Alain Carignon lors de sa question orale concernant l'augmentation de la taxe foncière. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Affaire de la Fête des Tuiles : Alain Carignon demande qu’un élu de l’op­po­si­tion repré­sente la Ville de Grenoble comme par­tie civile

Affaire de la Fête des Tuiles : Alain Carignon demande qu’un élu de l’op­po­si­tion repré­sente la Ville de Grenoble comme par­tie civile

FLASH INFO – Relaxés en pre­mière ins­tance, Éric Piolle et les six autres pré­ve­nus, jugés pour des soup­çons de « favo­ri­tisme » dans l’af­faire de la Fête des Tuiles, com­pa­raî­tront les 19 et 20 juin 2023 devant la chambre cor­rec­tion­nelle de la cour d’ap­pel de Grenoble. Un pro­cès où la Ville, par­tie civile, est repré­sen­tée par Vincent Fristot, adjoint aux Finances. Alain Carignon demande au maire de Grenoble, dans un cour­rier daté du lundi 1er mai 2023, de faire dési­gner à sa place un élu du groupe d’op­po­si­tion muni­ci­pale de droite.

La consti­tu­tion de par­tie civile du groupe d’op­po­si­tion Société civile, divers droite et centre (SCDDC), dans l’af­faire de la Fête des Tuiles, avait été jugée irre­ce­vable par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Valence, le 25 octobre 2022. Pourtant, son pré­sident Alain Carignon espère tou­jours voir un élu de l’op­po­si­tion s’as­seoir sur le banc des par­ties civiles, lors du pro­cès en appel. Mais cette fois en tant que repré­sen­tant de… la Ville de Grenoble.

Fête des Tuiles : l'opposition veut représenter la Ville partie civile

Éric Piolle et les six autres pré­ve­nus, relaxés en pre­mière ins­tance par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Valence, le 25 octobre 2022, seront jugés en appel à Grenoble, les 19 et 20 juin 2023. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Une demande for­mu­lée dans un cour­rier adressé, lundi 1er mai 2023, à Éric Piolle, qui com­pa­raî­tra aux côtés des six autres pré­ve­nus – anciens agents muni­ci­paux et res­pon­sables de l’association Fusées – devant la chambre cor­rec­tion­nelle de la cour d’ap­pel de Grenoble, les 19 et 20 juin 2023. Ceux-ci avaient été jugés à Valence, les 26 et 27 sep­tembre 2022, pour des soup­çons de « favo­ri­tisme » et « recel de favoritisme ».

« Vincent Fristot appar­tient à votre camp politique »

La jus­tice leur repro­chait en effet l’at­tri­bu­tion, sans appel d’offres, de l’or­ga­ni­sa­tion des édi­tions 2015 et 2016 de la Fête des Tuiles à Fusées. Mais tous les sept avaient été relaxés par le tri­bu­nal, le 25 octobre 2022. Avant le coup de théâtre sur­venu deux semaines plus tard, lorsque la muni­ci­pa­lité avait annoncé que le par­quet géné­ral de Grenoble fai­sait appel de la déci­sion pro­non­cée par la juri­dic­tion drômoise.

L'opposition veut représenter la Ville partie civile lors du procès en appel concernant la Fête des Tuiles.

Vincent Fristot, adjoint aux Finances, a été dési­gné pour repré­sen­ter la Ville comme par­tie civile dans l’af­faire de la Fête des Tuiles mais l’op­po­si­tion pointe un manque pré­sumé d’im­par­tia­lité. © Agathe Bréchemier – Place Gre’net

« Par déci­sion du 26 sep­tembre 2020, vous avez fait dési­gner Monsieur Vincent Fristot par le conseil muni­ci­pal pour repré­sen­ter la Ville par­tie civile dans le cadre de cette affaire », indique Alain Carignon, dans son cour­rier au maire de Grenoble. Or, Vincent Fristot est adjoint aux Finances et donc membre de la majo­rité muni­ci­pale, « appar­te­nant au camp poli­tique » d’Éric Piolle, sou­ligne le lea­der de l’op­po­si­tion de droite.

« Des inter­ro­ga­tions légi­times » sur son « impartialité »

Sa posi­tion, estime ainsi ce der­nier, « ne peut mal­heu­reu­se­ment qu’entretenir des inter­ro­ga­tions légi­times quant au fait de savoir s’il exerce son rôle de repré­sen­tant de la Ville par­tie civile pour défendre les inté­rêts des Grenoblois, ou pour défendre vos inté­rêts ». Alain Carignon réitère donc sa « demande de faire dési­gner un élu du groupe d’opposition muni­ci­pale pour repré­sen­ter la Ville par­tie civile, et ce afin de garan­tir son impar­tia­lité ».

Reste à savoir quel accueil réser­vera Éric Piolle à la requête de son éter­nel oppo­sant. On ima­gine mal en effet l’é­dile éco­lo­giste accé­der à une telle demande sans y être contraint. Mais nul doute éga­le­ment qu’Alain Carignon a déjà anti­cipé une éven­tuelle fin de non-recevoir.

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Affaire de la Fête des Tuiles : Éric Piolle et les six autres pré­ve­nus jugés en appel les 19 et 20 juin 2023

EN BREF - La Ville de Grenoble a annoncé, le 8 novembre 2022, que le parquet général de Grenoble faisait appel de la décision du Lire plus

Taxe foncière: le collectif Demain Grenoble accuse Éric Piolle de "tromperies" et de "mensonges"
Affaire de la Fête des Tuiles : Éric Piolle et les six autres pré­ve­nus relaxés par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Valence

FOCUS - Le maire de Grenoble Éric Piolle et les six autres prévenus jugés dans l'affaire de la Fête des Tuiles ont été relaxés par Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Affaire de la fête des Tuiles : aucune peine requise contre Éric Piolle par le par­quet de Valence

REPORTAGE - La deuxième et dernière journée du procès de l'affaire de la Fête des Tuiles a été marquée par le réquisitoire du procureur de Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Fête des Tuiles : Éric Piolle, jugé à Valence pour favo­ri­tisme, s’est dit « serein » lors de la pre­mière jour­née d’audience

REPORTAGE - Le procès de l'affaire de la Fête des Tuiles s'est ouvert ce lundi 26 septembre 2022 devant le tribunal correctionnel de Valence. Le Lire plus

Fête des Tuiles 2022 au parc Pompidou, samedi 4 juin. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Fête des Tuiles à Grenoble : une nou­velle for­mule iti­né­rante, de parc en parc, qui n’a pas drainé la foule des pre­mières éditions

FOCUS - Annulée en 2020 et restreinte en 2021, en raison de la crise sanitaire, la Fête des Tuiles revenait à Grenoble, ce samedi 4 Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !