Actualité

Le tribunal judiciaire de Grenoble, vendredi 11 août 2013. © Martin de Kerimel - Place Gre'net

Deux hommes condam­nés après le sur­vol par un drone de la pri­son de Grenoble-Varces

Deux hommes condam­nés après le sur­vol par un drone de la pri­son de Grenoble-Varces

FLASH INFO – La 5e chambre cor­rec­tion­nelle du tri­bu­nal judi­ciaire de Grenoble a jugé en com­pa­ru­tion immé­diate, ce ven­dredi 11 août 2023, deux hommes de 20 et 22 ans pour une par­ti­ci­pa­tion à l’en­voi de colis par drone, à l’in­té­rieur du centre péni­ten­tiaire de Grenoble-Varces.

Il était 1h10 du matin, le 8 août 2023, quand les gen­darmes ont été aler­tés pour un drone volant au-des­sus du centre péni­ten­tiaire de Grenoble-Varces. Sur le ter­rain, des chas­seurs alpins leur ont d’a­bord confirmé avoir vu un engin de ce type effec­tuer deux vols. Les gen­darmes ont ensuite pu pro­cé­der à l’in­ter­pel­la­tion de deux indi­vi­dus. À leur approche, ces der­niers avaient d’a­bord pris la fuite et s’é­taient cachés dans de hautes herbes. L’administration péni­ten­tiaire a fina­le­ment retrouvé neuf colis à l’in­té­rieur de la prison.

Isaac B. et Guillaume T. ont donc cha­cun eu à en répondre devant la jus­tice, sur des chefs dif­fé­rents tou­te­fois. Pour Stéphanie Papy, pro­cu­reure, l’af­faire n’en est pas moins sérieuse et les faits consti­tuent bien « une livrai­son illé­gale ». En outre, l’u­sage d’un drone réclame « un mini­mum d’or­ga­ni­sa­tion pour obte­nir un maxi­mum d’ef­fi­ca­cité ». La magis­trate a tou­te­fois bien dis­tin­gué les deux pré­ve­nus. Au terme de son réqui­si­toire, elle n’a pas réclamé la même peine pour cha­cun d’eux.

Une ver­sion des faits dif­fé­rente pour chaque prévenu

La pro­cu­reure est d’a­bord reve­nue sur le cas de Guillaume T. En pre­mier lieu, il aurait « inventé un scé­na­rio met­tant en cause un troi­sième indi­vidu ». Son idée ? Peut-être de “cou­vrir” Isaac B. Ce der­nier, quant à lui, aurait donné plu­sieurs expli­ca­tions dif­fé­rentes à sa pré­sence sur les lieux ce soir-là. Tout en men­tant sur son iden­tité et en refu­sant de don­ner le code de déver­rouillage de son télé­phone por­table lors de son interpellation.

Dans son jugement pour cette affaire de drone, la 5e chambre correctionnelle a bien fait un distinguo entre les deux prévenus. Même si, au final, la peine est presque la même pour les deux. © Martin de Kerimel - Place Gre'net

Dans son juge­ment, la 5e chambre cor­rec­tion­nelle a bien fait un dis­tin­guo entre les deux pré­ve­nus. Même si, fina­le­ment, la peine est presque la même pour les deux. © Martin de Kerimel – Place Gre’net

Le tri­bu­nal a, lui aussi, fait le dis­tin­guo entre les deux pré­ve­nus en pro­non­çant leur condam­na­tion. Guillaume T. écope d’une peine de six mois d’emprisonnement et de la révo­ca­tion d’un sur­sis pré­cé­dent. Cela aurait pu le conduire à pas­ser neuf mois der­rière les bar­reaux, mais un amé­na­ge­ment de sa peine sera pos­sible avec le port d’un bra­ce­let élec­tro­nique.

Isaac B., lui, a été condamné à neuf mois d’emprisonnement – avec là encore, un amé­na­ge­ment pos­sible – et, pour avoir menti sur son iden­tité réelle, à 600 euros d’a­mende. Les deux hommes seront donc convo­qués devant le juge d’ap­pli­ca­tion des peines. Au sor­tir de la salle d’au­dience, aucun de leurs avo­cats n’a­vait d’in­for­ma­tion à don­ner sur une éven­tuelle pro­cé­dure d’ap­pel de leur part.

Martin de Kerimel

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Agression de la maire de Chantepérier : une habi­tante de 50 ans condam­née à deux mois de pri­son avec sursis

REPORTAGE - Une habitante de Chantepérier (Isère), âgée de 50 ans, comparaissait, ce vendredi 4 août 2023, devant le tribunal correctionnel de Grenoble, pour l'agression Lire plus

Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Trafic de cocaïne à Tullins : trois femmes, mères de familles de 28 à 33 ans, et l’ex-com­pa­gnon de l’une d’elles condamnés

EN BREF - Trois femmes âgées de 28, 32 et 33 ans et un homme de 27 ans, impliqués dans un trafic de cocaïne alimentant Lire plus

Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : un homme condamné à cinq ans de pri­son pour tra­fic de stu­pé­fiants et blan­chi­ment d’argent

FLASH INFO - Un trafiquant de stupéfiants multirécidiviste a été condamné, mardi 7 mars 2023, à cinq ans de prison, par le tribunal correctionnel de Lire plus

La plainte de Stéphane Gemmani pour harcèlement au sein de M Tag classée sans suite
Attaqué en dif­fa­ma­tion par le chi­rur­gien gre­no­blois Hervé Vouaillat, Jean-Marc Morandini relaxé pour des rai­sons de procédure

FLASH INFO - Le réquisitoire du représentant du ministère public avait été pour le moins sévère... mais les juges en ont décidé autrement dans leur Lire plus

Guy Tuscher, colistier Ensemble à Gauche, lors du conseil municipal de lundi 4 février 2019 © Joël Kermabon - Place Gre'net
Procès en appel de l’af­faire de la Fête des Tuiles : l’an­cien élu Guy Tuscher conteste la ver­sion d’Éric Piolle, qua­li­fiée de « légende »

FOCUS - Ancien conseiller municipal de la majorité Piolle, de 2014 à son exclusion fin 2016, Guy Tuscher livre, dans une lettre adressée à la Lire plus

Flash Info

|

21/06

18h40

|

|

21/06

16h26

|

|

20/06

19h54

|

|

19/06

17h16

|

|

19/06

11h28

|

|

19/06

8h08

|

|

18/06

21h58

|

|

18/06

14h24

|

|

18/06

10h25

|

|

14/06

8h26

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : Des élec­tions légis­la­tives… sous le signe de la confusion ?

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution

Politique| Hugo Prévost, can­di­dat Nouveau Front popu­laire sur la pre­mière cir­cons­crip­tion de l’Isère : « une démons­tra­tion de force républicaine »

Agenda

Je partage !