La piscine Iris en feu, quartier la Villeneuve, Grenoble, le 6 décembre 2017. © Le Crieur

Bientôt un sauna et un hammam dans l’ex-piscine Iris de la Villeneuve, récemment incendiée ?

Bientôt un sauna et un hammam dans l’ex-piscine Iris de la Villeneuve, récemment incendiée ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Fermée depuis 2015, l’ancienne piscine Iris du quartier de la Villeneuve a pris feu le 6 décembre dernier. Un acte criminel ? L’enquête est en cours… Les dommages restent toutefois mineurs, ne remettant a priori pas en cause le projet de transformer les locaux en hammam et sauna. Un projet porté par quatre associations – Afric’Impact, Kiap, Villeneuve debout et Planning – dans le cadre de la démarche « Gren” de projets », lancée par la Ville de Grenoble.

 

 

La piscine Iris en feu, quartier la Villeneuve, Grenoble, le 6 décembre 2017. © Le Crieur

La pis­cine Iris en feu, dans le quar­tier de la Villeneuve à Grenoble, le 6 décembre 2017. © Le Crieur

Mercredi 6 décembre dans l’après-midi, les locaux désaf­fec­tés de l’ancienne pis­cine Iris ont pris feu, au grand déses­poir des habi­tants, expri­mant colère et tris­tesse sur la page Facebook du Crieur. Un nou­veau coup dur car le quar­tier ne s’est pas encore remis de l’in­cen­die – cri­mi­nel celui-là et sans com­mune mesure – qui a ravagé le col­lège Lucie Aubrac en juin dernier

 

Pure coïn­ci­dence ? Quelques jours plus tôt, à savoir le samedi 2 décembre, les habi­tants se réunis­saient à l’invitation de quatre asso­cia­tions, Afric’Impact, Kiap, Villeneuve debout, et Planning, pour échan­ger sur un pro­jet de recon­ver­sion de la pis­cine en vue d’en faire un lieu de vie ouvert, inter­cul­tu­rel, rayon­nant bien au-delà du quar­tier… L’idée déran­ge­rait-elle certains ?

 

« Une enquête est en cours pour déter­mi­ner l’origine de l’incendie mais il n’y a a priori pas de trace appa­rente d’infraction », indi­quait tou­te­fois la Ville de Grenoble dans un com­mu­ni­qué de presse, jeudi 7 décembre. Plus de peur que de mal, en tout cas. L’incendie a été rapi­de­ment maî­trisé et la pis­cine n’a pas subi trop de dom­mages, même si les pom­piers ont dû bri­ser les vitres pour intervenir.

 

 

Un futur espace attractif tourné vers l’extérieur ?

 

Fermée en juin 2015 pour rai­son bud­gé­taire par la Ville de Grenoble, l’ancienne pis­cine Iris fait par­tie des six bâti­ments muni­ci­paux désaf­fec­tés iden­ti­fiés dans le cadre de la démarche Gren” de pro­jets.

 

Piscine Iris désaffectée, avant l'incendie de décembre 2017 © Séverine Cattiaux

Piscine Iris désaf­fec­tée, avant l’in­cen­die de décembre 2017 © Séverine Cattiaux

Le prin­cipe de cet appel à pro­jets consiste à don­ner carte blanche à toutes asso­cia­tions, artistes, entre­prises, etc. qui sou­haitent pro­po­ser de nou­veaux usages à ces édi­fices muni­ci­paux inoc­cu­pés. Concernant l’ancienne pis­cine Iris, la Ville sug­gère de l’ou­vrir à un large public. « La des­ti­na­tion future doit per­mettre un accès au grand public issu ou non du quar­tier », est-il indi­qué dans la bro­chure de pré­sen­ta­tion de la démarche.

 

Telle est d’ailleurs bien l’intention des por­teurs de pro­jet, qui déclarent : « Nous sommes nom­breux à pen­ser que la pis­cine Iris doit rede­ve­nir un centre attrac­tif du quar­tier et qu’il puisse aussi être tourné vers l’ex­té­rieur. » Et d’en sou­li­gner le poten­tiel :  » Son empla­ce­ment cen­tral dans le quar­tier, sa proxi­mité du mar­ché, sa posi­tion par­ti­cu­lière près du lac, sa concep­tion avec de grands espaces ouverts sont des atouts impor­tants pour rendre cet espace attractif. »

 

Piscine Iris désaffectée, avant l'incendie de décembre 2017 © Séverine Cattiaux

Piscine Iris désaf­fec­tée, avant l’in­cen­die de décembre 2017 © Séverine Cattiaux

 

Mais à quel usage dédier l’an­cienne pis­cine Iris, d’une super­fi­cie de 800 m2 sur une par­celle de 1274 m2 ? L’idée a été émise par un cer­tain nombre d’ha­bi­tants du quar­tier de la trans­for­mer en lieu de bien-être, qui plus est, d’en main­te­nir le lien avec l’eau…

 

 

Un projet de transition écologique et sociale

 

Et pour­quoi pas y ins­tal­ler à la fois un ham­mam et un sauna afin de satis­faire toutes les cultures ? « Iris se déga­ge­rait de toute appar­te­nance à une culture spé­ci­fique, sou­lignent ainsi les por­teurs du pro­jets, mais se reven­dique comme étant citoyenne du monde, à l’i­mage de l’o­ri­gine géo­gra­phique des ser­vices et soins pro­po­sés, le ham­mam venant plu­tôt du Sud, le sauna lui du Nord ».

 

Porteurs du projet pour une transformation de la piscine Iris en un lieu de vie, interculturel, avec hammam et sauna. © Séverine Cattiaux

Au Patio, samedi 9 décembre 2017, les por­teurs du pro­jet (Alain Manac’h au centre) pour une trans­for­ma­tion de la pis­cine Iris en un lieu de bien-être et bien vivre inter­cul­tu­rel,  lors de l’ex­po­si­tion au public des pro­jets de réno­va­tion urbaine. © Séverine Cattiaux

Alain Manac’h, copré­sident de Villeneuve debout, insiste sur ce point : « Il y a un engoue­ment autour de l’i­dée d’en faire un lieu inter­cul­tu­rel. »

 

En outre, les por­teurs de pro­jet briguent une autre inten­tion, à savoir celle de faire d’Iris « une véri­table oasis urbaine pour par­ti­ci­per à la tran­si­tion sociale et éco­lo­gique […] en s’ins­pi­rant de la stra­té­gie de chan­ge­ment ini­tié par Pierre Rahbi au sein du mou­ve­ment Colibris ».

 

Vaste pro­gramme qui demande encore à être peau­finé… Cette « oasis urbaine » par­ti­ci­pe­rait tou­te­fois à la lutte contre les îlots de cha­leur en favo­ri­sant, par son archi­tec­ture, une réponse au chan­ge­ment cli­ma­tique, selon les por­teurs du projet.

 

 

Des investisseurs à trouver…

 

Piscine Iris désaffectée, avant l'incendie de décembre 2017 © Séverine Cattiaux

En bor­dure du « lac » de la Villeneuve, l »ex-pis­cine Iris désaf­fec­tée avant l’in­cen­die de décembre 2017 © Séverine Cattiaux

Demeure l’é­pi­neuse ques­tion des moyens à trou­ver et, donc, des par­te­naires prêts à s’engager finan­ciè­re­ment dans cet ambi­tieux projet.

 

Les asso­cia­tions ont jus­qu’à fin jan­vier, date du dépôt des can­di­da­tures à Gren’ de pro­jets, pour mettre au point une ébauche de modèle éco­no­mique per­met­tant d’as­su­rer l’au­to­fi­nan­ce­ment de la future oasis urbaine.

 

Car la Ville n’a pas prévu de débour­ser un seul cen­time… « La réno­va­tion des locaux de la pis­cine pour­rait être prise en charge par l’Anru, [l’agence natio­nale pour la réno­va­tion urbaine, ndlr] », espère Alain Manac’h, copré­sident de Villeneuve debout.

 

Séverine Cattiaux

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

UNE Urban expo,oeuvre collective pour la semaine de la non violence à la Villeneuve © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Urban expo à Grenoble : le quartier de la Villeneuve sort les pinceaux de couleur contre la violence

REPORTAGE PHOTO - Une trentaine d'artistes, professionnels et amateurs, se sont installés, samedi 6 octobre, devant la galerie de l'Arlequin dans le quartier de la Lire plus

Le Collectif contre les démolitions imposées à la Villeneuve vient de déposer un recours

FIL INFO – Le Collectif contre les démolitions imposées a déposé, ce jeudi 5 juillet, un recours contentieux au tribunal administratif. Ces habitants de la Lire plus

Manifestation le 16 juin des pétitionnaires contre la démolition du 10-20 de la galerie de l'Arlequin, deux jours avant le débat en conseil municipal © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
La démolition du 10 – 20 galerie de l’Arlequin « débattue » ce lundi en conseil municipal

EN BREF - Le collectif contre les démolitions imposées à la Villeneuve de Grenoble intervient ce lundi 18 juin en début de conseil municipal de Grenoble. Lire plus

10 – 20 galerie de l’Arlequin : Grenoble vote un protocole de relogement aux pieds d’argile

DÉCRYPTAGE - Le conseil municipal a voté le protocole de relogement du 10 et du 20 de la galerie de l’Arlequin, quartier de la Villeneuve Lire plus

UNE Le collectif contre les démolitions imposées de la Villeneuve a déposé une pétition contre la démolition du 20 galerie de l'Arlequin, lundi 8 janvier 2018 © Séverine Cattiaux - Place Gre'Net
Villeneuve : une pétition “officielle” contre la démolition du 20 galerie de l’Arlequin… avant un référendum ?

FOCUS - Usant du fameux dispositif d'interpellation et de votation citoyenne made in Grenoble, le Collectif contre les démolitions imposées du quartier de la Villeneuve vient de déposer Lire plus

A La Villeneuve, un repas-concert a lieu ce 20 mai contre la démolition des immeubles du 10 et 20 de la Galerie de l'Arlequin, envisagée après celle du 50.
La Villeneuve : un repas-concert contre la démolition du 10 et 20 galerie de l’Arlequin

EN BREF - Le collectif contre les démolitions à la Villeneuve – l'un des quartiers Sud de Grenoble – organise ce samedi 20 mai à partir de 18 heures un Lire plus

Flash Info

|

19/01

13h19

|

|

19/01

11h57

|

|

19/01

11h18

|

|

19/01

0h33

|

|

18/01

15h20

|

|

18/01

11h19

|

|

18/01

10h31

|

|

17/01

19h34

|

|

17/01

12h10

|

|

17/01

10h52

|

Les plus lus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Politique| Forte affluence à Grenoble pour la journée de grève dans l’Éducation nationale du jeudi 13 janvier

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin