Échirolles : un bus de la Tag tou­ché par plu­sieurs tirs d’arme à feu, les conduc­teurs exercent leur droit de retrait

Échirolles : un bus de la Tag tou­ché par plu­sieurs tirs d’arme à feu, les conduc­teurs exercent leur droit de retrait

EN BREF – Un bus de la ligne C7 a été visé par plu­sieurs tirs d’armes à feu au niveau du ter­mi­nus Comboire, à Échirolles, dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 avril 2024. Heureusement, aucun pas­sa­ger n’é­tait à bord et le conduc­teur est res­sorti indemne. Une enquête a été ouverte, tan­dis que tous les conduc­teurs et autres sala­riés de M Tag exercent leur droit de retrait.

Les sala­riés de M Tag appliquent leur droit de retrait

FO M Tag l’a annoncé, mardi 23 avril, vers 10 h 30 : « Tous les conduc­teurs et conduc­trices ainsi que les contrô­leurs et les sala­riés des agences mobi­li­tés appliquent leur droit de retrait. C’est offi­ciel. » Une infor­ma­tion confir­mée par M Tag, dans un com­mu­ni­qué dif­fusé mardi midi.

Aucun bus ni tram­way ne devrait donc cir­cu­ler dans la jour­née de mardi sur le réseau, dans l’en­semble de la métro­pole gre­no­bloise. « Les agences de Grand’Place et SMO (bou­le­vard Vallier) sont éga­le­ment fer­mées tem­po­rai­re­ment », indique la direc­tion. « Seules les lignes affré­tées fonc­tionnent encore ce jour », ajoute-t-elle.

[Encadré ajouté le 23 avril 2024 à 10 h 42, et mis à jour à 14 h 25]

[Article publié le 23 avril 2024 à 10 h 15 et mis à jour à 17 h 37 avec ajout enca­dré réac­tion de la pré­fec­ture] Les faits se sont pro­duits peu avant minuit, lundi 23 avril 2024, au niveau du ter­mi­nus de la ligne C7 dans la zone com­mer­ciale Comboire, à Échirolles. Le bus n°3409 de la Tag a été visé par plu­sieurs coups de feu alors qu’il se trou­vait à l’ar­rêt. « Après consta­ta­tions de la police natio­nale, il s’a­gi­rait de sept tirs avec des balles dont le calibre n’est pas encore iden­ti­fié », ont indi­qué le Syndicat du trans­port et FO M Tag sur les réseaux sociaux.

Un bus de la ligne C7 a été tou­ché par plu­sieurs coups de feu au ter­mi­nus Comboire, à Echirolles, peu avant minuit, lundi 23 avril 2024. © FO M Tag

Les tirs ont tou­ché la par­tie arrière du bus, bri­sant notam­ment une vitre. Le conduc­teur, seul à bord et alors en pause, est indemne, mais extrê­me­ment cho­qué. Celui-ci s’est réfu­gié der­rière le ter­mi­nus, avant d’être éva­cué et mis en sécu­rité. Aucun blessé n’est heu­reu­se­ment à déplo­rer par ailleurs, le bus ne trans­por­tant pas de voyageurs.

Tous les sala­riés de M Tag invi­tés à « exer­cer leur droit de retrait »

La police, aler­tée, s’est ren­due sur les lieux pour pro­cé­der aux consta­ta­tions, ins­pec­tant le bus et les impacts de balles. Des agents de la police natio­nale et de la police scien­ti­fique se trou­vaient encore sur place, mardi matin. « Plusieurs impacts tra­ver­sants et des mor­ceaux de métal ou ogives ont été trou­vés à l’in­té­rieur », note la Direction inter­dé­par­te­men­tale de la police natio­nale de l’Isère (DIPN 38). Une enquête a aus­si­tôt été ouverte.

« Pour demain [mardi] matin, la C7 sera limi­tée à Colonel Manes jus­qu’à nou­vel ordre », ont pré­cisé FO et le Syndicat du trans­port M Tag dans la nuit. « Nous appor­tons notre plein sou­tien à notre col­lègue qui, par miracle, s’en sort sain et sauf », a ajouté ce der­nier. Un conduc­teur tou­jours « très cho­qué » au len­de­main de cet inci­dent, selon FO.

Les tirs ont tou­ché la par­tie arrière du bus, bri­sant notam­ment une vitre. © FO M Tag

Les syn­di­cats de M’Tag lancent désor­mais un aver­tis­se­ment. Estimant que « la limite est fran­chie », le Syndicat du trans­port attend main­te­nant « des actes forts ». « Suite aux évé­ne­ments très graves de la nuit, déci­sion a été prise par les élus FO de la CSSCT (Commission santé, sécu­rité et condi­tions de tra­vail) d’in­vi­ter tous les sala­riés de M Tag à exer­cer leur droit de retrait », annonce FO, mardi 23 avril au matin.

Renforcement de la pré­sence poli­cière « sur les lignes les plus sensibles »

Le pré­fet de l’Isère a réuni, mardi 23 avril au matin, les repré­sen­tants des forces de l’ordre et de la direc­tion de M Tag « pour iden­ti­fier les mesures immé­diates et de moyen terme », indique la pré­fec­ture dans un com­mu­ni­qué. Louis Laugier « condamne fer­me­ment cet acte d’a­gres­sion déli­béré et qui aurait pu être dra­ma­tique pour les agents du ser­vice public ».

Parmi les pre­mières annonces, dès mer­credi 24 avril au matin, « le dis­po­si­tif dédié d’une bri­gade de trans­port en com­mun de la police natio­nale sera déployé sur les lignes les plus sen­sibles, dont celle qui a fait l’ob­jet de tirs » lundi soir. Un ren­for­ce­ment du déploie­ment de vidéo­pro­tec­tion sera éga­le­ment mis « à l’ordre du jour des pro­chaines ins­tances ».

La pré­fec­ture rap­pelle par ailleurs que le pro­cu­reur de la République de Grenoble Éric Vaillant a ordonné l’ou­ver­ture d’une enquête. Ceci « afin d’i­den­ti­fier rapi­de­ment les auteurs de cet acte irres­pon­sable et déli­bé­ré­ment dan­ge­reux », explique-t-elle.

[Encadré ajouté le 23 avril 2024 à 17 h 37]

Manuel Pavard

Auteur

2 réflexions sur « Échirolles : un bus de la Tag tou­ché par plu­sieurs tirs d’arme à feu, les conduc­teurs exercent leur droit de retrait »

  1. Bonsoirs, voilà je reste cho­qué que les per­sonne qui on tirer, sur le bus, soit encore et tou­jours a l’air libres.

    Moi, je trouves ça nor­mal que les chauff­feur des bus, trams, soit en COLERES, et qu’il on comme même le droit de retrait

    sep article
  2. l’État de droit doit reve­nir en France et mettre pour 10 ans tous ces gens dan­ge­reux en prison

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Grenoble : sept nou­veaux bus élec­triques mis en cir­cu­la­tion sur les lignes C3 et C4 du réseau M Tag

FOCUS - Le Smmag et M Tag ont présenté, lundi 22 avril 2024, au dépôt d'Eybens, les sept nouveaux bus électriques mis en circulation prochainement Lire plus

Droit de retrait des conducteurs M Tag: retour à la normale sur le réseau annoncé pour le mercredi 20 avril
Droit de retrait des conduc­teurs M Tag : retour à la nor­male sur le réseau annoncé pour le mer­credi 20 avril

FLASH INFO – Après le droit de retrait exercé par les conducteurs des trams et bus du réseau M Tag mardi 19 avril suite à Lire plus

Suite à l'agression d'une conductrice mardi 19 avril, trams et bus de Grenoble font valoir leur droit de retrait
Suite à l’a­gres­sion d’une conduc­trice mardi 19 avril, trams et bus de Grenoble font valoir leur droit de retrait

FLASH INFO – Suite à l'agression d'une conductrice de tram de la ligne E le 19 avril au matin, le syndicat Force Ouvrière de M'Tag Lire plus

Grenoble : ten­ta­tive d’in­cen­die sur un bus dans le quar­tier Teisseire, une tren­taine de pas­sa­gers évacués

FLASH INFO - Un bus C5 de la Tag a fait l'objet d'une tentative d'incendie de la part d'un ou plusieurs individus, lundi 15 janvier Lire plus

© FO M'Tag
Grenoble : un bus tombé en panne caillassé et sac­cagé dans le quar­tier Mistral

FLASH INFO - Un bus de la Tag, tombé en panne et garé à hauteur de l'avenue Rhin-et-Danube, à Mistral, a fait l'objet d'actes de Lire plus

Force Ouvrière dénonce le projet de déploiement de contrôleurs en civil sur le réseau M Tag
Réseau M Tag : Force ouvrière dénonce le pro­jet de déploie­ment de contrô­leurs en civil

FLASH INFO - Le syndicat Force ouvrière de M Tag dénonce, dans un communiqué en date du 8 avril 2024, un "projet de contrôle des Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !