Actualité

La piscine Iris en feu, quartier la Villeneuve, Grenoble, le 6 décembre 2017. © Le Crieur

Bientôt un sauna et un ham­mam dans l’ex-pis­cine Iris de la Villeneuve, récem­ment incendiée ?

Bientôt un sauna et un ham­mam dans l’ex-pis­cine Iris de la Villeneuve, récem­ment incendiée ?

FOCUS – Fermée depuis 2015, l’ancienne pis­cine Iris du quar­tier de la Villeneuve a pris feu le 6 décembre der­nier. Un acte cri­mi­nel ? L’enquête est en cours… Les dom­mages res­tent tou­te­fois mineurs, ne remet­tant a priori pas en cause le pro­jet de trans­for­mer les locaux en ham­mam et sauna. Un pro­jet porté par quatre asso­cia­tions – Afric’Impact, Kiap, Villeneuve debout et Planning – dans le cadre de la démarche « Gren” de pro­jets », lan­cée par la Ville de Grenoble.

La piscine Iris en feu, quartier la Villeneuve, Grenoble, le 6 décembre 2017. © Le Crieur

La pis­cine Iris en feu, dans le quar­tier de la Villeneuve à Grenoble, le 6 décembre 2017. © Le Crieur

Mercredi 6 décembre dans l’après-midi, les locaux désaf­fec­tés de l’ancienne pis­cine Iris ont pris feu, au grand déses­poir des habi­tants, expri­mant colère et tris­tesse sur la page Facebook du Crieur. Un nou­veau coup dur car le quar­tier ne s’est pas encore remis de l’in­cen­die – cri­mi­nel celui-là et sans com­mune mesure – qui a ravagé le col­lège Lucie Aubrac en juin dernier

Pure coïn­ci­dence ? Quelques jours plus tôt, à savoir le samedi 2 décembre, les habi­tants se réunis­saient à l’invitation de quatre asso­cia­tions, Afric’Impact, Kiap, Villeneuve debout, et Planning, pour échan­ger sur un pro­jet de recon­ver­sion de la pis­cine en vue d’en faire un lieu de vie ouvert, inter­cul­tu­rel, rayon­nant bien au-delà du quar­tier… L’idée déran­ge­rait-elle certains ?

« Une enquête est en cours pour déter­mi­ner l’origine de l’incendie mais il n’y a a priori pas de trace appa­rente d’infraction », indi­quait tou­te­fois la Ville de Grenoble dans un com­mu­ni­qué de presse, jeudi 7 décembre. Plus de peur que de mal, en tout cas. L’incendie a été rapi­de­ment maî­trisé et la pis­cine n’a pas subi trop de dom­mages, même si les pom­piers ont dû bri­ser les vitres pour intervenir.

Un futur espace attrac­tif tourné vers l’extérieur ?

Fermée en juin 2015 pour rai­son bud­gé­taire par la Ville de Grenoble, l’ancienne pis­cine Iris fait par­tie des six bâti­ments muni­ci­paux désaf­fec­tés iden­ti­fiés dans le cadre de la démarche Gren” de pro­jets.

Piscine Iris désaffectée, avant l'incendie de décembre 2017 © Séverine Cattiaux

Piscine Iris désaf­fec­tée, avant l’in­cen­die de décembre 2017 © Séverine Cattiaux

Le prin­cipe de cet appel à pro­jets consiste à don­ner carte blanche à toutes asso­cia­tions, artistes, entre­prises, etc. qui sou­haitent pro­po­ser de nou­veaux usages à ces édi­fices muni­ci­paux inoc­cu­pés. Concernant l’ancienne pis­cine Iris, la Ville sug­gère de l’ou­vrir à un large public. « La des­ti­na­tion future doit per­mettre un accès au grand public issu ou non du quar­tier », est-il indi­qué dans la bro­chure de pré­sen­ta­tion de la démarche.

Telle est d’ailleurs bien l’intention des por­teurs de pro­jet, qui déclarent : « Nous sommes nom­breux à pen­ser que la pis­cine Iris doit rede­ve­nir un centre attrac­tif du quar­tier et qu’il puisse aussi être tourné vers l’ex­té­rieur. » Et d’en sou­li­gner le poten­tiel :  » Son empla­ce­ment cen­tral dans le quar­tier, sa proxi­mité du mar­ché, sa posi­tion par­ti­cu­lière près du lac, sa concep­tion avec de grands espaces ouverts sont des atouts impor­tants pour rendre cet espace attractif. »

Piscine Iris désaffectée, avant l'incendie de décembre 2017 © Séverine Cattiaux

Piscine Iris désaf­fec­tée, avant l’in­cen­die de décembre 2017 © Séverine Cattiaux

Mais à quel usage dédier l’an­cienne pis­cine Iris, d’une super­fi­cie de 800 m2 sur une par­celle de 1274 m2 ? L’idée a été émise par un cer­tain nombre d’ha­bi­tants du quar­tier de la trans­for­mer en lieu de bien-être, qui plus est, d’en main­te­nir le lien avec l’eau…

Un pro­jet de tran­si­tion éco­lo­gique et sociale

Et pour­quoi pas y ins­tal­ler à la fois un ham­mam et un sauna afin de satis­faire toutes les cultures ? « Iris se déga­ge­rait de toute appar­te­nance à une culture spé­ci­fique, sou­lignent ainsi les por­teurs du pro­jets, mais se reven­dique comme étant citoyenne du monde, à l’i­mage de l’o­ri­gine géo­gra­phique des ser­vices et soins pro­po­sés, le ham­mam venant plu­tôt du Sud, le sauna lui du Nord ».

Porteurs du projet pour une transformation de la piscine Iris en un lieu de vie, interculturel, avec hammam et sauna. © Séverine Cattiaux

Au Patio, samedi 9 décembre 2017, les por­teurs du pro­jet (Alain Manac’h au centre) pour une trans­for­ma­tion de la pis­cine Iris en un lieu de bien-être et bien vivre inter­cul­tu­rel, lors de l’ex­po­si­tion au public des pro­jets de réno­va­tion urbaine. © Séverine Cattiaux

Alain Manac’h, copré­sident de Villeneuve debout, insiste sur ce point : « Il y a un engoue­ment autour de l’i­dée d’en faire un lieu inter­cul­tu­rel. »

En outre, les por­teurs de pro­jet briguent une autre inten­tion, à savoir celle de faire d’Iris « une véri­table oasis urbaine pour par­ti­ci­per à la tran­si­tion sociale et éco­lo­gique […] en s’ins­pi­rant de la stra­té­gie de chan­ge­ment ini­tié par Pierre Rahbi au sein du mou­ve­ment Colibris ».

Vaste pro­gramme qui demande encore à être peau­finé… Cette « oasis urbaine » par­ti­ci­pe­rait tou­te­fois à la lutte contre les îlots de cha­leur en favo­ri­sant, par son archi­tec­ture, une réponse au chan­ge­ment cli­ma­tique, selon les por­teurs du projet.

Des inves­tis­seurs à trouver…

Piscine Iris désaffectée, avant l'incendie de décembre 2017 © Séverine Cattiaux

En bor­dure du « lac » de la Villeneuve, l »ex-pis­cine Iris désaf­fec­tée avant l’in­cen­die de décembre 2017 © Séverine Cattiaux

Demeure l’é­pi­neuse ques­tion des moyens à trou­ver et, donc, des par­te­naires prêts à s’engager finan­ciè­re­ment dans cet ambi­tieux projet.

Les asso­cia­tions ont jus­qu’à fin jan­vier, date du dépôt des can­di­da­tures à Gren’ de pro­jets, pour mettre au point une ébauche de modèle éco­no­mique per­met­tant d’as­su­rer l’au­to­fi­nan­ce­ment de la future oasis urbaine.

Car la Ville n’a pas prévu de débour­ser un seul cen­time… « La réno­va­tion des locaux de la pis­cine pour­rait être prise en charge par l’Anru, [l’agence natio­nale pour la réno­va­tion urbaine, ndlr] », espère Alain Manac’h, copré­sident de Villeneuve debout.

Séverine Cattiaux

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

EN BREF - Le conseiller municipal Rassemblement national de Domène Quentin Feres, membre de la majorité, s'oppose à l'organisation d'une lecture théâtrale du livre La Lire plus

Saint-Égrève : le Chai inau­gure l’hô­pi­tal de jour soins conjoints parents-bébé, « une struc­ture unique en Isère »

FOCUS - Le Centre hospitalier Alpes-Isère (Chai) de Saint-Égrève a inauguré, jeudi 11 avril 2024, l'hôpital de jour soins conjoints parents-bébé. Ouverte en décembre 2023, Lire plus

Chasse-sur-Rhône appelle à l’ap­pli­ca­tion du prin­cipe pol­lueur-payeur pour les PFAS, ou pol­luants éternels

FLASH INFO - La mairie de Chasse-sur-Rhône s'engage contre les PFAS, soit les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées communément désignées comme des "polluants éternels" que l'on Lire plus

Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Meurtre d’une jeune Lyonnaise en Italie : le sus­pect placé sous écrou extra­di­tion­nel et en déten­tion par les juges grenoblois

EN BREF - Le compagnon de la jeune Lyonnaise retrouvée morte poignardée dans le Val d'Aoste, le 5 avril 2024, a été déféré au palais Lire plus

À la Métropole de Grenoble, le débat sur la compétence "nappes souterraines" tourne en eau de boudin
À la Métropole de Grenoble, le débat sur la com­pé­tence « nappes sou­ter­raines » tourne en eau de boudin

FOCUS - Une délibération pour modifier les statuts de la Métropole de Grenoble a donné lieu à de nouveaux échanges au vitriol lors du conseil Lire plus

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Meurtre d’une jeune femme en Italie : son com­pa­gnon inter­pellé à Lyon et déféré au par­quet de Grenoble

EN BREF - Une jeune Lyonnaise de 22 ans a été retrouvée morte poignardée, dans une église, le 5 avril 2024, dans le Val d'Aoste, Lire plus

Flash Info

|

12/04

14h06

|

|

12/04

13h33

|

|

11/04

12h01

|

|

10/04

19h58

|

|

10/04

16h43

|

|

09/04

16h21

|

|

09/04

15h20

|

|

09/04

10h46

|

|

08/04

22h04

|

|

08/04

11h54

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Les stages en immer­sion d’Éric Piolle

Société| « Violeur à la trot­ti­nette » à Grenoble : le sus­pect mis en exa­men et placé en déten­tion provisoire

Culture| Plus de 120 œuvres de Joan Miró à décou­vrir au Musée de Grenoble du 20 avril au 21 juillet 2024

Agenda

Je partage !