Grenoble à coeur © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le col­lec­tif Grenoble à cœur s’es­ti­mant « dis­cré­dité » réagit aux pro­pos de Gilles Namur l’ac­cu­sant de répandre des « fake news »

Le col­lec­tif Grenoble à cœur s’es­ti­mant « dis­cré­dité » réagit aux pro­pos de Gilles Namur l’ac­cu­sant de répandre des « fake news »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF - Après la charge en règle de Gilles Namur qualifiant Grenoble à cœur de « machine à fake news » lors du conseil municipal de ce 28 mars 2022, le collectif réagit vertement. Et reprend point par point par voie de communiqué les accusations de l'élu, arguant que ce dernier préfère les « discréditer » plutôt que « résoudre les problèmes de Grenoble ».

« Nombre de personnes nous ont dit être très choquées par ce que Gilles Namur, deuxième adjoint au maire, a déclaré au conseil municipal du 28 mars 2022, avec une virulence et une violence indignes d’un élu », relate le collectif Grenoble à cœur (Gec) dans un communiqué publié le 1er avril 2022.

En cause ? La charge en règle menée contre le collectif par le deuxième adjoint délégué à la Nature en ville, aux espaces publics, à la biodiversité et à la fraîcheur, à la fin de la délibération concernant le Plan de protection de l’atmosphère (PPA) lors du conseil municipal de ce lundi 28 mars 20224Cette intervention est visible dans la vidéo à partir de 3 h 31 jusqu'à 3 h 46..

Intervention de Gilles Namur lors du conseil municipal du lundi 28 mars 2022. Copie d'écran

Intervention de Gilles Namur lors du conseil municipal du lundi 28 mars 2022. Copie d'écran

De fait, Gilles Namur n'avait pas pris de gants pour dénoncer vertement les propos d'un « groupuscule d'opposants politiques clairement identifiés ». L'élu avait même qualifié le collectif de « machine à fake news », l'accusant de « trafiquer les chiffres » de la pollution « depuis le début de son existence ». Ce qu'il a tenu à démontrer en rappelant plusieurs des assertions de Grenoble à cœur, à son sens mensongères. Des arguments relayés par ailleurs quelques instants plus tôt par Alain Carignon, président du groupe d'opposition Société civile, divers droite et centre (SCDDC) lors de son intervention, ce qui en avait rajouté.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 60 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Conférence sur la contre-expertise du bilan à un an de CVCM par l'association Grenoble à Coeur, vendredi 20 avril 2018. © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Pollution de l’air : Grenoble à cœur demande la révi­sion du plan de cir­cu­la­tion et de lut­ter contre le chauf­fage au bois

FOCUS - Le collectif Grenoble à cœur a décortiqué l'étude de l'association Respire présentée mi-février 2022, révélant une pollution de l'air importante et nocive aux Lire plus

Quel impact a le nouveau plan de circulation sur le flux de véhicules en ville ? © Patricia Cerinsek
Tribune – Pour le col­lec­tif Grenoble à cœur, Grenoble est une zone de fort enfu­mage (ZFE)

  TRIBUNE LIBRE — Le collectif Grenoble à cœur estime que la communication autour des améliorations environnementales portées par le projet CVCM (Cœurs de ville, Lire plus

Rue Albert Thomas, quartier Mistral, le talus masquant le mur antibruit vient d'être végétalisé et planté de 5500 arbres, mardi 29 mars 2022 ©Grenoble Alpes Métropole-Lucas Frangella
Grenoble : 5 500 arbres plan­tés pour rafraî­chir le quar­tier Mistral et… cap­ter la pol­lu­tion de l’A480

EN BREF - Le talus aménagé pour cacher le mur anti-bruit de la rue Albert-Thomas, dans le quartier Mistral à Grenoble, vient d'accueillir 5 500 Lire plus

Dominique Grand, de l'Union des habitants du centre-ville (UHCV), Michel Voilin, de l'Union de quartier Championnet-Bonne-Condorcet-Hoche (UQCBCH), et Jean-Pierre Gambotti (UHCV) s'alarment de la pollution touchant les écoles des deux quartiers, victimes des reports du trafic automobile du boulevard Agutte-Sembat. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Écoles et col­lèges du centre-ville de Grenoble : deux unions de quar­tier dénoncent la pol­lu­tion automobile

FOCUS - L'Union des habitants du centre-ville et l'Union de quartier Championnet-Bonne-Condorcet-Hoche ont tiré la sonnette d'alarme, ce vendredi 11 mars 2022, au sujet de Lire plus

Éclairage de la partie haute de la tour Perret aux couleurs de l'indice de qualité de l'air Atmo. Ici la couleur jaune correspond à un indice "dégradé". © Aurianne Poillet - Ville de Grenoble
Qualité de l’air à Grenoble : la tour Perret trans­for­mée en phare va affi­cher les cou­leurs de l’in­dice Atmo

REPORTAGE VIDÉO - Depuis ce 11 février 2022, la partie haute de la tour Perret s'illumine tous les soirs de 19 à 23 heures aux Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

Les plus lus

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Abonnement| Îlots de cha­leur : Grenoble, mau­vaise élève et sous les cri­tiques de l’op­po­si­tion, veut faire mieux

Flash info| L’incendie qui a ravagé 100 hec­tares de végé­ta­tion entre La Buisse et Voreppe est « maî­trisé mais pas éteint » selon la pré­fec­ture de l’Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin