La solution technique retenue par l'OIRCT pour la réinstallation d'une première cabine téléphonique à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

« Remontada » des cabines télé­pho­niques : une pre­mière ins­tal­la­tion pérenne inau­gu­rée dans le parc Marliave de Grenoble

« Remontada » des cabines télé­pho­niques : une pre­mière ins­tal­la­tion pérenne inau­gu­rée dans le parc Marliave de Grenoble

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO - Le collectif Observatoire international pour la réinstallation des cabines téléphoniques (OIRCT) a inauguré le retour d'une première cabine publique ce vendredi 25 mars 2022, parc Marliave à Grenoble. Le premier jalon d'une « remontada » impulsée par le collectif qui espère pouvoir en installer d'autres, rappelant qu'il en existait 420 à Grenoble avant leur disparition du paysage urbain.

« C'est une première mondiale puisque nulle part ailleurs des cabines téléphoniques ont été réinstallées. À Grenoble ou ailleurs, il y en aura de plus en plus », a assuré Vincent Peyret, le rédacteur en chef du journal satirique Le Postillon. L'Observatoire international pour la réinstallation des cabines téléphoniques (OIRCT) inaugurait en effet symboliquement, ce vendredi 25 mars 2022 à 18 heures, le retour d'une première cabine publique « pérenne », parc Marliave, au cœur du quartier Berriat à Grenoble.

Cabines téléphoniques : une première réinstallation à Grenoble. Des membres de l'OIRCT et Vincent Peyret, rédacteur en chef du Postillon.© Joël Kermabon - Place Gre'net

Des membres de l'OIRCT et Vincent Peyret, rédacteur en chef du Postillon. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Il s'agit là de la suite concrète de la démarche impulsée par le collectif depuis le printemps 2021, en réaction « à la numérisation de nos vies », après la disparition progressive des cabines téléphoniques en France. Notamment, le 30 avril 2021, avec un concert de téléphones devant la dernière cabine existante à Grenoble, celle du fort du Rabot sur les pentes de la Bastille.

Le collectif avait ensuite invité, en octobre suivant, à utiliser une cabine téléphonique mobile branchée successivement sur des lignes privées de plusieurs quartiers de Grenoble. Le début de la « remontada » qui scellait ainsi son refus « d'une numérisation à outrance au détriment du service public ».

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 52 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

1 commentaire sur « « Remontada » des cabines télé­pho­niques : une pre­mière ins­tal­la­tion pérenne inau­gu­rée dans le parc Marliave de Grenoble »

  1. Ping : Revue de presse de l'OIRCT - OIRCT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

En octobre 2021, l'OIRCT avait testé différents emplacements avec une cabine téléphonique mobile. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réinstallation d’une cabine télé­pho­nique à Grenoble ce ven­dredi 25 mars 2022 : une « pre­mière mondiale »

FLASH INFO - L'OIRCT[mfn]Observatoire international pour la réinstallation des cabines téléphoniques.[/mfn] annonce la réinstallation d'une cabine téléphonique publique ce 25 mars 2022, au cœur du Lire plus

Action dans Grenoble pour la réinstallation des cabines téléphoniques.Installation éphémère d'une cabine téléphonique à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
« Allo ? Tu ne devi­ne­ras jamais d’où je t’ap­pelle » : une action dans Grenoble pour la réins­tal­la­tion des cabines téléphoniques

REPORTAGE VIDÉO - Les cabines téléphoniques feront-elles un jour leur retour? C'est en tout cas ce qu'espère l'Observatoire international pour la réinstallation des cabines téléphoniques, Lire plus

Une scène ouverte à Grenoble ven­dredi 30 avril pour défendre le retour des cabines téléphoniques

  FLASH INFO - Le retour des cabines téléphoniques à Grenoble comptait parmi les éléments-clés du programme du parti Popolitique lors des municipales de 2020. Lire plus

Le Vide à moi­tié vert, un pam­phlet féroce du Postillon sur six ans de man­dat rouge-vert à Grenoble

  FOCUS - Dans Le Vide à moitié vert, ouvrage de deux-cents pages qui vient de paraître, le fondateur du journal satirique grenoblois Le Postillon Lire plus

Le Postillon condamné en appel pour diffamation contre le responsable d'Emmaüs Grenoble
Le Postillon condamné en appel pour dif­fa­ma­tion contre le res­pon­sable d’Emmaüs Grenoble

  DROIT DE SUITE – Après avoir été relaxé en première instance, Le Postillon a finalement été condamné en appel pour diffamation contre Jean-Pierre Polidori, Lire plus

Le Postillon condamné en appel pour diffamation contre le responsable d'Emmaüs Grenoble
Le Postillon, jour­nal sati­rique de Grenoble et sa cuvette, fête ses dix ans avec ses lec­teurs le 1er mai

REPORTAGE VIDÉO - Il y a dix ans, jour pour jour, sortait la première édition du journal Le Postillon. Le journal satirique grenoblois compte bien Lire plus

Flash Info

|

27/06

15h07

|

|

27/06

11h44

|

|

27/06

11h06

|

|

27/06

10h59

|

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin