Grenoble : tisa­ne­rie, jar­din, ham­mam-sauna à terme… La Halle Iris sort de terre à la Villeneuve, sur le site de l’an­cienne piscine

Grenoble : tisa­ne­rie, jar­din, ham­mam-sauna à terme… La Halle Iris sort de terre à la Villeneuve, sur le site de l’an­cienne piscine

DÉCRYPTAGE – La Ville de Grenoble et l’as­so­cia­tion La Halle des Iris ont pré­senté, mardi 12 mars 2024, la halle « tran­si­toire » qui ouvrira fin avril, à la Villeneuve, sur le site de l’an­cienne pis­cine Iris, fer­mée depuis 2015. Le pro­jet ? Un tiers-lieu dédié au bien-être, avec plu­sieurs étapes. La Halle Iris abri­tera ainsi d’a­bord une tisa­ne­rie, un jar­din d’a­ro­ma­tiques, une per­gola, et accueillera d’autres asso­cia­tions et habi­tants. À terme, l’as­so­cia­tion ges­tion­naire pré­voit de créer un hammam/sauna. Une seconde phase qui dépen­dra des options tech­niques et finan­cières. D’où les cri­tiques de l’op­po­si­tion liées au flou et au coût de l’opération.

Sur le site de l’an­cienne pis­cine Iris, au cœur du parc de la Villeneuve, entre le lac et les tours de l’Arlequin, les bar­rières indiquent un chan­tier tou­jours en cours et des ouvriers s’at­tèlent aux der­nières fini­tions. Mais la nou­velle Halle Iris devrait bien voir le jour, fin avril 2024, avec une tisa­ne­rie, un jar­din, une per­gola… Et demain, ham­mam et sauna ? La Ville de Grenoble et l’as­so­cia­tion ges­tion­naire, La Halle des Iris, ont dévoilé, mardi 12 mars, les contours du futur tiers-lieu voué au bien-être et de la pre­mière étape de ce pro­jet « tran­si­toire ».

Grenoble : la Halle Iris, lieu voué au bien-être, remplace l'ex-piscine

Les adhé­rentes de l’as­so­cia­tion La Halle des Iris ont pré­senté leur pro­jet d’oc­cu­pa­tion de la halle tran­si­toire, le 12 mars 2024. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Celui-ci aura mis de longues années à éclore. Fermée en 2015, puis vic­time d’un incen­die en 2017, la pis­cine Iris était ainsi res­tée ensuite à l’é­tat de friche sem­blant presque à l’a­ban­don. Le lieu avait pour­tant été inté­gré au dis­po­si­tif “Gren’ de pro­jets” en 2017. Un col­lec­tif réunis­sant plu­sieurs asso­cia­tions (KIAP arts mar­tiaux, Villeneuve debout, Afric’impact, Planning, Mme Ruetabaga, les Ateliers popu­laires d’urbanisme), s’é­tait même porté can­di­dat pour pro­po­ser un pro­jet de centre de bien-être.

Un coût de 800 000 euros pour la pre­mière phase du chantier

Mais ce der­nier n’a­vait pas pu abou­tir à l’é­poque, en rai­son de pro­fonds désac­cords. Une par­tie des asso­cia­tions impli­quées avaient alors aban­donné la démarche, tan­dis que d’autres membres du col­lec­tif ont « depuis pu faire mûrir le pro­jet », selon la Ville, accom­pa­gnés par les ser­vices muni­ci­paux et métro­po­li­tains, avant de se consti­tuer en asso­cia­tion en octobre 2022.

Grenoble : la Halle Iris, lieu voué au bien-être, remplace l'ex-piscine

La Halle Iris ouvrira fin avril 2024 sur le site de l’an­cienne pis­cine des Iris, fer­mée depuis 2015, dans le parc Jean-Verlhac. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Entre-temps, en effet, la muni­ci­pa­lité a décidé d’en­ga­ger d’im­por­tants tra­vaux afin de réha­bi­li­ter l’an­cienne pis­cine et la trans­for­mer en halle. Un chan­tier divisé en deux phases, la pre­mière, en voie d’a­chè­ve­ment, étant éva­luée à près de 800 000 euros HT, pour un coût glo­bal de quelque 1,5 mil­lion d’eu­ros (avec une sub­ven­tion pré­vi­sion­nelle de l’Anru d’en­vi­ron 350 000 euros).

« Le vrai démar­rage du dia­logue et de la col­la­bo­ra­tion entre la Ville, la Métropole et le col­lec­tif, c’é­tait à l’is­sue de “Gren’ de pro­jets” », tem­père Cécile, membre de La Halle des Iris.

Si tech­ni­que­ment, neuf ans séparent la fer­me­ture de la pis­cine de l’ou­ver­ture de la halle, la réa­lité est plus nuan­cée, selon Cécile, adhé­rente de La Halle des Iris. « Le vrai démar­rage du dia­logue et de la col­la­bo­ra­tion entre la Ville, la Métropole et le col­lec­tif, c’é­tait à l’is­sue de “Gren’ de pro­jets”, donc plu­tôt en 2018 – 2019 », tem­père cette pro­fes­seure à l’é­cole d’ar­chi­tec­ture. « Là, on a divisé par deux le calen­drier », sou­rit-elle, allu­sion notam­ment à la période quasi blanche du Covid.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 76 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

La piscine Iris en feu, quartier la Villeneuve, Grenoble, le 6 décembre 2017. © Le Crieur
Bientôt un sauna et un ham­mam dans l’ex-pis­cine Iris de la Villeneuve, récem­ment incendiée ?

FOCUS - Fermée depuis 2015, l’ancienne piscine Iris du quartier de la Villeneuve a pris feu le 6 décembre dernier. Un acte criminel ? L'enquête est en cours… Lire plus

La Ville de Grenoble demande à la Métropole de prendre en charge les piscines du territoire
La Ville de Grenoble demande à la Métropole de prendre en charge les pis­cines du territoire

FLASH INFO — Les piscines se sont invitées au dernier conseil municipal de l'année 2021 de la Ville de Grenoble. Et ceci au travers de Lire plus

La Ville de Grenoble demande à la Métropole de prendre en charge les piscines du territoire
Une élue de Grenoble pré­dit la dis­pa­ri­tion des pis­cines pour motifs éco­lo­giques et sanitaires

FOCUS - Au cours du conseil d'école de la maternelle Cornélie-Gémond le lundi 8 novembre, l'élue grenobloise Anne-Sophie Olmos aurait prédit la disparition "à moyen Lire plus

La Ville de Grenoble adopte le recyclage pour l'eau de la piscine Jean-Bron, en attendant celle des autres bassins?
La Ville de Grenoble adopte le recy­clage pour l’eau de la pis­cine Jean-Bron… en atten­dant celle des autres bassins ?

FOCUS - Après une expérimentation en 2022, la Ville de Grenoble adopte le recyclage de l'eau de la piscine Jean-Bron, fermée depuis le 27 août Lire plus

Brumisateurs mobiles, parc Pompidou, Grenoble, mai 2023 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Canicules à Grenoble : il va fal­loir apprendre à se rafraî­chir sans gas­piller l’eau

FOCUS - Le maintien en état de marche des bassins, brumisateurs, bornes-fontaines et fontaines ornementales s'apparente à un vrai casse-tête dans une ville dense et Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : des “chan­tiers ouverts au public” au ser­vice du bien-vivre ensemble

REPORTAGE - Depuis novembre 2017, la Ville de Grenoble développe des Chantiers ouverts au public (Cop) réunissant des agents de la Ville, des bénévoles et Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !