L'Association des femmes élues de l'Isère condamne les actions burkini de l'Alliance citoyenne à Grenoble

Burkini à Grenoble : la polé­mique liée à l’adoption du nou­veau règle­ment des pis­cines rebon­dit après le retrait des sub­ven­tions régio­nales confir­mée par Laurent Wauquiez

Burkini à Grenoble : la polé­mique liée à l’adoption du nou­veau règle­ment des pis­cines rebon­dit après le retrait des sub­ven­tions régio­nales confir­mée par Laurent Wauquiez

FOCUS – Le nou­veau règle­ment inté­rieur des pis­cines muni­ci­pales gre­no­bloises, qui auto­rise désor­mais le port du bur­kini (ou bur­qini), a été adopté d’une courte tête par le conseil muni­ci­pal, ce lundi 16 mai 2022 au soir. Un vote qui n’a tou­te­fois pas clos la polé­mique, les réac­tions conti­nuant d’af­fluer, du côté des oppo­sants comme des défen­seurs de la déli­bé­ra­tion. Par ailleurs, la déci­sion de Laurent Wauquiez de cou­per les sub­ven­tions régio­nales à la Ville de Grenoble sus­cite, elle aussi, de nom­breux com­men­taires de la part des adver­saires poli­tiques du pré­sident (LR) de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Il était près de 21 heures, ce lundi 16 mai 2022, lorsque le chan­ge­ment du règle­ment inté­rieur des pis­cines a été approuvé par le conseil muni­ci­pal de Grenoble. Par vingt-neuf voix pour, vingt-sept contre et deux abs­ten­tions, les élus ont adopté la déli­bé­ra­tion et son très contro­versé article 10 auto­ri­sant le port du bur­kini, mais aussi la bai­gnade seins nus. Un vote très serré, orga­nisé au terme de plus de trois heures trente de débats. Ce qui montre à quel point le sujet divise et frac­ture la société, la classe poli­tique et même la majo­rité. Une réa­lité maintes fois décrite durant la séance.

En marge des passes d’armes ani­mées ayant émaillé le conseil muni­ci­pal, les pro et anti-bur­kini, modé­rés comme radi­caux, ont conti­nué d’a­li­men­ter la polé­mique depuis le début de semaine. Et pour pimen­ter encore un peu plus les débats, le pré­sident de Région Laurent Wauquiez a remis une pièce dans la machine en annon­çant, sitôt les résul­tats connus, le retrait des sub­ven­tions régio­nales à la Ville de Grenoble. Une déci­sion qui a, elle aussi, sus­cité des réac­tions de tous bords.

Le groupe Nouvel air, socia­listes et appa­ren­tés sai­sit le préfet

Illustration avec le groupe Nouvel air, socia­listes et appa­ren­tés (Nasa), à l’o­ri­gine ce mardi 17 mai d’un com­mu­ni­qué inti­tulé « Burqini : quand deux opé­ra­tions de com­mu­ni­ca­tion s’affrontent sur le dos des Grenobloises et des Grenoblois ». Les élus de l’op­po­si­tion de gauche au conseil muni­ci­pal ciblent ici à la fois Éric Piolle et Laurent Wauquiez.

Burkini à Grenoble : la polémique se poursuit sur le règlement des piscines. Les conseillers municipaux de la majorité qui ont voté pour l'adoption de la délibération. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le nou­veau règle­ment inté­rieur des pis­cines a été adopté par 29 voix pour, 27 contre et 2 abs­ten­tions, ce lundi 16 mai 2022. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Au maire de Grenoble, ils reprochent en effet « un débat qui frac­ture la gauche, frag­mente sa majo­rité et divise les Grenoblois. Le tout dans le seul but de s’offrir une visi­bi­lité poli­tique natio­nale dans le cadre d’une opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion savam­ment orches­trée sur la quasi-tota­lité des médias. » Les conseillers muni­ci­paux socia­listes, qui ont tous trois voté contre la déli­bé­ra­tion, « regrettent » le ver­dict du vote.

Le conseiller muni­ci­pal Hassen Bouzeghoub et ses col­lègues du groupe Nouvel air, socia­listes et appa­ren­tés (Nasa) ren­voient dos à dos Eric Piolle et Laurent Wauquiez, qu’ils accusent de se livrer à des opé­ra­tions de com­mu­ni­ca­tion au détri­ment des Grenoblois. © Corentin Bemol – Place Gre’net

Ils dénoncent « une pro­fonde régres­sion sociale qui fra­gi­lise l’égalité femmes-hommes, met à mal des années de lutte en faveur de l’émancipation et risque de faire peser une lourde pres­sion sociale sur bon nombre de femmes et de jeunes filles qui refu­se­raient de por­ter le bur­qini ». Le groupe Nasa annonce donc qu’il « sai­sit ce jour [mardi 17 mai] le pré­fet de l’Isère, dans sa mis­sion de contrôle de léga­lité a pos­te­riori, et envi­sage toutes les suites à don­ner à l’adoption de cette déli­bé­ra­tion, y com­pris judi­ciaires ».

L’édile EELV comme le pré­sident LR sont ren­voyés dos à dos. « Monsieur Piolle, Monsieur Wauquiez, les habi­tantes et habi­tants de Grenoble n’ont pas à faire les frais de vos coups de com’ per­ma­nents », s’in­surge le groupe Nasa.

Mais les trois élus n’é­pargnent pas non plus Laurent Wauquiez. « Fidèle à lui-même », le pré­sident de la Région Auvergne-Rhône-Alpes « ne manque pas une occa­sion d’attiser les ten­sions et d’alimenter la vile polé­mique sur les réseaux sociaux et dans les médias », accusent-ils. Avant d’as­si­mi­ler, là encore, sa déci­sion à « une opé­ra­tion de com­mu­ni­ca­tion per­son­nelle à des fins élec­to­rales et poli­ti­ciennes, au détri­ment des Grenobloises et des Grenoblois qui en paient les pots cas­sés ».

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 85 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Manuel Pavard

Auteur

2 réflexions sur « Burkini à Grenoble : la polé­mique liée à l’adoption du nou­veau règle­ment des pis­cines rebon­dit après le retrait des sub­ven­tions régio­nales confir­mée par Laurent Wauquiez »

  1. Wauquier se donne une pos­ture de défen­seur des femmes qui seraient sou­mises au voile et au bur­kini”. Il en fait un casus belli avec la ville de Grenoble au point de sup­pri­mer la sub­ven­tion de la Région. Où était-il quand des femmes accu­saient Damien Abad, alors diri­geant LR, de les avoir vio­lées ? Voir sur ce sujet l’ar­ticle de mediapart

    sep article
  2. Bientôt natu­risme dans les pis­cines muni de 6 poils une honte

    sep article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les conseillers municipaux de la majorité qui ont voté pour l'adoption de la délibération. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : un conseil muni­ci­pal divisé adopte le port du bur­kini dans les pis­cines municipales

FOCUS - Au terme de près de quatre heures de débats souvent houleux, le conseil municipal de Grenoble a adopté, ce lundi 16 mai 2022 Lire plus

Le groupe d'opposition d'Alain Carignon annonçant à la presse le dépôt d'un recours en urgence contre la délibération autorisant le burkini dans les piscines de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Délibération sur le bur­kini : l’op­po­si­tion de droite dépose un référé en urgence contre l’ap­pli­ca­tion du nou­veau règle­ment le 1er juin

FOCUS - Le groupe d'opposition d'Alain Carignon a annoncé, ce mardi 17 mai 2022, avoir déposé un référé en urgence contre la délibération autorisant le Lire plus

Burkini dans les pis­cines à Grenoble : 40 maires et 27 élus métro­po­li­tains demandent à Éric Piolle de reti­rer sa déli­bé­ra­tion, les réac­tions affluent de toutes parts

FOCUS - La polémique enfle à Grenoble, à l'approche de la délibération sur l'autorisation du burkini dans les piscines municipales, prévue lors du conseil municipal Lire plus

Éric Piolle demande à Jean-Luc Mélenchon « d'aller un cran plus loin » pour le deuxième tour de l'élection présidentielle. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Éric Piolle sur le bur­kini : « Demain, vous pour­rez vous pro­me­ner seins nus à la pis­cine ou mettre un maillot cou­vrant, vous aurez le droit »

FOCUS - En pleine polémique sur le burkini, relancée par sa lettre ouverte à Emmanuel Macron, Éric Piolle est revenu sur le sujet ce mardi Lire plus

Burkini : si Grenoble l’au­to­rise dans les pis­cines, Laurent Wauquiez cou­pera les sub­ven­tions de la Région

FOCUS - En ouvrant la voie à l'autorisation du burkini (ou burqini) dans les piscines municipales de Grenoble, dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !