StopMicro revendique une "victoire" après la suspension du projet d'extension de Soitec sur Bernin

Extension de STMicroelectronics à Crolles : pour l’en­quête publique, « les dés sont pipés », selon le col­lec­tif STop Micro

Extension de STMicroelectronics à Crolles : pour l’en­quête publique, « les dés sont pipés », selon le col­lec­tif STop Micro

FOCUS – L’enquête publique sur l’ex­ten­sion de l’u­sine STMicroelectronics de Crolles a débuté le 28 août 2023 et se pour­sui­vra jus­qu’au 9 octobre. Mais le col­lec­tif STop Micro dénonce une « mas­ca­rade », esti­mant que « les dés sont pipés ». Celui-ci accuse par ailleurs l’in­dus­triel d’a­voir menti sur la consom­ma­tion d’eau du site isé­rois, lors d’une réunion à la pré­fec­ture, en juin der­nier. Le col­lec­tif pour­suit donc sa mobi­li­sa­tion contre l’ac­ca­pa­re­ment de l’eau en orga­ni­sant notam­ment une « bai­gnade party » dans le ruis­seau de Craponoz, entre ST et Soitec, ce samedi 9 septembre.

« Les dés sont pipés dès le départ. (…) Nous n’at­ten­dons rien de ce simu­lacre démo­cra­tique. » Le col­lec­tif STop Micro ne mâche pas ses mots concer­nant l’en­quête publique rela­tive à l’ex­ten­sion de l’u­sine STMicroelectronics de Crolles. Débutée le 28 août 2023, celle-ci s’a­chè­vera le 9 octobre avec, au menu, deux réunions publiques et sept per­ma­nences avec le com­mis­saire enquê­teur. Le dos­sier sera, lui, consul­table dans les mai­ries de Crolles et Bernin.

Extension de ST Crolles : STop Micro dénigre l'enquête publique

Vue en juillet 2022 du site sur lequel est construite la nou­velle méga-fab de semi-conduc­teurs de STMicroelectronics, à Crolles. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Mais pour le col­lec­tif, qui lutte depuis fin 2022 contre le « pillage de l’eau potable » par l’in­dus­trie locale, cette réunion publique ne vise qu’à « rendre accep­table » le pro­jet porté par STMicroelectronics et la société amé­ri­caine GlobalFoundries. « Un chan­tier, déjà décidé (au niveau euro­péen, dans le cadre de l’European Chips Act), déjà annoncé (par Emmanuel Macron en juillet 2022), déjà financé (2,9 mil­liards d’argent public pour un bud­get glo­bal de 5,7 mil­liards) », souligne-t-il.

L’enquête publique n’a « qu’un avis consultatif »

Avec cette méga-fab pré­sen­tée en grande pompe lors du dépla­ce­ment pré­si­den­tiel à Crolles, l’an passé, le site isé­rois de ST entend « dou­bler sa pro­duc­tion de semi-conduc­teurs d’ici 2026, et tri­pler dans le même temps sa consom­ma­tion d’eau », pré­cise STop Micro, dans un com­mu­ni­qué daté du 28 août.

Emmanuel Macron s’est rendu à Crolles le 12 juillet 2022 pour annon­cer en grande pompe le pro­jet d’ex­ten­sion de l’u­sine ST, porté conjoin­te­ment par le fabri­cant franco-ita­lien et la société amé­ri­caine GlobalFoundries. © Joël Kermabon – Place Gre’net (cap­ture d’écran)

Sans attendre les conclu­sion de l’en­quête publique, l’en­tre­prise comme le gou­ver­ne­ment pré­voient déjà une livrai­son début 2024 pour la pre­mière unité de pro­duc­tion. « Le minis­tère de l’Économie a même annoncé, dans un com­mu­ni­qué de presse du 5 juin 2023, que la pro­duc­tion de cette “méga-usine” aurait déjà com­mencé. Ce qui est faux, mais montre bien l’état d’esprit des auto­ri­tés quant à ce pro­jet », dénonce le collectif.

Ce der­nier qua­li­fie ainsi l’en­quête publique de « mas­ca­rade », assu­rant que « les déci­sions sont déjà prises ». De fait, estime STop Micro, citant le cher­cheur Frédéric Graber, « les enquêtes publiques ne sont jamais que des dis­po­si­tifs d’accompagnement et de légi­ti­ma­tion des pro­jets indus­triels ser­vant à dis­cré­di­ter les cri­tiques ». Elles n’ont « qu’un avis consul­ta­tif » et même si celui-ci s’a­vé­rait défa­vo­rable, cela « ne suf­fira pas à entra­ver l’ex­ten­sion », la pré­fec­ture pou­vant « pas­ser outre ».

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 67 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Une réflexion sur « Extension de STMicroelectronics à Crolles : pour l’en­quête publique, « les dés sont pipés », selon le col­lec­tif STop Micro »

  1. D’un côté, oui il faut pré­ser­ver les res­sources et impo­ser aux indus­triels de mettre en œuvre des pro­cé­dés éco­nomes en eau. Mais de l’autre, est-ce que tous les oppo­sants sont-ils irré­pro­chables ? C’est à dire , pas de télé­phone por­table, ni de voi­ture ou vélo élec­trique ? Car des puces, on ne peut plus s’en pas­ser. Tu veux ins­tal­ler un poêle à gra­nules… des puces, des pan­neaux pho­to­vol­taïques… des puces, tout maté­riel à éco­no­mie d’éner­gie néces­site des puces… Un mal pour un bien, non ?

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tribune libre: "un observatoire de l’eau ne peut être au service d’une vision politique, encore moins d’une industrie"
Crolles : le col­lec­tif STop Micro décline l’in­vi­ta­tion à un ate­lier-débat sur l’eau, dénon­çant le sou­tien d’EELV à STMicroelectronics

FOCUS - Le groupe EELV Grésivaudan organise ce lundi 5 juin 2023 au soir, à Crolles, un atelier-débat sur le thème de l'eau, dans le Lire plus

Rassemblement des collectifs STop Micro et Grignon, le 15 mai 2023, devant l'Agora, à Saint-Ismier, pour interpeller les élus du Grésivaudan sur le "pillage" de l'eau et des terres par les industriels, notamment STMicro et Soitec. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Saint-Ismier : deux col­lec­tifs inter­pellent les élus du Grésivaudan sur l’ac­ca­pa­re­ment de l’eau et des sols par les industriels

FOCUS - Les collectifs STop Micro et Grignon organisaient, lundi 15 mai 2023, un rassemblement devant l'Agora à Saint-Ismier, en marge du conseil communautaire du Lire plus

Des centaines de personnes ont manifesté à Crolles contre l'accaparement de l'eau potable par STMicroelectronics. © Joël Kermabon - Place Gre'net
« De l’eau, pas des puces » : des cen­taines de mani­fes­tants à Crolles contre l’ac­ca­pa­re­ment de l’eau par STMicroelectronics

FOCUS - À l'appel du collectif STop Micro, des centaines de personnes ont manifesté samedi 1er avril 2023 entre Brignoud et Crolles sous le mot Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net (capture d'écran)
Crolles : Emmanuel Macron en visite à STMicroelectronics pour le lan­ce­ment de la nou­velle usine de semi-conducteurs

REPORTAGE VIDEO - Emmanuel Macron s'est rendu à Crolles (Isère), ce mardi 12 juillet 2022, pour visiter le site de STMicroelectronics. Un déplacement destiné à Lire plus

La sécheresse se maintient dans le Nord-Isère avec plusieurs territoires classées en alerte renforcée
La séche­resse s’ag­grave en Isère, avec cer­tains ter­ri­toires clas­sés en alerte ren­for­cée : de quoi ravi­ver la colère du col­lec­tif StopMicro38

FOCUS - Si la situation n'est pas aussi critique qu'en 2022, l'Isère n'en fait pas moins face à la sécheresse, et plusieurs territoires du Nord-Isère Lire plus

StopMicro revendique une "victoire" après la suspension du projet d'extension de Soitec sur Bernin
Journée mon­diale de l’eau : face aux indus­triels de l’élec­tro­nique, le col­lec­tif STop Micro appelle à la mobi­li­sa­tion le 1er avril 2023

FOCUS - Une dizaine de militants du collectif STop Micro se sont réunis devant les locaux (fermés) d'Eaux de Grenoble Alpes, ce mercredi 22 mars Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !