L'intersyndicale CGT, CFDT, FO, Sud, CNT et CFTC avait appelé les agents d’entretien, Atsem et animateurs des écoles de Grenoble à faire grève ce lundi 28 mars 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Grève recon­duc­tible des agents d’entretien, Atsem et ani­ma­teurs : la loi dite des “1 607 heures” pro­voque (encore) des remous à Grenoble

Grève recon­duc­tible des agents d’entretien, Atsem et ani­ma­teurs : la loi dite des “1 607 heures” pro­voque (encore) des remous à Grenoble

FOCUS – Près de 80 agents d’entretien, Atsem et ani­ma­teurs des écoles de Grenoble se sont ras­sem­blés devant l’hô­tel de ville ce lundi 28 mars 2022. Tous répon­daient à l’ap­pel au ras­sem­ble­ment et à la grève d’une inter­syn­di­cale pour pro­tes­ter contre l’ap­pli­ca­tion de la loi dite “des 1 607 heures” de tra­vail négo­ciée fin 2021 avec la Ville. Les agents de la Direction édu­ca­tion jeu­nesse reven­diquent de pou­voir tra­vailler sept minutes de plus par jour pour atteindre le quota imposé par la loi, comme dans les autres ser­vices de la Ville.

« Depuis août 2020, les mou­ve­ment sociaux et grèves s’en­chaînent. Cela veut dire qu’il y a un malaise per­ma­nent, que nous ne tra­vaillons pas dans de bonnes condi­tions et que la mai­rie, inflexible, ne nous écoute pas. » Céline-Tirard-Collet, repré­sen­tante de la CNT, don­nait ainsi le ton du ras­sem­ble­ment réunis­sant près de 80 per­sonnes devant l’hô­tel de ville de Grenoble ce lundi 28 mars 2022 sur le coup de 11 heures. Parmi les par­ti­ci­pants, prin­ci­pa­le­ment des femmes, des agents d’en­tre­tien, des Atsem1Agent ter­ri­to­rial spé­cia­lisé des écoles mater­nelles. et des ani­ma­teurs périscolaires.

Les 1 607 heures de travail provoquent toujours des remous à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Tous répon­daient à l’ap­pel à la grève recon­duc­tible pre­nant effet ce 28 mars et au ras­sem­ble­ment lancé par une inter­syn­di­cale CGT, CFDT, FO, Sud, CNT et CFTC. En cause, les moda­li­tés d’ap­pli­ca­tion des 1 607 heures annuelles cen­sées har­mo­ni­ser les temps de tra­vail des agents dans les collectivités.

En l’oc­cur­rence, une mesure de la loi de Transformation de la fonc­tion publique, enté­ri­née « à contre­cœur2« Même si nous contes­tons le sens de cette loi, nous devons l’appliquer », avait indi­qué Pierre Mériaux. par la Ville de Grenoble lors du conseil muni­ci­pal du 13 décembre 2021. Une loi « dont nous ne vou­lions pas [et] que les élus appliquent avec grand zèle », juge pour sa part Jérôme Sauvignac, délé­gué CGT.

Les syn­di­cats demandent d’in­té­grer sept minutes de tra­vail de plus par jour

« Cette loi est appli­cable depuis le début du mois de jan­vier à Grenoble, pour­suit Céline-Tirard-Collet. Or, ce que l’on constate c’est que vous êtes encore le ser­vice qui est à la traîne, exploité et pas écouté. » En effet, inter­roge la syn­di­ca­liste, « pour­quoi dans votre ser­vice [la Direction édu­ca­tion jeu­nesse (Dej), ndlr] n’est-il pas pos­sible de mettre en place les sept minutes sup­plé­men­taires3Soit 28 heures annuelles fai­sant pas­ser le temps de tra­vail à sept heures sept minutes par jour ou trente-cinq heures trente-cinq par semaine. de tra­vail par jour comme pour les autres ser­vices ? » De fait, mar­tèle la syn­di­ca­liste, « la mai­rie s’obs­tine, refuse et c’est la rai­son de ce pré­avis de grève ».

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 62 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les syndicats de la Ville de Grenoble dénoncent une "rupture de dialogue social" avec l'adjoint au Personnel
La Ville de Grenoble impose à contre­cœur à ses agents les 1607 heures de tra­vail annuelles

FOCUS - Le conseil municipal de la Ville de Grenoble a adopté, ce 13 décembre 2021, les modalités d'application de la loi de transformation de Lire plus

Grève reconductible des personnels municipaux des écoles de Grenoble à partir du lundi 28 mars
Grève recon­duc­tible des per­son­nels muni­ci­paux des écoles de Grenoble à par­tir du lundi 28 mars

FLASH INFO – "La grève coûte cher à nos maigres budgets mais face à l’inflexibilité de notre employeur, nous n’avons pas d’autre solution". Ainsi s'expriment Lire plus

Les agents de Grenoble votent un mouvement de grève contre le passage aux 1607 heures annuelles
Les agents de Grenoble votent un mou­ve­ment de grève contre le pas­sage aux 1607 heures annuelles

FOCUS - De nombreux agents de la Ville de Grenoble ont participé à une assemblée générale devant la mairie, jeudi 16 septembre 2021 au matin. Lire plus

Les agents métropolitains de Grenoble manifestent contre les 1607 de travail imposées sans compensations
Les agents de la Métropole de Grenoble mani­festent contre les 1607 de tra­vail impo­sées sans compensations

  FLASH INFO — Le parvis du siège de la Métropole de Grenoble était chargé vendredi 21 mai au matin. Outre le Collectif contre la Lire plus

Bras-de-fer entre Métropole et syndicats sur le passage aux 1607 heures annuelles pour les agents
Bras-de-fer entre Métropole et syn­di­cats sur le pas­sage aux 1607 heures annuelles pour les agents

FOCUS - Bras-de-fer entre la Métropole de Grenoble et les syndicats sur une augmentation annoncée du volume horaire annuel des agents à compter du 1er Lire plus

Grève des agents de la Propreté urbaine de Grenoble et blocage de la déchetterie Jacquard
Grève des agents de la Propreté urbaine de Grenoble et blo­cage de la déchet­te­rie Jacquard

FIL INFO - Début d'année mouvementé à la déchetterie Jacquard de Grenoble. Pour protester contre les conditions de mise en œuvre des 1607 heures annuelles, Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !