Chronique Place Gre'net - RCF : Les stages en immersion d'Éric Piolle

Chronique Place Gre’net – RCF : La grogne dans l’Éducation nationale

Chronique Place Gre’net – RCF : La grogne dans l’Éducation nationale

CHRONIQUE – Place Gre’net s’as­so­cie à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chro­nique L’Écho des médias. Notre objec­tif ? Revenir sur une actua­lité, décryp­ter une infor­ma­tion… ou révé­ler les cou­lisses du trai­te­ment d’une nou­velle. Pour cette chro­nique sur RCF épi­sode 74 du lundi 5 février 2024, retour sur la grogne dans l’Éducation nationale.

« Aujourd’hui nous allons par­ler de la grogne dans l’Éducation natio­nale. C’est une grogne qui concerne natu­rel­le­ment l’en­semble du ter­ri­toire, mais qui s’est par­ti­cu­liè­re­ment expri­mée en Isère à l’oc­ca­sion de la mani­fes­ta­tion du 1er février à Grenoble.

Plusieurs cen­taines de per­sonnes, peut-être même plus d’un mil­lier au plus fort du ras­sem­ble­ment, ont ainsi défilé pour deman­der plus de moyens pour les éta­blis­se­ments, des reva­lo­ri­sa­tions sala­riales, ou encore le retrait de cer­taines réformes et de cer­taines orien­ta­tions, comme les nou­velles moda­li­tés du bac­ca­lau­réat ou le Choc des savoirs.

Une mani­fes­ta­tion de l’Éducation natio­nale pas comme les autres

Et cette mani­fes­ta­tion ne res­sem­blait pas for­cé­ment à toutes les autres. D’abord par son suc­cès, car ce n’est pas si sou­vent qu’une mani­fes­ta­tion des per­son­nels de l’Éducation natio­nale attire autant de monde. Notons aussi qu’au-delà même du nombre de mani­fes­tants, l’a­ca­dé­mie de Grenoble fait état de 20 % d’en­sei­gnants gré­vistes dans le pre­mier degré, et même de 25 % dans le second, ce qui est très impor­tant. Du reste, les syn­di­cats estiment ces chiffres bien infé­rieurs à la réalité.

Une autre par­ti­cu­la­rité réside dans la com­po­si­tion même de la mani­fes­ta­tion. Celle-ci s’é­ten­dait en effet beau­coup en lon­gueur mais avec un cer­tain nombre de trouées, sui­vies de “poches” de mani­fes­tants un peu éparses. Et peu de mélange entre les membres des dif­fé­rents syn­di­cats, ou les repré­sen­tants de cer­tains éta­blis­se­ments. Bref, une confi­gu­ra­tion un peu par­ti­cu­lière qui, au pas­sage, ne faci­li­tait pas le tra­vail des journalistes !

Quand les lycéens prennent le contrôle de la manifestation

Les lycéens se sont fait par­ti­cu­liè­re­ment remar­quer. C’est la troi­sième par­ti­cu­la­rité du mou­ve­ment du 1er février. Disons-le tout net : ce sont clai­re­ment les lycéens qui ont fait le show. Ceux-ci n’é­taient pas en tête de cor­tège, mais cela ne les a pas empê­chés de lan­cer des slo­gans et de pous­ser des chants tout le long de la mani­fes­ta­tion, avec un enthou­siasme qui avait de quoi faire regret­ter leurs jeunes années aux mili­tants plus âgés.

Le contraste était sai­sis­sant avec les por­teurs de ban­de­role au pre­mier rang, qui n’ont pas dit un mot tout le long du par­cours. Difficile de leur repro­cher, ils auraient été inaudibles.

En vérité, les lycéens ont donné l’im­pres­sion de prendre le contrôle de la mani­fes­ta­tion, sans for­cé­ment le vou­loir d’ailleurs. Et les slo­gans ne concer­naient pas que l’en­sei­gne­ment : les jeunes ont ainsi appelé à la régu­la­ri­sa­tion des sans-papiers, ou encore à l’ou­ver­ture des fron­tières. Mais ils n’ont pas oublié de réser­ver des ama­bi­li­tés à l’en­droit du Premier ministre Gabriel Attal, ou d’Amélie Oudéa-Castéra, ministre de l’Éducation nationale.

Amélie Oudéa-Castéra vedette de la manifestation

La ministre était d’ailleurs l’autre vedette de la mani­fes­ta­tion. Après ses décla­ra­tions sur l’en­sei­gne­ment public et privé, elle est deve­nue en quelques semaines un sym­bole de l’é­cole à deux vitesses aux yeux des syn­di­cats. Et l’ob­jet de toutes les cri­tiques, voire de tous les quo­li­bets, parmi les ensei­gnants. Elle est désor­mais renom­mée « Amélie Casse-toi-de-là », et la colère ne semble pas près de retom­ber, puisqu’une nou­velle mani­fes­ta­tion est d’ores et déjà annon­cée pour le mardi 6 février.

Bref, on ne pen­sait pas voir de sitôt un ministre de l’Éducation natio­nale plus impo­pu­laire que Jean-Michel Blanquer. Mais Amélie Oudéa-Castéra, éga­le­ment en charge des Jeux olym­piques, a visi­ble­ment trouvé le moyen de faire plus vite, plus haut, et plus fort ! »

Retrouvez ci-des­sous la chro­nique RCF 74 et sa ver­sion radio­pho­nique en cli­quant sur le lec­teur ci-dessous.

Chronique RCF 74 : "La grogne dans l'Éducation nationale".

Chronique RCF 74 : « La grogne dans l’Éducation nationale ».

Chaque lundi midi, retrou­vez la chro­nique L’Écho des médias sur RCF Isère (103.7 FM à Grenoble) en par­te­na­riat avec Place Gre’net. (Cliquer sur l’i­mage pour accé­der à toutes les chroniques.)

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Chronique Place Gre'net - RCF : Les stages en immersion d'Éric Piolle
Chronique Place Gre’net – RCF : La hausse des actes anti­sé­mites en Isère

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF : Les stages en immersion d'Éric Piolle
Chronique Place Gre’net – RCF : Une nou­velle polé­mique à l’Université Grenoble Alpes ?

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF : Les stages en immersion d'Éric Piolle
Chronique Place Gre’net – RCF : La « volonté » de ras­sem­ble­ment des oppo­si­tions de Grenoble

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF : Les stages en immersion d'Éric Piolle
Chronique Place Gre’net – RCF : Le sou­tien de la Ville de Grenoble au Dry January, ou mois sans alcool

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF : Les stages en immersion d'Éric Piolle
Chronique Place Gre’net – RCF : La démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive à Grenoble… et ses limites ?

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF : Les stages en immersion d'Éric Piolle
Chronique Place Gre’net – RCF : Décembre, mois du vote des bud­gets pour les collectivités

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !