© Manuel Pavard - Place Gre'net

Affaire de la Fête des Tuiles : Éric Piolle et les six autres pré­ve­nus relaxés par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Valence

Affaire de la Fête des Tuiles : Éric Piolle et les six autres pré­ve­nus relaxés par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Valence

FOCUS - Le maire de Grenoble Éric Piolle et les six autres prévenus jugés dans l'affaire de la Fête des Tuiles ont été relaxés par le tribunal correctionnel de Valence, ce mardi 25 octobre 2022. Ils avaient comparu les 26 et 27 septembre derniers pour des soupçons de "favoritisme" après avoir attribué, sans appel d'offres à l'association Fusées, l'organisation des éditions 2015 et 2016 de cette grande “kermesse”. La constitution de partie civile de l'opposition municipale de droite a par ailleurs été jugée irrecevable par le tribunal.

Le délibéré, rendu ce mardi 25 octobre 2022 par le tribunal correctionnel de Valence, un mois après l'audience, a été expédié en quelques minutes. Et pour cause. Les sept prévenus - dont le plus médiatique d'entre eux, le maire EELV de Grenoble Éric Piolle - dans l'affaire de la Fête des Tuiles ont en effet tous été relaxés. Ceux-ci avaient été jugés, les 26 et 27 septembre derniers, dans la Drôme, pour des soupçons de "favoritisme" ou "recel de favoritisme", dans l'attribution de l'organisation des éditions 2015 et 2016 à l'association Fusées.

Fête des Tuiles : Éric Piolle et tous les autres prévenus relaxés . © Manuel Pavard - Place Gre'net

Eric Piolle, accompagné de l'ex-DGS François Langlois, à la sortie de l'audience au tribunal correctionnel de Valence, le 27 septembre 2022. © Manuel Pavard - Place Gre'net

La justice reprochait ainsi à l'édile et à quatre ex-agents municipaux d'avoir confié ce marché public sans recourir à un appel d'offres. Durant les deux journées d'audience, ces derniers, tout comme le directeur artistique de Fusées Pascal Auclair et la présidente de l'association Agnès Billat, également poursuivis, s'étaient défendus en expliquant qu'il s'agissait, selon eux, d'un spectacle. Or, une prestation artistique ne nécessite pas de mise en concurrence, contrairement à l'organisation d'un évènement.

Le tribunal a suivi en partie les réquisitions du procureur

Sans grande surprise, le tribunal a donc suivi en partie les réquisitions du parquet. Le procureur de la République de Valence, Laurent de Caigny, n'avait en effet requis aucune peine à l'encontre d'Éric Piolle, affirmant ne disposer "d'aucune preuve ni éléments suffisants" pour juger de l'intentionnalité des faits reprochés. Il n'avait pas non plus demandé de condamnation pour l'ancien directeur général des services François Langlois ni pour la directrice des achats.

Fête des Tuiles : Éric Piolle et tous les autres prévenus relaxés. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Laurent de Caigny, procureur de la République de Valence, n'avait requis aucune peine à l'encontre d'Eric Piolle. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Le magistrat avait néanmoins requis une amende contre Pascal Auclair et Agnès Billat, ainsi qu'Erwan Lecœur et Paul Coste2absent au procès pour raisons médicales, respectivement anciens directeur de la communication de la Ville et directeur général adjoint. Une demande qui avait fortement irrité les avocats de ces quatre prévenus, agacés par le manque de clarté du réquisitoire.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 66 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

1 commentaire sur « Affaire de la Fête des Tuiles : Éric Piolle et les six autres pré­ve­nus relaxés par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Valence »

  1. La Cour des Comptes, qui est aussi com­po­sée de magis­trats, a mis en évi­dence que le ser­vice des mar­chés publics de la ville de Grenoble avait « excep­tion­nel­le­ment refusé de don­ner son visa ».

    Donc le ser­vice com­pé­tent avait clai­re­ment dit non. Alors que cet avis est une obli­ga­tion légale forte, pour le tri­bu­nal de Valence per­sonne à la mai­rie de Grenoble n’est res­pon­sable ni cou­pable de l’avoir outre­passé ! Extraordinaire …

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Affaire de la fête des Tuiles : aucune peine requise contre Éric Piolle par le par­quet de Valence

REPORTAGE - La deuxième et dernière journée du procès de l'affaire de la Fête des Tuiles a été marquée par le réquisitoire du procureur de Lire plus

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Fête des Tuiles : Éric Piolle, jugé à Valence pour favo­ri­tisme, s’est dit « serein » lors de la pre­mière jour­née d’audience

REPORTAGE - Le procès de l'affaire de la Fête des Tuiles s'est ouvert ce lundi 26 septembre 2022 devant le tribunal correctionnel de Valence. Le Lire plus

Visuel Fête des Tuiles 2022 De parc en parc © Ville de Grenoble
Fête des tuiles à Grenoble : nou­velle édi­tion iti­né­rante avant un retour au for­mat ori­gi­nel en 2023

FOCUS - Associé à la programmation Capitale Verte, la Fête des tuiles revient à Grenoble samedi 4 juin 2022. De parc en parc, cette nouvelle Lire plus

Le groupe d'opposition Société civile se porte partie civile dans la procès en correctionnelle d'Éric Piolle
Le groupe d’op­po­si­tion Société civile se porte par­tie civile dans la pro­cès en cor­rec­tion­nelle d’Éric Piolle

FLASH INFO - Le groupe d'opposition de Grenoble Société civile, mené par Alain Carignon, annonce se porter partie civile dans le procès en correctionnelle du Lire plus

Échanges acides lors du vote de la protection fonctionnelle pour le maire de Grenoble
Affaire de la Fête des Tuiles : échanges acides lors du vote de la pro­tec­tion fonc­tion­nelle pour Éric Piolle

FOCUS - La Ville de Grenoble vient d'adopter l'octroi de la protection fonctionnelle au maire Éric Piolle, dans le cadre de sa convocation devant le Lire plus

"Ultra-droite": Éric Piolle appelle le chef de l'État à donner plus de moyens à la justice... et à suspendre CNews
Éric Piolle ren­voyé en cor­rec­tion­nelle dans le cadre de l’en­quête sur l’or­ga­ni­sa­tion de la Fête des Tuiles

FOCUS — Le maire de Grenoble Éric Piolle est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Valence dans le cadre de l'affaire de la Fête des Lire plus

Flash Info

|

07/12

12h09

|

|

07/12

9h07

|

|

06/12

18h26

|

|

06/12

8h01

|

|

05/12

15h08

|

|

03/12

12h09

|

|

02/12

9h15

|

|

02/12

8h06

|

|

01/12

18h57

|

|

01/12

17h21

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 49 : « Le RER métro­po­li­tain grenoblois »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

Flash info| Des « coups de pouce mobi­lité » en décembre sur Grenoble, avec gra­tuité des trans­ports en com­mun deux samedis

Agenda

Je partage !