L’Isère a perdu 10% de ses médecins généralistes en dix ans.

Le dis­po­si­tif Isère Médecins pro­longé pour atti­rer 80 géné­ra­listes et élargi aux infir­miers et dentistes

Le dis­po­si­tif Isère Médecins pro­longé pour atti­rer 80 géné­ra­listes et élargi aux infir­miers et dentistes

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – Le Département va pro­lon­ger son dis­po­si­tif Isère Médecins en vue d’ac­cueillir 80 géné­ra­listes de plus. Il l’é­lar­git éga­le­ment à d’autres pro­fes­sions : les infir­miers en pra­tique avan­cée et les den­tistes seront inci­tés à s’ins­tal­ler sur le territoire.

Quatre-vingt-douze nou­veaux méde­cins géné­ra­listes ins­tal­lés sur le ter­ri­toire de l’Isère depuis 2017. C’est ce qu’a per­mis le dis­po­si­tif Isère Médecins, porté par Jean-Pierre Barbier, pré­sident du Département, et sa vice-pré­si­dente à la santé, Annie Pourtier. Ce dis­po­si­tif octroie en effet 56 000 euros aux internes en méde­cine qui s’engagent à exer­cer au moins 570 jours dans une zone de “désert médi­cal” en Isère.

Jean-Pierre Barbier président Isère Annie Pourtier santé Isère

Jean-Pierre Barbier, pré­sident de l’Isère (au centre) et la vice-pré­si­dente à la santé, Annie Pourtier, vont élar­gir le dis­po­si­tif Isère Médecins.

L’enjeu est de taille : en une décen­nie, l’Isère a perdu 10% de ses méde­cins géné­ra­listes. Mais sur­tout la moi­tié des quelque 1200 pra­ti­ciens du dépar­te­ment a plus de 55 ans… et pour­rait donc être à la retraite d’ici une dizaine d’années. Si l’objectif de départ était de recru­ter 60 méde­cins géné­ra­listes, le Département veut ainsi aller plus loin. « Notre objec­tif est d’attirer 80 méde­cins sup­plé­men­taires d’ici 2028″, année de fin de man­dat pour Jean-Pierre Barbier.

En paral­lèle au dis­po­si­tif Isère Médecins, le Département pré­voit par ailleurs de sala­rier plu­sieurs géné­ra­listes. Ceux-ci exer­ce­ront éga­le­ment dans les ter­ri­toires les plus en ten­sion. Ils seront ins­tal­lés dans trois centres de santé que le Département va créer. Ce pour un coût total de fonc­tion­ne­ment qui devrait s’é­le­ver à 600 000 euros par an.

Un dis­po­si­tif élargi à d’autres professions

Si l’installation des méde­cins géné­ra­listes reste « la prio­rité prin­ci­pale » du Département, le dis­po­si­tif d’aides va s’étendre à d’autres pra­ti­ciens. En pre­mier lieu, aux infir­miers en pra­tique avan­cée (IPA), une nou­velle caté­go­rie de pro­fes­sion para­mé­di­cale. Ces infir­miers aux com­pé­tences élar­gies peuvent rem­pla­cer les méde­cins géné­ra­listes pour cer­tains actes. Le Département va ainsi créer 30 bourses de 22 500 euros, dis­tri­buées sur trois ans aux IPA s’engageant à tra­vailler au moins deux ans dans une zone prioritaire.

Refoulé du centre dentaire du GHM faute de pass sanitaire, un patient porte plainte auprès de la CPAM

Les den­tistes seront éga­le­ment inci­tés à s’ins­tal­ler en Isère. DR

Les den­tistes seront éga­le­ment concer­nés par des inci­ta­tions à l’installation en Isère. Une pro­fes­sion qui manque cruel­le­ment dans le dépar­te­ment, où l’objectif sera aussi d’en sala­rier en par­te­na­riat avec des mai­sons de santé. Dix bourses de 35 000 euros cha­cune seront allouées dans ce cadre aux étu­diants en odon­to­lo­gie volontaires.

Eux aussi devront s’engager à exer­cer au moins deux ans sur le ter­ri­toire. Mais, contrai­re­ment aux méde­cins trai­tants, les den­tistes n’auront pas d’aide à l’installation. Le Département pré­voit en paral­lèle la créa­tion d’un bus den­taire, qui sillon­nera les zones prio­ri­taires de l’Isère.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Raphaëlle Lavorel

Auteur

1 commentaire sur « Le dis­po­si­tif Isère Médecins pro­longé pour atti­rer 80 géné­ra­listes et élargi aux infir­miers et dentistes »

  1. Bonjour
    Je suis infir­mière en pra­tique avan­cée (IPA) en néphro­lo­gie, dia­lyse et trans­plan­ta­tion. Je suis diplô­mée depuis 1 an.
    Recherchez-vous uni­que­ment des IPA en patho­lo­gie chro­nique stabilisée ?

    Cordialement
    Mme Benaïche Nassima

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le groupe Avec lance une opération de recrutement avec trois embauches prévues pour Grenoble
Le groupe Avec lance une opé­ra­tion de recru­te­ment avec trois embauches pré­vues pour Grenoble

FLASH INFO – Le groupe Avec (ex-Doctegestio), repreneur du Groupement hospitalier mutualiste de Grenoble, annonce lancer une "opération éclair de recrutement" du 13 juin au Lire plus

Emploi, transports, équipements... L'Insee dresse le portrait des dix circonscriptions de l'Isère
Emploi, trans­ports, équi­pe­ments… Le por­trait des dix cir­cons­crip­tions de l’Isère dressé par l’Insee

FOCUS - À l'occasion des élections législatives, l'Insee a réalisé une série de dix études sur les circonscriptions de l'Isère. Et dressé ainsi un portrait Lire plus

Le Département de l'Isère annonce l'installation de 132 médecins en Isère via son dispositif Isère médecins
Le Département de l’Isère annonce l’ins­tal­la­tion de 132 méde­cins en Isère via son dis­po­si­tif Isère médecins

FLASH INFO — Cent-trente-deux nouveaux médecins en Isère "grâce au Département"? Tel est le chiffre annoncé par le Conseil départemental de l'Isère, qui dresse ainsi Lire plus

© Medicalps
“Médecine de demain” : le clus­ter des tech­no­lo­gies de la santé Medicalps a fêté ses 20 ans

FOCUS - Medicalps fêtait ses 20 ans, ce mardi 15 mars 2022 au World Trade Center de Grenoble, en présence de Christophe Ferrari, président de Lire plus

Privé de revalorisation, SOS Médecins Grenoble n'exclut pas de mettre fin aux visites à domicile
Privé de reva­lo­ri­sa­tion, SOS Médecins Grenoble n’ex­clut pas de mettre fin aux visites à domicile

EN BREF — Écartés d'une convention de revalorisation des visites à domicile, les praticiens de SOS Médecins crient leur colère. Le président de SOS Médecins Lire plus

Fronde à Grenoble d’un col­lec­tif de pro­fes­sion­nels de santé mobi­lisé contre l’état d’urgence sanitaire

REPORTAGE - Un collectif de professionnels de la santé et des secteurs social et médico-social organisait une conférence de presse ce mardi 7 septembre 2021 Lire plus

Flash Info

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

|

11/08

17h55

|

|

11/08

16h56

|

|

11/08

16h19

|

|

11/08

15h45

|

|

11/08

11h00

|

Les plus lus

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Environnement| L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

Environnement| Canicule : le dépar­te­ment de l’Isère passe en alerte jaune à comp­ter du samedi 6 août 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin