurs de ville, cœurs de métropole (CVCM) inquiète les unions de quartier et les associations de commerçants de Grenoble. Rassemblées dans le tout nouveau collectif “Cœur de Grenoble”, elles l’ont fait savoir dans un courrier adressé au président de la Métropole, Christophe Ferrari, dans lequel elles demandent un moratoire.

 

 

Et elles sont nom­breuses à s’être ras­sem­blées der­rière cette ban­nière : deux unions de quar­tier (Championnet, Bonne, Condorcet, Hoche et centre-ville) et huit unions com­mer­ciales (Cœur de ville, Étoile centre-ville, Label ville, Lafayette Développement, les Boutiques de Berriat, les Halles Sainte-Claire, Strasbourg-Chavant et Vieilles rues des Halles) ont apposé leur signa­ture à ce courrier.

 

Toutes réclament au pré­sident de la Métro un mora­toire du pro­jet, le temps de mettre en place une véri­table concer­ta­tion “accom­pa­gnée d’une éva­lua­tion sérieuse des consé­quences”.

 

Car le calen­drier du pro­jet, lancé au pas de charge, est serré. La phase de concer­ta­tion ter­mi­née, un bilan doit être tiré (en décembre), avant que la Métro n’ar­rête la liste des rues concer­nées par la pié­ton­ni­sa­tion (en jan­vier), que le nou­veau plan de cir­cu­la­tion soit testé (en février) et que le bou­le­vard Agutte-Sembat soit tota­le­ment fermé à la cir­cu­la­tion auto­mo­bile (en mars)… Mais de concer­ta­tion, pour le col­lec­tif qui y a par­ti­cipé dès le début, il n’y a pas eu.

 

 

« Avec ce projet, on risque de jeter le bébé avec l’eau du bain ! »

 

 

“ Nous avons éprouvé le sen­ti­ment d’entrer dans un enton­noir dont la seule sor­tie était le pro­jet arrêté préa­la­ble­ment, sans pos­si­bi­lité d’introduire des idées nou­velles hors de rares cadres pré­dé­fi­nis. Notre avis était sol­li­cité sur les mesures d’accompagnement d’un pro­jet arrêté, sans pos­si­bi­lité de le dis­cu­ter et d’explorer des alter­na­tives”, sou­ligne le col­lec­tif dans son courrier.

 

“Ce n’est pas un débat pour ou contre la pié­ton­ni­sa­tion, sou­ligne François Bazès, vice-pré­sident de la chambre de com­merce et d’in­dus­trie de Grenoble. Tout le monde est d’ac­cord pour dire qu’il faut réduire la place de la voi­ture en ville. Or, là, avec ce pro­jet, on risque de jeter le bébé avec l’eau du bain ! »

 

 

Des bouchons supplémentaires ?

 

 

Pour le col­lec­tif, le remède serait pire que le mal. « La cou­pure du bou­le­vard Agutte-Sembat va abou­tir à aug­men­ter de 60 à 100 % la dis­tance à par­cou­rir par les auto­mo­biles sur divers par­cours, dont plu­sieurs au sud. Certains des tra­jets de reports cités dans l’étude Transitec sont déjà satu­rés aux heures de pointe. Des bou­chons sup­plé­men­taires peuvent a minima dou­bler le temps de tra­jet et aug­men­ter la pol­lu­tion géné­rale dans l’agglomération, ceci se cumu­lant à l’augmentation de dis­tance déjà citée. »

 

Alors que les pre­miers coups de pelle sont pré­vus dès mars 2017, accé­lé­rés par la néces­sité avan­cée par la muni­ci­pa­lité de réa­li­ser conco­mi­tam­ment des tra­vaux sur le réseau de chauf­fage, la majo­rité va-t-elle tenir compte des avis col­lec­tés pen­dant la phase de concer­ta­tion ? De la demande de mora­toire du col­lec­tif ? Des solu­tions alter­na­tives qui vont être pro­po­sées par le col­lec­tif ? A suivre…

 

 

PC

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les habitants ont pu poser des questions aux élus municipaux venus en nombre. © Jules Peyron - Place Gre'net
Centre-ville de Grenoble : des débats toujours dans l’impasse avec l’Union de quartier

FOCUS - La réunion publique annuelle de l'Union des habitants du centre-ville (UHCV) s'est tenue ce jeudi 11 avril. Les débats ont porté sur la Lire plus

La Frapna a saisi le tribunal administratif de Grenoble en vue d'obtenir la suspension des travaux d'élargissement sur l'A480 commencés il y a deux mois.
Élargissement de l’A480 : l’union de quartier Berriat réclame un mur anti-bruit

FIL INFO - Une pétition réclame la construction d'un mur anti-bruit le long de l'A480 sur un peu moins de trois kilomètres, entre le pont Lire plus

Pas de gratuité du stationnement à Grenoble durant la nouvelle période de confinement
Une partie du quartier des Eaux-Claires va passer en stationnement payant

EN BREF - À partir du 18 juin 2018, le nord du quartier des Eaux-Claires passera au stationnement payant. Cette décision a été prise de Lire plus

Sept élus de la majorité ont quitté le débat qui a suivi l’assemblée générale de l’Union des habitants du centre-ville de Grenoble ce mercredi 25 avril.© Joël Kermabon - Place Gre'net
Gros clash à l’AG de l’Union des habitants du centre-ville : les élus grenoblois ont quitté la salle

REPORTAGE - Faute d'interlocuteurs, le débat qui a suivi l'assemblée générale de l'Union des habitants du centre-ville de Grenoble a tourné court ce mercredi 25 Lire plus

UNE Débat lors des Assises Citoyennes © Joel Kermabon - placegrenet.fr
Les Conseils citoyens indépendants sont désertés ? Le Cluq propose de les supprimer

DÉCRYPTAGE - Faut-il supprimer les conseils citoyens indépendants (CCI), initiés par la majorité d'Eric Piolle, au motif qu'ils vivotent pour certains ? La question mérite sérieusement d'être Lire plus

Gérard Hudault, le président de l'Union de quartier Notre-Dame, s’inquiète de la multiplication des terrasses jugées envahissantes et demande un moratoire.
L’union de quartier Notre-Dame s’inquiète de la multiplication des terrasses dans le centre de Grenoble

Gérard Hudault, le président de l'Union de quartier Notre-Dame, tire la sonnette d'alarme. Ce dernier s'est ainsi fendu, ce dimanche 17 décembre, d'un communiqué sur Lire plus

Flash Info

|

15/01

13h56

|

|

14/01

20h48

|

|

14/01

16h22

|

|

14/01

10h53

|

|

14/01

10h01

|

|

13/01

18h54

|

|

13/01

13h09

|

|

13/01

10h51

|

|

13/01

10h32

|

|

12/01

17h30

|

Les plus lus

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Le festival Magic Bus revient sur l'Esplanade pour sa 21e édition en 2022. © Retour de scène

Culture| Festival Magic Bus : après l’anneau de vitesse en 2021, retour sur l’Esplanade en 2022

Affaire Maëlys : une enquête ouverte pour violation du secret professionnel. Couloir du Palais de Justice de Grenoble où on peut voir une avocate. ©Malo Dumay Joubert - Placegrenet.fr

Flash info| Affaire Maëlys : après un reportage de TF1, le parquet de Grenoble ouvre une enquête pour violation du secret professionnel

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin