Grenoble : mani­fes­ta­tion du col­lec­tif STop Micro contre le « pillage » de l’eau potable par STMicroelectronics et Soitec

Grenoble : mani­fes­ta­tion du col­lec­tif STop Micro contre le « pillage » de l’eau potable par STMicroelectronics et Soitec

FOCUS - Une soixantaine de manifestants se sont rassemblés devant la SPL Eaux de Grenoble Alpes, ce mercredi 14 décembre 2022, à l'appel du nouveau collectif STop Micro. Ils dénoncent le "pillage" de l'eau potable par l'industrie locale des semi-conducteurs, à savoir STMicroelectronics à Crolles et Soitec à Bernin. Avec l'extension de l'usine de ST, annoncée en juillet par Emmanuel Macron, la consommation d'eau des deux sociétés sur leurs sites isérois devrait en effet atteindre 29 000 m3 par jour, soit 336 litres à la seconde, à l'horizon 2023-2024. Une hérésie selon le collectif, qui raille le silence des élus EELV et la complicité des pouvoirs publics.

[Article publié le 15 décembre 2022 à 22 h 34 et mis à jour le 27 décembre 2022 à 17 heures, suite à une communication de ST] Le 12 juillet 2022, Emmanuel Macron s'était rendu à Crolles pour lancer en grande pompe l'extension de l'usine de STMicroelectronics. Un projet accueilli par des réactions positives quasi unanimes au sein de la classe politique locale. De rares voix discordantes s'étaient toutefois inquiétées, à l'image de la CGT ST France, de l'impact environnemental de cette méga-fab. Et certains militants pointaient alors plus précisément "le pillage de l'eau" par l'industrie des semi-conducteurs, phénomène risquant de s'aggraver avec ce projet.

Manifestation contre le "pillage" de l'eau des industriels

Une soixantaine de manifestants se sont rassemblés devant la SPL Eaux de Grenoble, ce mercredi 14 décembre 2022, pour protester contre le "pillage" de l'eau potable par STMicroelectronics et Soitec. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Ce mercredi 14 décembre 2022, une soixantaine d'entre eux se sont rassemblés devant le bâtiment des Eaux de Grenoble Alpes3Société publique locale comptant 63 collectivités actionnaires, dont trois principales : Grenoble Alpes Métropole (67 %), Grenoble (20 %) et la communauté de communes Le Grésivaudan (12 %), à l'appel du nouveau collectif STop Micro. Le mot d'ordre, illustré par une banderole déployée sur la place Vaucanson: "De l'eau, pas des puces".

"C'est la régie des eaux qui donne les autorisations pour le pompage de l'eau potable destinée aux industriels locaux fabriquant les puces, notamment STMicroelectronics et Soitec", justifie Fab, membre du collectif.

Les fabricants ont besoin d'eau extra-pure pour nettoyer les plaques de silicium

Le secteur des semi-conducteurs est en effet extrêmement gourmand en eau. Selon STop Micro, près de 1 700 litres d'eau sont ainsi nécessaires "pour nettoyer une seule plaquette de silicium, sur laquelle sont gravés des circuits électroniques". Et pas de n'importe quelle qualité. "On ne peut pas utiliser d'eau traitée pour les puces car il y a notamment du chlore, qui pourrait abîmer les composants", explique Fab.

Grenoble: manifestation contre le "pillage" de l'eau par ST et Soitec. Grenoble : manifestation contre le "pillage" de l'eau des industriels

Les manifestants reprochent à la SPL Eaux de Grenoble de donner les autorisations aux industriels pour le pompage de l'eau potable. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Comme le rappelle en effet une enquête du Postillon, parue dans le numéro de l'hiver 2022-2023, "les multinationales de la micro-électronique ont besoin d’eau extra-pure et se servent dans les réservoirs de l’eau de Grenoble". Une eau qui, justement, est "réputée d’excellente qualité", souligne le journal satirique, ajoutant qu'il n'existe cependant "pas de réserves illimitées".

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 71 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

5 commentaires sur « Grenoble : mani­fes­ta­tion du col­lec­tif STop Micro contre le « pillage » de l’eau potable par STMicroelectronics et Soitec »

  1. Encore des éco­lo­gistes qui veulent blo­quer la ré indus­tria­li­sa­tion du pays.
    Avec eux, tout est pretexte.

    sep article
  2. L’eau « pom­pée » est sans doute fil­trée puis reje­tée non ? Un article qui ne donne que le nombre de L en entrée est juste du buzz.

    Donnez nous de l’info svp

    sep article
  3. L’eau pom­pée jui­nen amont est reje­tée en aval, pas sur de com­prendre quel est le pro­blème. ST ne détruit pas l’eau qu’il utilise..

    sep article
  4. sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

© Joël Kermabon - Place Gre'net (capture d'écran)
STMicroelectronics Crolles : la CGT reste cri­tique sur l’im­pact social et envi­ron­ne­men­tal du par­te­na­riat avec GlobalFoundries

FOCUS - La direction de STMicroelectronics a organisé un comité social et économique (CSE) central, le 21 juillet 2022, pour répondre aux interrogations des représentants Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net (capture d'écran)
Crolles : Emmanuel Macron en visite à STMicroelectronics pour le lan­ce­ment de la nou­velle usine de semi-conducteurs

REPORTAGE VIDEO - Emmanuel Macron s'est rendu à Crolles (Isère), ce mardi 12 juillet 2022, pour visiter le site de STMicroelectronics. Un déplacement destiné à Lire plus

Le bassin versant du Drac et de la Romanche alimente en eau la grande région urbaine de Grenoble. Un réservoir à mieux protéger.
État des eaux en Rhône-Alpes : la moi­tié des rivières en bon état mais une qua­lité mena­cée par le chan­ge­ment cli­ma­tique et les acti­vi­tés humaines

FOCUS - L'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse a publié, à la mi-novembre 2022, son nouveau rapport sur l'état des eaux. S'appuyant sur 5,5 millions Lire plus

Aide sur la facture d'eau: 9615 ménages concernés pour 2022, la Métro annonce pérenniser le dispositif
Sécheresse : le point sur les réserves d’eau potable et la nappe phréa­tique de Grenoble et son agglomération

DECRYPTAGE - La Métropole de Grenoble fait-elle face à la menace d'un manque d'eau potable? Alors que son territoire (et l'ensemble du territoire isérois) est Lire plus

Soitec, le CEA, STMicro et GlobalFoundries s'allient autour des nouvelles technologies FD-SOI
Soitec, le CEA, STMicro et GlobalFoundries s’al­lient autour des nou­velles tech­no­lo­gies FD-SOI

FLASH INFO – Une alliance au sommet dans le monde de l’infiniment petit? C'est, en quelque sorte, ce qu'ont annoncé le CEA, GlobalFoundries, STMicroelectronics et Lire plus

Intérieur de l'usine STMicroelectronics. © Artechnic
STMicroelectronics va inves­tir 1 mil­liard d’eu­ros à Crolles pour répondre à la demande en com­po­sants électroniques

FLASH INFO - STMicroelectronics va investir 3,6 milliards d'euros, dont un milliard en Isère, en 2022, afin de répondre à la demande mondiale en composants Lire plus

Flash Info

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

|

30/01

19h26

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Agenda

Je partage !