Un « pro­blème d’é­du­ca­tion » des patients… Les méde­cins isé­rois « en ont assez » des agres­sions ver­bales et physiques

Un « pro­blème d’é­du­ca­tion » des patients… Les méde­cins isé­rois « en ont assez » des agres­sions ver­bales et physiques

FOCUS - Trois médecins traitées de "feignasses" dans un message anonyme affiché sur leur cabinet à Crolles, le 4 janvier 2024, une généraliste giflée par un patient à Meylan, le 10 janvier... Des faits qui s'ajoutent à la liste des incivilités, menaces, insultes ou agressions vécues par les médecins, de plus en plus souvent pris à partie, en Isère comme partout en France. Inquiets face à la dégradation de la situation, le conseil de l'Ordre et les syndicats dénoncent, pêle-mêle, un "problème d'éducation" des patients, la pénurie de praticiens allongeant les délais de rendez-vous ou encore l'effondrement du système de santé.

"Intolérable", "inadmissible", "incompréhensible", "inqualifiable"... Le Dr Gilles Perrin, médecin généraliste à Grenoble et trésorier du syndicat MG France Isère, n'a pas de mots assez forts pour qualifier la multiplication des agressions visant les médecins ces derniers temps. Un phénomène, à la fois local et national, que "la République française ne peut pas laisser passer", assène-t-il, appelant "l'État à prendre ses responsabilités".

Isère : les médecins s'alarment de la multiplication des agressions

Après les dernières insultes et agressions ayant visé des médecins généralistes à Crolles et Meylan, en janvier 2024, le conseil de l'Ordre et les syndicats tirent la sonnette d'alarme. © demaerre / iStock

Selon le conseil départemental de l'Isère de l'Ordre des médecins, il ne se passe ainsi "pas un seul jour sans que l'on ne recense une agression de personnel médical ou paramédical, qu'elle soit verbale ou physique", sur le territoire du Sud-Isère. Des faits qui peuvent prendre la forme de propos injurieux, mais aussi de menaces, intimidations... Et parfois même de coups, comme le mercredi 10 janvier 2024, à Meylan.

Giflée par un patient qui exigeait un rendez-vous le jour même

Ce jour-là, une médecin généraliste avait été prise à partie et frappée, dans son cabinet, par un patient souffrant de troubles psychiatriques, qui exigeait d'être reçu en consultation sur le champ. Et ce, bien qu'il ait rendez-vous un autre jour. Face au refus de la praticienne, l'homme l'avait violemment agrippée par le bras, puis giflée.

"Le même patient avait déjà agressé un cardiologue", s'émeut Gilles Perrin. Un individu "relevant normalement de la psychiatrie mais n'ayant pas pu être pris en charge en raison du manque de place dans les services psychiatriques", souligne le Dr Pascal Jallon, président du conseil départemental de l'Ordre des médecins, qui s'est constitué partie civile dans ce dossier.

Isère : les médecins s'alarment de la multiplication des agressions

Le conseil départemental de l'Ordre des médecins, présidé par le Dr Pascal Jallon, s'est constitué partie civile pour l'agression d'une généraliste de Meylan, giflée par un patient dans son cabinet, le 10 janvier 2024. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net

 

Recherché, le suspect s'est finalement livré aux gendarmes de Meylan, vendredi 12 janvier, et a été placé immédiatement en garde à vue. Déféré au parquet le lendemain, l'homme de 48 ans a été placé sous contrôle judiciaire jusqu'à son procès devant le tribunal correctionnel de Grenoble, prévu le 2 mai 2024.

Trois médecins de Crolles traitées anonymement de "feignasses"

Cette affaire survenait en outre moins d'une semaine après un autre cas ayant fortement ému la profession. Jeudi 4 janvier 2024, trois femmes médecins généralistes, installées à Crolles, ont en effet découvert, scotché sur la boîte aux lettres de leur cabinet, un message anonyme avec les propos suivants : "Deux mois pour rendez-vous, feignasses !" Une insulte très mal vécue par les trois consœurs, au vu de leur investissement professionnel.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 73 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Une grève des médecins généralistes très suivie en Isère le vendredi 13 octobre... et les jours suivants
Une grève des méde­cins géné­ra­listes très sui­vie en Isère le ven­dredi 13 octobre… et les jours suivants

EN BREF - Les médecins généralistes sont en grève, en Isère comme sur l'ensemble du territoire national, pour demander une revalorisation sensible des cotisations et Lire plus

Les médecins de l'Isère signent un protocole sur le signalement des violences conjugales avec les parquets de Grenoble et de Bourgoin-Jallieu
Les méde­cins de l’Isère signent un pro­to­cole sur le signa­le­ment des vio­lences conju­gales avec les par­quets de Grenoble et de Bourgoin-Jallieu

FLASH INFO - Le Conseil départemental de l'Ordre des médecins de l'Isère a signé un "protocole relatif à l’aide au repérage et au signalement par Lire plus

Plus de 200 médecins du CHU de Grenoble appellent à la grève et au rassemblement jeudi 26 janvier 2023
Plus de 200 méde­cins du CHU de Grenoble appellent à la grève et au ras­sem­ble­ment jeudi 26 jan­vier 2023

FLASH INFO - Plus de 200 médecins du CHU Grenoble-Alpes, accompagnés de plusieurs médecins généralistes isérois, lancent un "Appel des médecins hospitaliers pour rétablir sans Lire plus

Visite des locaux temporaires préfigurant le futur centre de santé de Saint-Égrève. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Saint-Égrève : un nou­veau centre de santé pour opti­mi­ser l’offre de soins et favo­ri­ser l’ins­tal­la­tion de médecins

FOCUS - Soucieuse d'optimiser l'offre de soins et de favoriser l'installation de médecins sur sa commune, la Ville de Saint-Égrève a décidé de créer un Lire plus

L’Isère a perdu 10% de ses médecins généralistes en dix ans.
Le dis­po­si­tif Isère Médecins pro­longé pour atti­rer 80 géné­ra­listes et élargi aux infir­miers et dentistes

EN BREF - Le Département va prolonger son dispositif Isère Médecins en vue d'accueillir 80 généralistes de plus. Il l'élargit également à d'autres professions : Lire plus

Le Département de l'Isère annonce l'installation de 132 médecins en Isère via son dispositif Isère médecins
Le Département de l’Isère annonce l’ins­tal­la­tion de 132 méde­cins en Isère via son dis­po­si­tif Isère médecins

FLASH INFO — Cent-trente-deux nouveaux médecins en Isère "grâce au Département"? Tel est le chiffre annoncé par le Conseil départemental de l'Isère, qui dresse ainsi Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !