Action dans Grenoble pour la réinstallation des cabines téléphoniques.Installation éphémère d'une cabine téléphonique à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

« Allo ? Tu ne devi­ne­ras jamais d’où je t’ap­pelle » : une action dans Grenoble pour la réins­tal­la­tion des cabines téléphoniques

« Allo ? Tu ne devi­ne­ras jamais d’où je t’ap­pelle » : une action dans Grenoble pour la réins­tal­la­tion des cabines téléphoniques

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO - Les cabines téléphoniques feront-elles un jour leur retour? C'est en tout cas ce qu'espère l'Observatoire international pour la réinstallation des cabines téléphoniques, qui s'active pour leur réhabilitation dans l'espace public. Ce vendredi 22 octobre 2021, il invitait à utiliser une cabine téléphonique éphémère, mobile et fonctionnelle circulant dans Grenoble. L'occasion de faire réfléchir à l'impact écologique de la généralisation des nouvelles technologies, dont les smartphones.

« Venez passer des coups de fil ! », invitait ce vendredi 22 octobre un tract de l'Observatoire international pour la réinstallation des cabines téléphoniques (OIRCT) distribué dans différents endroits de Grenoble : place Saint-Bruno, boulevard Joseph-Vallier et square Docteur-Martin. Autant de lieux où était installée, quelques heures, une cabine téléphonique mobile fonctionnelle avec son vieux téléphone à touches.

Pour entendre la tonalité, le fameux “La”, les organisateurs pouvaient compter sur la bienveillante complicité et le matériel de téléphonie de quelques gérants de bars situés à proximité. Tout a fonctionné à merveille. L'occasion d'entendre un « Allo ? Tu ne devineras jamais d'où je t'appelle », émis d'une voix hilare par une jeune femme qui venait de saisir le combiné.


Les cabines téléphoniques peu à peu abandonnées avec l'essor de la téléphonie mobile ont déserté les rues de nos villes et villages. Encore 300 000 en France en 1997, elles ne seraient plus qu'une vingtaine aujourd'hui. À Grenoble, seule une subsisterait : celle de la cité universitaire du fort du Rabot.

Feront-elles leur retour dans le paysage ? L'OIRCT, fondé au printemps 2021, s'active en tout cas à initier cette « remontada » à Grenoble mais aussi… dans le monde entier! Au-delà de ce qui pourrait ressembler à une blague emprunte d'une nostalgie un peu passéiste, c'est « un combat pour la liberté » que revendique l'OIRCT. Celle de ne pas avoir de téléphone portable et ainsi de ne pas « être pisté, tracé, calculé, évalué, “flashcodé”, “QR-codisé” » par les smartphones. Un combat auquel participe Vincent Peyret, rédacteur en chef du journal satirique grenoblois Le Postillon et membre de cet observatoire, qui se passe de téléphone portable depuis déjà bien longtemps.

Un projet participatif pour installer 22 cabines à Grenoble

« Remettre du service public dans l'espace public », tel est le but poursuivi par l'OIRCT. Avec, en filigrane, la volonté d'échapper à une numérisation galopante laissant beaucoup de monde sur le bord de la route. Dont ceux sans téléphone portable intelligent leur permettant de joindre en ville ne serait-ce que leurs proches, les administrations ou encore les services de secours.

"Allo ? Tu ne devineras jamais d'où je t'appelle" : une action dans Grenoble pour la réinstallation des cabines téléphoniques. La cabine téléphonique éphémère vient d'être installée. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Cabine téléphonique éphémère installée dans Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

D'où l'idée de deux jeunes femmes d'installer 22 cabines téléphoniques, à pièces ou gratuites, à l'attention toute particulière des quartiers politique de la ville (QPV) de Grenoble. Ce dans le cadre de la 7e édition du budget participatif dont le montant global s'élève à 800 000 euros. « Ce projet permettra de tisser du lien social et aux plus précaires d'accéder à la communication », a expliqué au micro l'une des porteuses du projet. Il constituera, a-t-elle ajouté, « un signe fort de la prise en compte par la Ville de Grenoble de l'impact écologique de la généralisation des nouvelles technologies »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

3 commentaires sur « « Allo ? Tu ne devi­ne­ras jamais d’où je t’ap­pelle » : une action dans Grenoble pour la réins­tal­la­tion des cabines téléphoniques »

  1. Ping : Revue de presse de l'OIRCT - OIRCT

  2. Ping : Première réinstallation de cabine ! – OIRCT

  3. Ping : Le 25 mars c’est le printemps des cabines – OIRCT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Armée, industrie, 5G... Trois visites ministérielles en Isère sur les journées des 2 et 3 septembre 2021
Armée, indus­trie, 5G… Trois visites minis­té­rielles en Isère sur les jour­nées des 2 et 3 sep­tembre 2021

FLASH INFO — Triple visite ministérielle pour l'Isère jeudi 2 et vendredi 3 septembre. À commencer par Cédric O et Agnès Pannier-Runacher, attendus (notamment) sur Lire plus

Grenoble : un moratoire surprise contre les antennes 5G
Installation d’an­tennes 5G à Grenoble : la muni­ci­pa­lité vote un mora­toire “sur­prise” à l’is­sue d’un débat express

  FOCUS – Alors que la 5G vient tout juste d'être activée en France, la majorité d’Éric Piolle a voté, lundi 2 novembre, un vœu Lire plus

Conseil municpal d'Echirolles du 2 novembre 2020. © Tim Buisson – Place Gre’net
Passe d’armes au conseil muni­ci­pal d’Échirolles lors du débat sur l’ins­tau­ra­tion d’un mora­toire sur la 5G

  FOCUS - Le conseil municipal d’Échirolles a voté, lundi 2 novembre, une délibération afin d'instaurer un moratoire sur la 5G dans la ville. Réelle Lire plus

Action choc d'Extinction Rebellion contre le 5G. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : opé­ra­tion coup de poing d’Extinction Rebellion contre la 5G, « une tech­no­lo­gie imposée »

  REPORTAGE VIDÉO - Des activistes d'Extinction Rébellion ont mené une action coup de poing ce samedi 27 mars 2021 à Grenoble. Prenant pour cibles Lire plus

Réseau 5G photo d'ADMC Pixabay license
A Grenoble, ber­ceau de la “smart city”, les Verts demandent un mora­toire sur la 5G

  DÉCRYPTAGE - Estimant la 5G incompatible avec la préservation de la planète, Eric Piolle, maire EELV de Grenoble réclame un moratoire sur cette technologie Lire plus

Le président de l'Autorité des communications Sébastien Soriano annonce des tests de 5G dans neuf métropoles de France en 2018, dont Grenoble.
La 5G sera tes­tée sur Grenoble dès 2018, annonce le pré­sident de l’Arcep

Le président de l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) annonce dans un entretien aux Échos des tests de 5G dans neuf Lire plus

Flash Info

|

18/05

8h02

|

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

|

10/05

17h19

|

|

10/05

12h06

|

|

10/05

10h08

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin