Axelera organisait, ce jeudi 6 octobre 2022, à Pont-de-Claix, une visite du site Crisalid, Société coopérative d'intérêt collectif innovante dédiée à la requalification des friches industrielles. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Pont-de-Claix : Crisalid, labo­ra­toire gran­deur nature pour tes­ter les tech­niques de dépol­lu­tion des friches industrielles

Pont-de-Claix : Crisalid, labo­ra­toire gran­deur nature pour tes­ter les tech­niques de dépol­lu­tion des friches industrielles

FOCUS - Axelera, pôle de compétitivité de la filière chimie-environnement, organisait, le 6 octobre 2022, à Pont-de-Claix, une visite du site Crisalid, dédié à la requalification des friches industrielles. Cette Société coopérative d’intérêt collectif (Scic), lancée en 2020 par le bureau d’études Envisol, l’Établissement public foncier local (EPFL) du Dauphiné et la Ville de Pont-de-Claix, a enfin pu éclore, fin 2021. Sur cette ancienne friche où Crisalid regroupe laboratoire de recherche, terrain d’expérimentation et centre démonstrateur, les start-up associées appliquent en environnement réel leurs innovations sur la dépollution des sols.

Crisalid, c’est un exemple réussi de mariage entre privé et public dans "un objectif de bien commun", selon Gaël Plassard, PDG de la société Envisol, cheville ouvrière du projet. D’un côté, des start-up œuvrant notamment dans la protection de la biodiversité et la dépollution des sols. De l’autre, des collectivités territoriales souhaitant réhabiliter des friches industrielles.

Pont-de-Claix : Crisalid, démonstrateur de la dépollution des friches. Axelera organisait, ce jeudi 6 octobre 2022, à Pont-de-Claix, une visite du site Crisalid, Société coopérative d'intérêt collectif innovante dédiée à la requalification des friches industrielles. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Gaël Plassard, PDG d’Envisol, bureau d’études spécialisé dans la gestion des sols pollués, a été le moteur du projet Crisalid, aux côtés de l'EPFL du Dauphiné et de la Ville de Pont-de-Claix. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Le résultat, c’est ce site, à Pont-de-Claix, que les adhérents du pôle de compétitivité chimie-environnement Axelera ont pu visiter le 6 octobre 2022, à l'occasion des "Jeudis d'Axelera". A la fois un incubateur de start-up, un réseau d’expertise sur la requalification des friches, un terrain d’expérimentation, un laboratoire R&D2recherche et développement mutualisé et un centre démonstrateur pour sensibiliser les différents publics.

Des partenaires des secteurs privé et public aux intérêts convergents

À l’origine, Crisalid vient de la rencontre, en 2017, d’Envisol, bureau d’études spécialisé dans la gestion des sites et sols pollués, et de l’Établissement public foncier local du Dauphiné. Deux acteurs dont les intérêts étaient convergents. "On avait besoin d’un terrain pour montrer que nos innovations fonctionnaient tandis que l’EPFL avait le terrain et recherchait des entreprises innovantes proposant de nouveaux procédés", raconte Gaël Plassard.

Axelera organisait, ce jeudi 6 octobre 2022, à Pont-de-Claix, une visite du site Crisalid, Société coopérative d'intérêt collectif innovante dédiée à la requalification des friches industrielles. © Manuel Pavard - Place Gre'net

La coopérative spécialisée dans la dépollution des sols s'est installée sur l'ancien site de 4 hectares de l'entreprise Becker, laissé à l'état de friche depuis sa fermeture en 2011 et racheté par la Ville de Pont-de-Claix. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Cherchant une structure pouvant faire cohabiter public et privé, les deux partenaires ont décidé de créer une Société coopérative d'intérêt collectif (SCIC) - une première dans ce domaine d'activité - afin de "rendre service à la collectivité", affirme le PDG d'Envisol. Crisalid a ainsi vu le jour en février 2020, un troisième cofondateur étant arrivé entre-temps : la Ville de Pont-de-Claix, qui a très vite rejoint l'aventure.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 64 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Pont-de-Claix accueille Crisalid, centre de recherche dédié à la réhabilitation des friches industrielles
Réhabilitation des friches indus­trielles : Crisalid sera le pre­mier centre de recherche isérois

  FOCUS — Crisalid, centre de réflexion isérois en aménagement durable, a vu le jour au mois de février 2020 au Pont-de-Claix. Objectif ? Créer Lire plus

Friche Esmonin. © Tim Buisson – Place Gre’net
Après le net­toyage par­tiel de la friche Esmonin à Grenoble, les rive­rains res­tent insatisfaits

  FOCUS – Après de multiples interpellations par des riverains et des élus d'opposition, la Ville de Grenoble a fini par nettoyer en grande partie Lire plus

L'entrée de la friche Esmonin désormais surveillée par des vigiles (dans les voitures). © Tim Buisson – Place Gre’net
Grenoble : la friche Esmonin (enfin) “net­toyée” suite aux inter­pel­la­tions de rive­rains et d’é­lus d’opposition

  FIL INFO – La Ville de Grenoble vient de nettoyer la friche Esmonin, située à l'intersection des avenues Léon-Blum et Esmonin. Fin mars, riverains Lire plus

Le Pacte dépollution rivière engage les maires à prendre des mesures de sensibilisation, de prévention et de nettoyage des berges. © Anissa Duport-Levanti
Christophe Ferrari, can­di­dat au Pont-de-Claix, signe le Pacte dépol­lu­tion rivière

  EN BREF – Christophe Ferrari, le maire de Pont-de-Claix en lice pour sa réélection, s’engage pour la dépollution des cours d’eaux. Il vient ainsi Lire plus

Microbilles en plastique SBR retrouvées ici le long d'une chaussée à Eybens. Ce qui n'est pas leur place habituelle. Ces éléments sont destinés à remplir les pelouses synthétiques des terrains de sport. Plébiscités, ces matériaux fabriqués avec des anciens pneus sont désormais très critiqués parce qu'ils polluent l'environnement et qu'ils pourraient être toxiques pour la santé. Crédit J'm'attaque au stock de déchets plastiques
La ville d’Eybens face à une pol­lu­tion aux micro­billes de pelouse syn­thé­tique suite à « des négligences »

DÉCRYPTAGE - La commune d'Eybens a décidé de se débarrasser de la pelouse synthétique en granulats noirs qui recouvrait le stade Roger-Journet. Sage décision car Lire plus

Flash Info

|

30/11

0h38

|

|

29/11

17h12

|

|

29/11

12h00

|

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Agenda

Je partage !