Fête des tuiles, Crédit agricole : la Ville de Grenoble va-t-elle se porter partie civile ? La question va être soumise au vote des élus

Fête des tuiles, Crédit agri­cole : la Ville de Grenoble appe­lée à se consti­tuer par­tie civile

Fête des tuiles, Crédit agri­cole : la Ville de Grenoble appe­lée à se consti­tuer par­tie civile

 

FIL INFO - La Ville de Grenoble va-t-elle se constituer partie civile sur les dossiers de la Fête des tuiles et du rachat du bâtiment du Crédit agricole ? S'il y a peu de chance que les élus votent le 28 septembre 2020 la délibération qui leur sera soumise, son auteur, Alain Carignon, a ouvert une (autre) porte : celle de la possibilité de se substituer à Éric Piolle pour "défendre les intérêts de la commune".

 
 
La Ville de Grenoble va-t-elle se constituer partie civile sur les dossiers de la Fête des tuiles et du rachat du bâtiment du Crédit agricole ? Dossiers où le maire Éric Piolle est, sans qu'il soit nommé1La plainte est déposée contre X., mis en cause.
Lundi 28 septembre, les élus grenoblois devront se prononcer sur une délibération visant à engager la Ville à porter plainte devant les tribunaux.
 
En février dernier, le maire de Grenoble Éric Piolle avait refusé d'inscrire à l'ordre du jour du conseil municipal un vœu déposé en ce sens par Alain Carignon. Comme il avait ignoré la demande, dans le même sens, de deux Grenobloises.
 
L'ancien maire de Grenoble a trouvé la faille : un article du règlement intérieur qui ouvre le droit de soumettre à l'assemblée municipale une délibération par an. Lundi 14 septembre, la commission des finances a donc entériné le texte de la délibération.
 
 

« Je saisirais le tribunal pour me substituer au maire »

 
Il y a peu de chance que le texte soit voté au vu du rapport de forces dans l’hémicycle municipal. Mais pour Alain Carignon, son examen ouvre une porte : celle du tribunal administratif. "Si la délibération est adoptée, la Ville se constitue partie civile, explique Alain Carignon à Place Gre'net. Si on vote contre, en tant que conseiller municipal, je saisirai le tribunal pour me substituer au maire."
 

Alain Carignon © Laure Gicquel


L'autorisation de plaider permet en effet à tout contribuable de demander à exercer, au nom de la collectivité et pour son compte, les actions qu’il croit nécessaires à la défense des intérêts de la collectivité. Et que celle-ci a refusé ou négligé d’exercer.
 
Une procédure qu'avait notamment utilisée l'écologiste Julien Bayou dans l’affaire des emplois fictifs de la Ville de Paris.
 
 

Des faits qui "lèsent directement les intérêts de la commune"

 
Alain Carignon dit, lui, vouloir faire la lumière sur ces dossiers épinglés par la chambre régionale des comptes en 2018. Dont celui de la Fête des tuiles, qui fait l'objet d'une enquête préliminaire depuis le printemps 2018.
 

Des faits qui, pour l'élu d'opposition, lèsent directement les intérêts de la commune. "L’importance des budgets en cause s’élève à plusieurs centaines de millions d’euros, à un moment où la situation financière de la Ville était très fragilisée", souligne le texte de la délibération en projet.

 

Patricia Cerinsek
 
1 La plainte est déposée contre X.
 

Simon Grange

Auteur

0 réflexion sur « Fête des tuiles, Crédit agri­cole : la Ville de Grenoble appe­lée à se consti­tuer par­tie civile »

  1. @pifou, cri­ti­quer Carignon, pour­quoi pas ?
    Allez fouillez un peu, à la pro­preté urbaine de Grenoble… Et apprendre comme c’est passé le recru­te­ment d’une édu­ca­trice canine.…
    Personne, adjoint admi­nis­tra­tif au sein de la pro­preté urbaine… Apres une Qualification obli­ga­toire, pour tra­vailler auprès des ani­maux, payé par le contri­buable, pour obte­nir le cer­ti­fi­cat de capa­cité l’au­to­ri­sant à s’oc­cu­per des ani­maux.… Je répète payé par le contri­buable grenoblois !
    1 an avant recru­te­ment d’un educ canin, qui ne cor­res­pon­dait pas à celui parti en retraite, donc viré !!!
    Bref 2 édu­ca­teurs canin en 2 ans, à voir la com sur le site de la ville !!!! après 15 ans !! Soit dit en pas­sant que l’é­du­ca­teur à obtenu grâce à son impli­ca­tion 3 prix, dont celui de la Fondation 30 mil­lions d’amis…qui a eu d’a­près ces dires, après la les élec­tions, d’in­vi­ter L’heureux, de ren­con­trer m. Tavel… Des per­son­nage haut en cou­leurs d’a­près ces récits.…
    Un per­son­nage, que seul la qua­lité du ser­vice public avait de la valeur !
    Un per­son­nage, qui avait le sens du ser­vice comme jamais je ne l’a­vais rencontré…
    Cet homme, à pré­féré prendre sa retraite..
    Tout cela, pour vous dire, infil­tré vous au sein de la Ville, et peut être pour­rez vous parler !

    sep article
  2. @pifou, cri­ti­quer Carignon, pour­quoi pas ?
    Allez fouillez un peu, à la pro­preté urbaine de Grenoble… Et apprendre comme c’est passé le recru­te­ment d’une édu­ca­trice canine.…
    Personne, adjoint admi­nis­tra­tif au sein de la pro­preté urbaine… Apres une Qualification obli­ga­toire, pour tra­vailler auprès des ani­maux, payé par le contri­buable, pour obte­nir le cer­ti­fi­cat de capa­cité l’au­to­ri­sant à s’oc­cu­per des ani­maux.… Je répète payé par le contri­buable grenoblois !
    1 an avant recru­te­ment d’un educ canin, qui ne cor­res­pon­dait pas à celui parti en retraite, donc viré !!!
    Bref 2 édu­ca­teurs canin en 2 ans, à voir la com sur le site de la ville !!!! après 15 ans !! Soit dit en pas­sant que l’é­du­ca­teur à obtenu grâce à son impli­ca­tion 3 prix, dont celui de la Fondation 30 mil­lions d’amis…qui a eu d’a­près ces dires, après la les élec­tions, d’in­vi­ter L’heureux, de ren­con­trer m. Tavel… Des per­son­nage haut en cou­leurs d’a­près ces récits.…
    Un per­son­nage, que seul la qua­lité du ser­vice public avait de la valeur !
    Un per­son­nage, qui avait le sens du ser­vice comme jamais je ne l’a­vais rencontré…
    Cet homme, à pré­féré prendre sa retraite..
    Tout cela, pour vous dire, infil­tré vous au sein de la Ville, et peut être pour­rez vous parler !

    sep article
  3. @pifou, on vous a dit dodo, dodo !
    Vos com­men­taires n’a­mènent jamais rien de constructif..
    Vous un êtes un brave gar­çon, un très brave gar­çon… Ce que dans nos cam­pagnes on appe­lait un brave garçon.
    Bien évi­dem­ment, nous vous remer­cions de vos éclai­rages, sur la vie de Grenoble..
    Nous, ne man­que­rons pas de faire appel, à vous en cas de nécessité !

    sep article
  4. @pifou, on vous a dit dodo, dodo !
    Vos com­men­taires n’a­mènent jamais rien de constructif..
    Vous un êtes un brave gar­çon, un très brave gar­çon… Ce que dans nos cam­pagnes on appe­lait un brave garçon.
    Bien évi­dem­ment, nous vous remer­cions de vos éclai­rages, sur la vie de Grenoble..
    Nous, ne man­que­rons pas de faire appel, à vous en cas de nécessité !

    sep article
  5. Finalement Carignon est très drôle ! Il a tel­le­ment pris soin de la ville quand il était maire qu’on paye encore ses lar­gesses et il a ter­miné en pri­son. Maintenant il vient faire la morale ? Mais les 6 ans à venir vont être atroces avec le mon­sieur qui veut être kha­life à la place du khalife !

    sep article
  6. Finalement Carignon est très drôle ! Il a tel­le­ment pris soin de la ville quand il était maire qu’on paye encore ses lar­gesses et il a ter­miné en pri­son. Maintenant il vient faire la morale ? Mais les 6 ans à venir vont être atroces avec le mon­sieur qui veut être kha­life à la place du khalife !

    sep article
  7. Monsieur Carignon, ne soyez pas reven­chard svp, pre­nez tran­quille­ment votre retraite, et sachez en pro­fi­ter,.. il est temps.
    Laissez émer­ger, au sein de la Ville de Grenoble, des per­sonnes capables d’a­me­ner une dyna­mique res­pon­sable… Il en est temps !
    Votre cré­di­bi­lité, est mise à mal, par nombre de Grenoblois, sachez en tirer les conséquences..
    Bonne retraite !

    sep article
  8. Monsieur Carignon, ne soyez pas reven­chard svp, pre­nez tran­quille­ment votre retraite, et sachez en pro­fi­ter,.. il est temps.
    Laissez émer­ger, au sein de la Ville de Grenoble, des per­sonnes capables d’a­me­ner une dyna­mique res­pon­sable… Il en est temps !
    Votre cré­di­bi­lité, est mise à mal, par nombre de Grenoblois, sachez en tirer les conséquences..
    Bonne retraite !

    sep article
  9. Plainte contre X ?
    Y aurait-il un rap­port entre le frau­deur et le porno en 5G dans l’ascenseur ?

    sep article
  10. Plainte contre X ?
    Y aurait-il un rap­port entre le frau­deur et le porno en 5G dans l’ascenseur ?

    sep article
  11. @bigdams.
    mau­vais exemple, car si quel­qu’un dans cette ville de Grenoble est plu­tôt favo­rable à la drogue c’est exac­te­ment Piolle : il s’est publi­que­ment pro­noncé en faveur de can­na­bis et c’est lui, qui depuis 2014 bloque les mesures anti-dea­ler par la police muni­ci­pale y com­pris les camé­ras de vidéo sur­veillance. Je ne serais pas sur­pris si un jour nous ver­rons les vraies rai­sons de cette bienveillance.

    sep article
  12. @bigdams.

    mau­vais exemple, car si quel­qu’un dans cette ville de Grenoble est plu­tôt favo­rable à la drogue c’est exac­te­ment Piolle : il s’est publi­que­ment pro­noncé en faveur de can­na­bis et c’est lui, qui depuis 2014 bloque les mesures anti-dea­ler par la police muni­ci­pale y com­pris les camé­ras de vidéo sur­veillance. Je ne serais pas sur­pris si un jour nous ver­rons les vraies rai­sons de cette bienveillance.

    sep article
  13. La muni­ci­pa­lité qui se tire­rait une balle dans le pied, vous rêvez ?

    sep article
  14. La muni­ci­pa­lité qui se tire­rait une balle dans le pied, vous rêvez ?

    sep article
  15. Une fois les élec­tions pas­sée il est légi­time de trai­ter tous ces dos­siers mis en silence le temps de la cam­pagne pour ne pas polluer ;
    Je dois avouer avoir été dur avec Monsieur Carignon, force est de consta­ter que j’ap­prouve son action.
    Il faut tirer au clair tout cela,
    Si il y a faute sanc­tion­ner justement
    Et pas­ser à la suite

    sep article
  16. Une fois les élec­tions pas­sée il est légi­time de trai­ter tous ces dos­siers mis en silence le temps de la cam­pagne pour ne pas polluer ;
    Je dois avouer avoir été dur avec Monsieur Carignon, force est de consta­ter que j’ap­prouve son action.
    Il faut tirer au clair tout cela,
    Si il y a faute sanc­tion­ner justement
    Et pas­ser à la suite

    sep article
  17. C est un peu comme enga­ger Pablo Escobar pour lut­ter contre le traf­fic de drogue : c est pas bête il s y connait dans le domaine ?

    sep article
  18. C est un peu comme enga­ger Pablo Escobar pour lut­ter contre le traf­fic de drogue : c est pas bête il s y connait dans le domaine ?

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Législatives 2024 : 6 900 à 8 500 per­sonnes ont défilé à Grenoble pour « la mani­fes­ta­tion uni­taire contre l’ex­trême droite »

REPORTAGE - Entre 6 900 et 8 500 personnes (selon la police ou les syndicats) ont défilé dans les rues de Grenoble, samedi 15 juin 2024, Lire plus

Hémicycle de l'assemblée nationale CC-BY-SA 3.0 Richard Ying et Tangui Morlier
Législatives 2024 : Front popu­laire, Renaissance, LR, RN… Les pre­mières can­di­da­tures confir­mées en Isère

FOCUS - À deux jours de la date limite de dépôt des candidatures, dimanche 16 juin 2024, les candidats investis pour les élections législatives des Lire plus

Législatives 2024 : mani­fes­ta­tion uni­taire et inter­syn­di­cale « contre l’ex­trême droite » samedi 15 juin à Grenoble

EN BREF - À deux semaines du premier tour des législatives anticipées, des manifestations "contre l'extrême droite" sont prévues partout en France, samedi 15 juin Lire plus

"Je vais assumer plus clairement ma sensibilité social-démocrate": Émilie Chalas candidate sur la troisième circonscription de l'Isère
« Je vais assu­mer plus clai­re­ment ma sen­si­bi­lité social-démo­crate » : Émilie Chalas can­di­date sur la 3e cir­cons­crip­tion de l’Isère

FOCUS - Émilie Chalas annonce avoir reçu l'investiture de la majorité présidentielle pour se porter candidate aux élections législatives sur la troisième circonscription de l'Isère. Lire plus

La Métropole renouvelle sa convention avec TéléGrenoble avec une participation à hauteur de 300 000 euros la première année
La Métropole renou­velle sa conven­tion avec TéléGrenoble avec, à la clé, 300 000 euros pour l’an­née 2024 – 2025

FOCUS - La Métropole de Grenoble a voté à la quasi-unanimité le renouvellement de sa convention avec TéléGrenoble sur une période de trois ans avec, Lire plus

Après avoir quitté la majorité grenobloise, Maude Wadelec annonce sa candidature sur la troisième circonscription de l'Isère
Après avoir quitté la majo­rité gre­no­bloise, Maude Wadelec annonce sa can­di­da­ture sur la troi­sième cir­cons­crip­tion de l’Isère

FLASH INFO - La conseillère municipale de Grenoble Maud Wadelec, qui a récemment quitté les rangs de la majorité sans donner d'explications officielles, a annoncé Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !