Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Agression de la maire de Chantepérier : une habi­tante de 50 ans condam­née à deux mois de pri­son avec sursis

Agression de la maire de Chantepérier : une habi­tante de 50 ans condam­née à deux mois de pri­son avec sursis

REPORTAGE - Une habitante de Chantepérier (Isère), âgée de 50 ans, comparaissait, ce vendredi 4 août 2023, devant le tribunal correctionnel de Grenoble, pour l'agression de la maire de cette commune du Valbonnais, le 18 juillet précédent. Christelle Meheut avait été prise à partie à la sortie du conseil municipal pour un différend lié à une histoire de voirie. La prévenue a été condamnée à deux mois de prison avec sursis et à verser 1 500 euros à l'édile, au titre du préjudice moral.

Ce sont deux visions qui se sont affrontées devant le tribunal correctionnel de Grenoble, ce vendredi 4 août 2023. D'un côté, parties civiles et parquet rappelant le "contexte de tous les actes commis à l'encontre des élus". De l'autre, la défense invoquant une "affaire d'ordre privé". Jugée pour l'agression de la maire de Chantepérier, le 18 juillet précédent, une habitante de la petite commune du Valbonnais, âgée de 50 ans, a été condamnée à deux mois de prison avec sursis ainsi qu'à verser 1 500 euros à la victime, au titre du préjudice moral.

Deux mois avec sursis pour l'agression de la maire de Chantepérier

Au centre, la maire de Chantepérier Christelle Meheut (absente à l'audience), agressée en sortant du conseil municipal, le 18 juillet 2023, par une habitante de la commune, qui a été condamnée à deux mois de prison avec sursis le 4 août. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Les faits s'étaient produits en début de soirée, à la sortie du conseil municipal. Prise à partie par la quinquagénaire pour un conflit lié à un problème de voirie, Christelle Meheut accuse celle-ci de l'avoir violemment poussée, giflée, et de lui avoir tiré les cheveux. Interpellée le lendemain, l'habitante avait été placée en garde à vue, puis sous contrôle judiciaire, dans l'attente de son procès pour "violences avec ITT inférieure à huit jours sur personne chargée d’une mission de service public".

"Il faut protéger nos élus" pour l'avocat de la maire de Chantepérier

Avant l'audience, les deux parties ont d'emblée développé deux interprétations radicalement différentes de cette affaire. Me Benjamin Djeffal, avocat de la maire de Chantepérier et de l'Association des maires de l'Isère (AMI), a ainsi souligné que les élus étaient aujourd'hui "de plus en plus confrontés à la grogne de leurs administrés et à de la violence".

Deux mois avec sursis pour l'agression de la maire de Chantepérier

Me Benjamin Djeffal, avocat de la maire de Chantepérier Christelle Meheut et de l'Association des maires de l'Isère. © Manuel Pavard - Place Gre'net

"Il faut protéger nos élus", a-t-il imploré, car "il ne faudrait pas qu'il y ait une crise de vocation". Pour Me Djeffal, ces faits ne sont "pas admissibles" et "pas acceptables". Il a donc indiqué qu'il attendait "une position ferme du tribunal". Un souhait exprimé uniquement au nom de l'AMI, a précisé l'avocat, Christelle Meheut, absente à l'audience, ne souhaitant quant à elle faire aucun commentaire.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 71 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Isère : la maire de Chantepérier agres­sée en sor­tant du conseil muni­ci­pal, la sus­pecte jugée le 4 août 2023

FLASH INFO - La maire de Chantepérier (Isère), dans le Valbonnais, a été agressée, mardi 18 juillet 2023 au soir, à la sortie du conseil Lire plus

Le maire de Vienne Thierry Kovacs accusé de « vio­lences volon­taires » par un pres­ta­taire de la commune

FOCUS - Thierry Kovacs, maire de Vienne et vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, est accusé par un ancien prestataire de sa municipalité de "violences volontaires". Lire plus

William Dufour, maire de Miribel-les-Echelles. DR
Prison avec sur­sis et heures d’in­té­rêt géné­ral pour les agres­seurs du maire de Miribel-les-Échelles

  FLASH INFO — De la prison avec sursis, des heures d'intérêt général et un avertissement solennel. Telles sont les peines prononcés contre trois jeunes Lire plus

Miribel-les-Echelles - Google map
L’un des cinq sus­pects impli­qués dans l’a­gres­sion du maire de Miribel-les-Echelles écroué

  FLASH INFO - Ce vendredi 7 août 2020, le juge des enfants a mis trois personnes en examen pour des faits de « violences Lire plus

William Dufour, maire de Miribel-les-Echelles. DR
Cinq sus­pects dont quatre mineurs en garde à vue pour vio­lences sur le maire de Miribel-les-Echelles

FLASH INFO - La brigade de gendarmerie de Meylan a interpellé cinq personnes dans le cadre de l'enquête sur l'agression de William Dufour, maire de Lire plus

Monique Limon écrit aux maires de sa circonscription suite aux agressions d'élus locaux
Monique Limon écrit aux maires de sa cir­cons­crip­tion suite aux agres­sions d’é­lus locaux

  FLASH INFO – Un gouvernement « pleinement engagé aux côtés des élus pour leur apporter aide et assistance dans l’exercice de leurs fonctions ». C'est ce Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !