Un octogénaire victime d'un coup de couteau à Échirolles, la police décrit une agression "hors-normes"

Fusillade dans le camp de gens du voyage de l’a­ve­nue Esmonin : un sus­pect arrêté à Seyssins, deux ans après

Fusillade dans le camp de gens du voyage de l’a­ve­nue Esmonin : un sus­pect arrêté à Seyssins, deux ans après

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Un homme de 28 ans a été inter­pellé, ce mardi 22 mars 2022, sur l’aire d’ac­cueil de gens du voyage de Seyssins. Les enquê­teurs de la police judi­ciaire le soup­çonnent d’être impli­qué dans la fusillade qui avait fait trois bles­sés – dont un grave – le 25 avril 2020, dans le camp de gens du voyage situé en contre­bas de l’a­ve­nue Edmond-Esmonin, à la limite entre Grenoble et Échirolles. Le sus­pect a été mis en exa­men pour ten­ta­tive de meurtre, ce jeudi 24 mars, et placé sous contrôle judiciaire.

Près de deux ans après la fusillade ayant fait trois bles­sés – dont un grave – dans le camp de gens du voyage Esmonin, l’en­quête menée par l’an­tenne gre­no­bloise de la Direction zonale de la police judi­ciaire (DZPJ) Sud-Est a connu un impor­tant déve­lop­pe­ment ce mardi 22 mars 2022. Au petit matin, les poli­ciers ont en effet inter­pellé un homme de 28 ans, soup­çonné de faire par­tie du com­mando, sur une autre aire d’ac­cueil de gens du voyage, à Seyssins, annonce Éric Vaillant, pro­cu­reur de la République de Grenoble, confir­mant une infor­ma­tion du Dauphiné libéré.

 Fusillade entre gens du voyage en Isère : un suspect arrêté à Seyssins. 250 caravanes de gens du voyages, chassés de Bron sont stationnées sur le parking de Alpexpo, Grenoble © Chloé Ponset - Place Gre'net

Le sus­pect a été inter­pellé dans sa cara­vane, dont la per­qui­si­tion a per­mis de décou­vrir un fusil de chasse et 1,7 kilo de résine de can­na­bis (photo d’illus­tra­tion). © Chloé Ponset – Place Gre’net

Les faits s’é­taient pro­duits le 25 avril 2020, peu avant 22 heures, dans le camp situé en contre­bas de l’a­ve­nue Edmond-Esmonin, près de l’al­lée de la Rance, à la limite entre Grenoble et Échirolles. Ce sont des rive­rains qui, après avoir entendu plu­sieurs déto­na­tions, avaient pré­venu les secours ce soir-là.

L’un des bles­sés a dû subir l’a­bla­tion d’un rein

En arri­vant, les poli­ciers avaient inter­cepté, à la sor­tie du ter­rain, deux véhi­cules trans­por­tant cha­cun un blessé par balles, qu’ils emme­naient aux urgences. « Le pre­mier d’entre eux était sérieu­se­ment blessé à la jambe, tan­dis que le second était plus gra­ve­ment atteint », pré­cise le pro­cu­reur. Tous deux ont été conduits au CHU de Grenoble où « le second a été immé­dia­te­ment pris en charge au bloc opé­ra­toire, sa bles­sure néces­si­tant l’a­bla­tion d’un rein », ajoute Éric Vaillant.

Sur les lieux de la fusillade, un troi­sième blessé avait été décou­vert, tou­ché plus légè­re­ment à la che­ville. Avant d’être trans­porté à son tour à l’hô­pi­tal, celui-ci avait pu don­ner de pre­miers élé­ments sur le déroulé des faits. D’après ses décla­ra­tions, « une voi­ture était arri­vée dans le camp et plu­sieurs indi­vi­dus armés avaient fait feu sans expli­ca­tion dans leur direc­tion, avant de repar­tir en trombe », rap­porte le procureur.

Les trois bles­sés n’ont fourni aucune expli­ca­tion quant au mobile de la fusillade

Procédant aux consta­ta­tions dans le camp, les enquê­teurs de la police judi­ciaire (PJ), assis­tés d’agents de la police tech­nique et scien­ti­fique, avaient retrouvé huit étuis de calibre 223 Remington et quatre étuis de calibre 9 mm. Le com­mando avait donc vrai­sem­bla­ble­ment uti­lisé deux armes à feu : une arme longue type fusil de chasse et une arme de poing.

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?

L’antenne gre­no­bloise de la police judi­ciaire enquête depuis près de deux ans, sur com­mis­sion roga­toire d’un juge d’ins­truc­tion. © Tim Buisson – Place Gre’net 

Le par­quet de Grenoble avait alors ouvert une infor­ma­tion judi­ciaire en mai 2020, les poli­ciers de la PJ tra­vaillant depuis sur com­mis­sion roga­toire d’un juge d’ins­truc­tion. Au cours des audi­tions, les trois bles­sés – qui s’é­taient vu déli­vrer des ITT (inca­pa­cité totale de tra­vail) de res­pec­ti­ve­ment 30, 45 et 60 jours – ne leur avaient fourni aucune expli­ca­tion quant au mobile ou à l’o­ri­gine de cette fusillade.

Le sus­pect nie sa par­ti­ci­pa­tion aux faits et a été mis en exa­men pour ten­ta­tive de meurtre

Toutefois, les inves­ti­ga­tions menées ont mis les enquê­teurs sur la piste d’un des tireurs pré­su­més, appar­te­nant lui aussi à la com­mu­nauté des gens du voyage. Ceux-ci sont ainsi allés inter­pel­ler le sus­pect de 28 ans chez lui, ce mardi 22 mars, sur l’aire d’ac­cueil de Seyssins. La per­qui­si­tion de sa cara­vane a par ailleurs per­mis de « décou­vrir un fusil de chasse et 1,7 kilo de résine de can­na­bis, objet d’une pro­cé­dure inci­dente trai­tée par la gen­dar­me­rie locale », indique le parquet.

Confronté aux élé­ments d’enquête l’incriminant, le sus­pect a pour­tant per­sisté à nier sa par­ti­ci­pa­tion aux faits durant sa garde à vue. Quant aux rai­sons de la fusillade, celles-ci n’ont tou­jours pas pu être éclair­cies. Déféré devant le juge d’instruction ce jeudi 24 mars, il a été mis en exa­men pour ten­ta­tive de meurtre et placé sous contrôle judi­ciaire par le juge des liber­tés et de la détention.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Manuel Pavard

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le principal suspect dans la fusillade qui le 25 avril 2016 avait fait deux morts à Grenoble, a été interpellé et mis en examen.
Fusillade à Grenoble le 25 avril 2016 : le prin­ci­pal sus­pect placé en déten­tion provisoire

FLASH INFO - Un homme âgé de 37 ans, principal suspect dans la fusillade survenue à Grenoble le 25 avril 2016, a été interpellé le 29 Lire plus

Opération tranquillité vacances reprend cet été
Fusillade mor­telle du 3 août à Eybens : un sus­pect inter­pellé à Sanary-sur-Mer mis en exa­men et écroué

  FLASH INFO - La gendarmerie a arrêté un suspect à Sanary-sur-Mer (Var), le 21 août 2020, dans le cadre de l'enquête sur le guet-apens Lire plus

Nouvelle soirée émaillée de tirs de mortier d'artifice à Grenoble. Un fourgon de police a été pris pour cible.
Un homme blessé après une fusillade dans le quar­tier Mistral à Grenoble

FLASH INFO - Un homme âgé d'une quarantaine d'années a été blessé samedi 11 juillet après avoir reçu une balle alors qu'il circulait à bord Lire plus

Grésivaudan : les condi­tions de vie des gens du voyage de Villard-Bonnot font débat

  FOCUS - La situation des gens du voyage de Villard-Bonnot, installés à proximité d'une usine de traitement des boues urbaines, inquiète la conseillère communautaire Lire plus

Des membres du collectif Gens du Voyage - Péri - Les Tailées devant la salle du conseil métropolitain. © Thomas Courtade
Gens du voyage à Saint-Martin-d’Hères : des habi­tants excé­dés sou­te­nus par le maire David Queiros

  FOCUS - Incivilités, problèmes d'hygiène, branchements sauvages… L'accueil des gens du voyage sur la commune de Saint-Martin-d'Hères pose chaque année problème. Las de cette situation, Lire plus

Nouvelles échauffourées entre jeunes et policiers à Grenoble dans la nuit du 15 au 16 avril
Grenoble : Deux sus­pects inter­pel­lés et écroués pour ten­ta­tive d’as­sas­si­nat sur une femme à Teisseire, en juin 2021

FLASH INFO - Deux hommes de 22 et 28 ans ont été interpellés, ce mardi 14 décembre 2021, à Grenoble, puis mis en examen pour Lire plus

Flash Info

|

08/08

19h10

|

|

08/08

12h16

|

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

Les plus lus

Environnement| Sécheresse : Éric Piolle pointe du doigt les « greens » de golf qui conti­nuent d’être arrosés

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Abonnement| Sécheresse en mon­tagne : le pas­to­ra­lisme en Belledonne en pre­mière ligne face au dérè­gle­ment climatique

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin