Abderrahmane Djellal ancien adjoint à la ville de Grenoble et président de la mission locale de Grenoble sous la troisième municipalité Destot

L’ex-adjoint A. Djellal mis en cause pour trop-perçu de frais

L’ex-adjoint A. Djellal mis en cause pour trop-perçu de frais

FOCUS - L'ancien adjoint à l'économie et ex-président de la mission locale sous la mandature Destot a été suspendu de ses fonctions au sein du Parti socialiste. Il est, en effet, dans la tourmente alors qu'il se serait fait rembourser des frais, à la fois par la Ville et par la mission locale, et ce pendant trois ans. Un dossier désormais entre les mains de la justice.

 

 

 

Portrait d'Abderrahmane Djellal ancien adjoint à la ville de Grenoble et président de la mission locale de Grenoble sous la troisième municipalité Destot

Abderrahmane Djellal, ancien adjoint à la ville de Grenoble et président de la mission locale de Grenoble sous le troisième mandat de Michel Destot. DR

Nouveau coup dur pour les socialistes grenoblois. Après la défaite de mars 2014, voilà que le Parti socialiste local découvre que l'un de ses principaux représentants, Abderrahmane Djellal, est mis en cause pour s'être fait indûment rembourser des notes de frais.

 

Et l'homme n'a rien d'un second couteau, ni d'un novice en politique puisqu'il était, sous la précédente municipalité Destot, adjoint au maire de Grenoble à l'emploi, l'économie, la recherche, l'insertion et la formation professionnelle, mais également président de l'association mission locale de Grenoble.

 

« Remboursement pour trop perçu sur frais de mission ». Tel est l'intitulé de la délibération inscrite à l’ordre du jour du conseil municipal de ce lundi 26 janvier, sous lequel apparaît l'information révélée par le Dauphiné libéré. En clair, les mêmes frais de déplacement d'Abderrahmane Djellal (plusieurs dizaines de trajets en TGV depuis 2011) auraient été pris en charge par la comptabilité de la Ville, avant de l'être par l'association qu'il présidait. Soit au total 15 695,06 euros de trop-perçu que l'intéressé aurait remboursé à la Ville ces derniers jours.

 

 

 

Une « négligence » pour l'intéressé, un « choc » pour Jérôme Safar

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 69 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

PT

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Access match Top 14 : immense dés­illu­sion pour le FCG, qui cède sur le fil contre Montpellier et reste en Pro D2

FOCUS - Énorme désillusion pour le FCG ! Après avoir renversé le score en fin de première période, puis avoir fait la course en tête Lire plus

Législatives 2024 : 6 900 à 8 500 per­sonnes ont défilé à Grenoble pour « la mani­fes­ta­tion uni­taire contre l’ex­trême droite »

REPORTAGE - Entre 6 900 et 8 500 personnes (selon la police ou les syndicats) ont défilé dans les rues de Grenoble, samedi 15 juin 2024, Lire plus

Hémicycle de l'assemblée nationale CC-BY-SA 3.0 Richard Ying et Tangui Morlier
Législatives 2024 : Front popu­laire, Renaissance, LR, RN… Les pre­mières can­di­da­tures confir­mées en Isère

FOCUS - À deux jours de la date limite de dépôt des candidatures, dimanche 16 juin 2024, les candidats investis pour les élections législatives des Lire plus

Viol en réunion d’une étu­diante à Bordeaux : le pro­cès aux assises des cinq ex-rug­by­men du FCG sera-t-il reporté ?

FOCUS - Cinq anciens joueurs du FCG doivent comparaître à partir de lundi 17 juin 2024 devant la cour d'assises de la Gironde, sept ans Lire plus

Législatives 2024 : mani­fes­ta­tion uni­taire et inter­syn­di­cale « contre l’ex­trême droite » samedi 15 juin à Grenoble

EN BREF - À deux semaines du premier tour des législatives anticipées, des manifestations "contre l'extrême droite" sont prévues partout en France, samedi 15 juin Lire plus

"Je vais assumer plus clairement ma sensibilité social-démocrate": Émilie Chalas candidate sur la troisième circonscription de l'Isère
« Je vais assu­mer plus clai­re­ment ma sen­si­bi­lité social-démo­crate » : Émilie Chalas can­di­date sur la 3e cir­cons­crip­tion de l’Isère

FOCUS - Émilie Chalas annonce avoir reçu l'investiture de la majorité présidentielle pour se porter candidate aux élections législatives sur la troisième circonscription de l'Isère. Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !