La voi­ture d’Éric Foray, dis­paru en 2016, a été retrou­vée dans le mas­sif du Vercors avec des restes humains

La voi­ture d’Éric Foray, dis­paru en 2016, a été retrou­vée dans le mas­sif du Vercors avec des restes humains

FOCUS – Le par­quet de Valence a annoncé ce jeudi 6 avril 2023 la décou­verte, trois jours plus tôt, de la voi­ture acci­den­tée d’Éric Foray et de restes humains, dans une zone mon­ta­gneuse du Vercors. C’est aussi dans ce mas­sif qu’a­vait été retrouvé, en août 2022, un crâne iden­ti­fié en jan­vier 2023 comme étant celui de l’homme de 47 ans, dis­paru en 2016 près de Chatuzange-le-Goubet (Drôme). Si le com­pa­gnon d’Éric Foray et son avo­cat MBernard Boulloud saluent ces avan­cées, ce der­nier cri­tique tou­te­fois la com­mu­ni­ca­tion du par­quet. Et il dénonce sur­tout les carences ini­tiales de l’en­quête qui a, selon lui, été une « impos­ture » durant les deux pre­mières années.

Après avoir pié­tiné pen­dant près de six ans, l’en­quête sur l’af­faire Éric Foray vient de connaître un second rebon­dis­se­ment en l’es­pace de quelques mois. Lundi 3 avril 2023, les enquê­teurs ont en effet retrouvé, dans une zone mon­ta­gneuse « par­ti­cu­liè­re­ment dif­fi­cile d’ac­cès » du mas­sif du Vercors, la voi­ture (un Suzuki Grand Vitara cou­leur or, imma­tri­culé EA-858-RS) de l’homme de 47 ans, dis­paru en sep­tembre 2016 à proxi­mité de Chatuzange-le-Goubet, dans la Drôme.

Le pro­cu­reur de la République de Valence Laurent de Caigny l’a annoncé ce jeudi 6 avril dans un com­mu­ni­qué. « Les recherches opé­ra­tion­nelles (…) ont per­mis la décou­verte d’un véhi­cule for­te­ment acci­denté, qui a été iden­ti­fié comme celui conduit par Éric Foray au moment de sa dis­pa­ri­tion », indique-t-il. « À proxi­mité de ce véhi­cule, il a été retrouvé des restes humains et divers effets », ajoute le magis­trat, sans plus de précisions.

La voiture appartenant à Éric Foray retrouvée avec des restes humains

Régis Pique, le com­pa­gnon d’Éric Foray, regrette d’être tenu à l’é­cart des avan­cées de l’en­quête et des recherches. © France Télévisions (cap­ture d’écran)

« Des exper­tises tech­niques sont d’ores et déjà pré­vues », explique par ailleurs le pro­cu­reur. « L’enquête va se pour­suivre sans qu’aucune hypo­thèse, cri­mi­nelle ou acci­den­telle, ne soit écar­tée. » Il pour­rait en tout cas s’a­gir d’un nou­veau tour­nant après la décou­verte, déjà dans le mas­sif du Vercors, du crâne d’Éric Foray, le 31 août 2022. Une infor­ma­tion révé­lée seule­ment le 4 jan­vier 2023 par le par­quet de Valence, à la suite de l’a­na­lyse bio­lo­gique confir­mant l’identité.

« Comme en jan­vier, c’est la juge d’ins­truc­tion qui m’a pré­venu que le pro­cu­reur allait faire un com­mu­ni­qué », déplore Me Boulloud. « J’ai appelé M. Pique pour qu’il ne l’ap­prenne pas par la presse. »

Régis Pique, le com­pa­gnon du dis­paru, et son avo­cat Me Bernard Boulloud se féli­citent natu­rel­le­ment de ces avan­cées suc­ces­sives. Pourtant, ce der­nier ne cache pas son dépit face à la méthode. « Bis repe­tita. Comme en jan­vier, c’est la juge d’ins­truc­tion qui m’a appris la nou­velle et pré­venu que le pro­cu­reur allait faire un com­mu­ni­qué », déplore-t-il. « J’ai donc appelé M. Pique pour qu’il ne l’ap­prenne pas par la presse. Lui aussi ne com­prend pas que le pro­cu­reur ne prenne pas la peine de me pas­ser un coup de fil. »

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 77 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

© Manuel Pavard - Place Gre'net
Le crâne d’Éric Foray, dis­paru depuis 2016, retrouvé dans le mas­sif du Vercors

EN BREF - Le crâne d'Éric Foray, disparu depuis plus de six ans, a été retrouvé récemment dans le massif du Vercors, a annoncé le Lire plus

Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

FOCUS - Trente-six ans après la disparition de Marie-Thérèse Bonfanti à Pontcharra, un crâne humain a été découvert, ce mercredi 26 octobre 2022, sur la Lire plus

Les médecins de l'Isère signent un protocole sur le signalement des violences conjugales avec les parquets de Grenoble et de Bourgoin-Jallieu
Affaire Marie-Ange Billoud : le par­quet rouvre l’en­quête, 37 ans après sa dis­pa­ri­tion à Pontcharra et deux semaines après la réso­lu­tion de l’af­faire Bonfanti

FOCUS - Deux semaines après les aveux d'Yves Chatain, mis en examen le 9 mai 2022 dans l'affaire Marie-Thérèse Bonfanti, 36 ans après la disparition Lire plus

Disparition de Marie-Thérèse Bonfanti à Pontcharra : 36 ans après, un homme arrêté et mis en exa­men pour enlè­ve­ment, séques­tra­tion et meurtre

FOCUS - Trente-six ans après la disparition de Marie-Thérèse Bonfanti à Pontcharra (Isère), un homme de 56 ans a été interpellé, puis mis en examen Lire plus

Nordahl Lelandais. DR (capture d'écran Facebook)
Nordahl Lelandais mis en cause par une lettre ano­nyme dans un éven­tuel nou­veau meurtre en Chartreuse, le par­quet de Grenoble ouvre une enquête

EN BREF - Le parquet de Grenoble confirme, ce jeudi 5 mai 2022, avoir ouvert une enquête suite à une lettre anonyme impliquant Nordahl Lelandais Lire plus

Meurtre de Maëlys : Nordahl Lelandais condamné à la réclu­sion cri­mi­nelle à per­pé­tuité assor­tie d’une période de sûreté de 22 ans

REPORTAGE - Après trois semaines d'audience et près de sept heures de délibéré, la cour d'assises de l'Isère a condamné, ce vendredi 18 février 2022, Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !